La Chine


Animaux

Corps humain, médecine et maladies


Grands scientifiques

Pays du monde

Phénomènes naturels

L'Univers

 

Afin de vous retrouver facilement dans ce vaste document, nous avons mis a votre disposition des hyperliens vous transportant automatiquement à la section désirée.

La géographie

Géographie

Démographie

Régions rurales et urbaines

Relief

Localisation géographique

Hydrographie

Ressources naturelles

Flore et faune

Climat

Situation économique

La culture

Langues

Religion

Us et coutumes

Musique

Arts

Sports

Vêtements

La gastronomie

Le tourisme


Complément

Drapeau chinois

Hymne national


GÉOGRAPHIE

Démographie

Ce pays a une population approximative de 1 151 487 000 d'habitants, principalement âgé entre dix et dix-neuf ans, ce qui fait de lui le pays le plus peuplé du monde, et a une densité de population très élevé d'environ 127 êtres humains au kilomètre carré. À ce rythme d'accroissement, la population doublera environ tous les quarante-quatre ans.

La surpopulation engage les couples à n'avoir qu'un enfant et c'est pour cela qu'en Chine, les avortements sont légaux. Si une famille a plus d'un enfant, la fille en premier choix, sera obligée d'être adoptée par une autre famille. C'est pourquoi, on retrouve plusieurs enfants chinois adoptés au Canada.

Le peuple chinois se compose à 94 pour-cent de Han ou chinois, à un pour-cent de Chuang, Hui et vighur, Yi et miap, Manchu et Tibétain et à deux pour-cent d'autres dont les Coréens,les Buyi et les Mandchous.

L'espérance de vie des hommes chinois est de 68 ans et les femmes de 72 ans.

Le taux de mortalité infantile est de 33 sur 1000.

Régions rurales-urbaines

Malgré une industrialisation rapide, la Chine reste une nation agricole et rurale. Et, si de grandes concentrations urbaines ont toujours existé en Chine, le pays ne s'est néanmoins urbanisé que lentement : environ 70,6 pour-cent de la population vit dans les campagnes. " ( Encyclopédie Microsoft Encarta 1997 )

Relief

La Chine peut être divisée en six grandes régions naturelles d'un grande diversité géomorpholique et topographique. La Chine du Nord-Ouest, les marches mongoles, la Chine du Nord-Est, la Chine du Nord, la Chine du Sud et le plateau tibétain.

La Chine comprend une grande diversité de paysages et c'est pourquoi nous disons qu'il a un relief contrasté.

On y trouve les plus hautes montagnes et les plus profondes vallées de la planète, des déserts arides et des plaines. La Chine est parfois appelé le pays des montagnes, à juste titre puisqu'elle abrite les plus hauts reliefs du globe. ( Manfred Morgenstern et al., p.25, 1990 )

Environ 85 pour-cent de son territoire se situe à plus 500 mètres d'altitudes. Plus de mille sommets chinois dépassent 6000 mètres de haut, une centaine 7000 et huit mille mètres. Le plus haut de tous, le Mont Everest, culmine à 8848 mètres la frontière népalaise. Nous retrouvons également dans ces chaînes de montagnes l'Himalaya.

La topographie chinoise est caractérisé par sa structure en pallier qui s'abaisse progressivement d'ouest en est de l'Himalaya vers la mer. Cette structure en plateau étagé résulte du télescopage entre la plaque eurasiatique (dont fait partie la Chine) et la plaque qui supporte l'Inde. Commencée il y a quarante-cinq millions d'années, cette collision se poursuit encore. Elle est responsable des séismes meurtriers qui affectent régulièrement certaines provinces chinoises. (Manfred Morgenstern et al., p.25, 1990)

Si nous récapitulons, les montagnes occupent 43 pour-cent du territoire, les plateaux montagneux 26 pour-cent et les bassins, généralement accidentés et situés principalement dans les régions arides, environ 19 pour-cent. Les plaines n'occupent que 12 pour-cent de la surface chinoise.

Localisation géographique

La république populaire de Chine, pays d'Asie orientale bordée par la République de Mongolie et la Russie, au nord-est par la Russie et la Corée du Nord à l'est par la mer Jaune et la mer de Chine orientale, au sud par la mer de Chine méridionale, le Viêt-nam, le Laos, la Birmanie, l'Inde, le Bouthan et le Népal, à l'ouest par le Pakistan, l'Afghanistan et le Tadjikistan, et au nord-ouest par le Kirghizistan et le Kazakhstan.

Hydrographie

La Chine possède cinq mille fleuves et rivières, dont l'aire de drainage est supérieure à 100km2 et 95 000 km de voies navigables.

Par ordre d'importance, c'est le Chang Jiang qui est le plus important; il draine 1 800 000 km², soit 18% du territoire chinois. La charge moyenne d'alluvions qu'il transporte a été évaluée à 1090g au m2. Viennent ensuite l'Amour ( 1 620 000 km²), le Huang He ( 745 000 km²) et le Xi jiang( 330 000 km²), qui coulent d'est en ouest vers le Pacifique. (Encyclopédie Microsoft Encarta 97)

Le principal fleuve du nord de la Chine et le Huang He. Ses inondations dévastatrices qui ont frappé le pays régulièrement au cours de l'histoire lui ont valu le surnom de " souci de la Chine " ou " père de fleuves ". Il constitue une importante artère de communication.

Les nombreux lacs salés du plateau tibétain sont souvent de taille considérable. Le plus grand d'entre eux est le Quinghai hu suivi Lob nor et Bosten, à l'est de la cuvette du Tarim.

