Introduction

La stéatose hépatique est une maladie du foie qui provoque une hausse des triglycérides suite à une inflammation soutenue des hépatocytes. Asymptomatique, elle peut souvent précéder des maladies plus sévères comme le diabète ou le cancer. L'analyse histopathologique par biopsie demeure jusqu'ici le moyen le plus fiable pour diagnostiquer la stéatose mais elle comporte l'inconvénient significatif d'être invasive pour le patient. Une technique non invasive, la SRM a récemment permis de démontrer qu'il est possible de quantifier les triglycérides dans le foie. D'autres techniques d'imagerie peuvent être combinées avec la SRM, telles l'IRM pondérée par diffusion (IPD) et l'IRM double écho (IDÉ). La première mesure les déplacements de l'eau à travers du tissu alors que la dernière mesure la quantité de gras présente. Du côté biochimique, le titrage d'activité enzymatique, spécialement le ratio d'aspartate aminotransférase (AST) sur l'alanine aminotransférase (ALT), permet de distinguer l'origine alcoolique ou non alcoolique de la stéatose. Finalement, l'analyse des métabolites issus d'un fluide biologique, nommée métabonomique, permet de doser plusieurs métabolites.

Buts


Déterminer quelles méthodes et quels paramètres (résonance magnétique, bioessais et métabonomique) permettent de mieux évaluer le degré de stéatose hépatique de façon non invasive et de différentier la stéatose alcoolique de la stéatose non alcoolique.