EN PANNE DE DIEU

Nous avons connu, ces derniers jours, des pannes majeures d'électricité. Nous avons aussi assisté à d'innombrables chutes de branches d'arbre. Les avaries causées par un verglas persistant sont immenses. Nous n'avons pas fini d'en mesurer les conséquences désastreuses.

Nous connaissons aussi, depuis plusieurs années, un autre type de panne aux conséquences incalculables : une panne de Dieu. Pour bien des gens, surtout les jeunes, le courant ne passe plus. Beaucoup ont décroché. Plusieurs sont paralysés par une froidure spirituelle.

Mgr André Gaumond, archevêque du diocèse de Sherbrooke, de retour de Rome où il a participé au synode de l'Amérique, faisait part récemment d'une préoccupation majeure de toutes les Églises : on retrouve partout, du nord au sud, chez les jeunes, une même culture qui les rend froids à toute valeur religieuse. Cela représente vraiment un défi de taille.

La reconstruction d'un système de valeurs chrétiennes n'est pas facile. Alors que certaines personnes se rebranchent sur le Christ, d'autres tombent en panne à leur tour.

Par où commencer? La question est présente dans les discussions depuis plusieurs années. Pour certains, il faut mettre l'accent sur les jeunes : leur vide religieux est flagrant. Pour d'autres, il faut plutôt s'orienter du côté des adultes qui ne connaissent pratiquement plus le Christ et qui n'en sont plus porteurs pour leurs enfants : sans un milieu vivant de foi, l'enseignement donné aux jeunes risque de tomber dans le vide.

C'est cette préoccupation et ce défi qu'affronte notre priorité pastorale du diocèse de Sherbrooke : l'évangélisation. Tous, dans une certaine mesure, nous vivons une panne de Dieu. Nous avons besoin de revivifier notre foi, de demeurer bien branchés sur le Christ. Grâce aux solidarités qui vont s'établir, grâce aux foyers de foi vivante un peu partout, grâce à l'action toujours présente de l'Esprit Saint dans notre monde, un travail patient de rebranchement sur le Christ va porter ses fruits.

En cette année de préparation au jubilé de l'an 2,000, prions l'Esprit Saint de nous donner à la fois la clairvoyance, la patience et l'audace pour vivre et partager simplement notre foi.



André Castonguay

acaston@sympatico.ca