Ressources naturelles

Les principales ressources naturelles chinoise sont la houille, le minerai de fer, le Pétrole, le mercure, l'Étain, le Tungstène, l'Antimoine, le Manganèse, le Molybdène, le Vanadium, le magnétisme, la bauxite, le plomb, l'Uranium, le cuivre, l'argent etc.

Flore et faune

En raison de son vaste étendu, la couverture végétale est variée.

Les forêts denses tropicales se trouvent dans le sud de la vallée du Xi jiang. Elles sont peu peuplées principalement d'essences sempervirentes à larges feuilles, d'une hauteur dépassant parfois les 50 mètres, mélangées à des palmiers. Une vaste zone de végétation subtropical s'étend au nord jusqu'à la vallée du Chang jiang et à l'ouest jusqu.aux plateau tibétain. Cette zone est particulièrement riche sur le plan botanique, avec notamment des chênes verts, des ginkgos, des bambous, des pins, des azalées et des camélias. On y trouve également des forêts de lauriers et de magnolias, avec une sous-végétation dense de buissons et de bambous. En altitude, conifères et plantes de montagne dominent. (Encyclopédie Microsoft Encarta 97)

Le nord du bassin du Chang jiang était autrefois recouvert d'une grande partie de forêts d'arbres à feuillus caduque. Il en reste principalement diverses espèces de chênes, de frênes, d'ormes et d'érables. Quant au tilleul et au bouleau, on les retrouve au nord, en Mandchourie. Les réserves forestières les plus importantes se trouvent dans les Hinggan de Mandchourie, qui ont gardé de vastes forêts de conifères où dominent les mélèzes.

En conclusion, nous pouvons dire qu'en Chine, il y a des forêts de conifères de taïga et des forêts tropicales humides.

La diversité climatique et végétale permet la présence d'une faune très variée, englobant certaines espèces d'ailleurs disparues et d'autres ne subsistant qu'en Chine:

Le grand panda, aussi appelé par les chinois "grand ours-chat", se retrouve à l'est du plateau tibétain. Amateur de bambous, il est devenu l'emblème mondial pour la protection de la faune sauvage. L'éléphant d'Asie, un mammifère de cinq tonnes, est encore présent dans tout le sud-est de l'Asie. Le tigre de Sibérie, animal en voie de disparition, prend place dans les forêts et les plaines de la Chine. Le renard roux, habile chasseur, se retrouve dans toute l'Asie. Nous retrouvons plusieurs autres animaux dont le léopard et l'alligator.

Climat

En raison de sa grande superficie, la Chine recouvre plusieurs aires climatiques, avec néanmoins une constante: le monde chinois appartient à l'Asie des moussons.

La Chine du Sud-Est, à partir du Chang jiang, est caractérisée par un climat subtropical, qui devient tropical à l'extrême sud. Dans cette région, la moyenne des températures vari entre 26ºC en été et 3,9ºC en hiver. Au nombre de huit par mois en moyenne, les typhons, qui se produisent généralement entre juillet et septembre, déversent sur les régions côtières des trombes d'eau. Dans toute la Chine méridional, en raison de l'altitude, les étés sont plus frais et les hivers sont plus doux grâce aux barrières montagneuses qui protègent des vents du froids nord. Les précipitations dépassent 990 mm par an. (Encyclopédie Microsoft Encarta 97)

La Chine du Nord, qu'aucune montagne ne protège des vents froids, connaît des hivers froids et secs. Les températures peuvent atteindre environ -10 ºC en hiver et 30 ºC en été. Elle a un climat de steppe. Les précipitations sont en moyenne, inférieures à 760 mm.

Le climat mandchourien est similaire à celui de la Chine du Nord, mais plus froid. La moyenne de température de janvier est de -17,8Csur la plus grande partie de la plaine de Mandchourie, et les température de juillet dépassent généralement 22,2ºC. Les précipitations abondantes en été varient de 300 mm et 760 mm.

Les climats désertiques et steppiques dominent dans la Chine du Nord-Ouest. Les températures vont de -10ºC à plus de 20ºC. Moins de 250 mm de pluies tombent chaque année.

Le plateau tibétain est soumis à un climat, qui en fonction de l'altitude. Les températures de juillet sont inférieures à 15ºC. L'air est clair et sec pendant toute l'année et le niveau annuel des précipitations n'atteint presque jamais 100 mm.

Le climat chinois est très contrasté d'une région à l'autre.

Situation économique

La Chine est un pays non industrialisé. L'unité monétaire utilisée est l'yuan qui représente 1 dollar US avec 5,47 yuans. Le produit national brut est de 417 $ par habitant.

Les principales importations se caractérise par le prêt de machines, véhicules, textiles, bétail et machines industrielles tandis que les exportations, se manifeste par l'échange de textiles, carburants, lubrifiants, produits chimiques et matières premières.

L'agriculture est le point d'appui traditionnel de l'économie chinoise qui fait vivre la grande majorité de la population. La Chine demeure le premier producteur mondial de céréale. La plus importante est le riz qui est produit à plus de 187 millions de tonnes, suivi du blé et troisième place, par le gaoloang ( une variété de sorgho ) et le mil qui occupent une place inportante dans l'alimentation des chinois. La suite continue par le maïs, l'avoine, la patate douce, le thé, le coton, le sucre, etc.


CULTURE

Langues

A cause de sa grande population, la langue officielle de la Chine: le putonghua ou mieux connu sous le nom de mandarin, est la langue la plus parlée au monde. De plus, nous comptons au-delà de soixante-sept pour-cent des habitants chinois qui la parlent. Nous enseignons le mandarin dans les écoles comme deuxième langue, et sa connaissance est obligatoire par tous les Chinois. Nous avons simplifié la langue écrite au fil des ans car nous avions peur de l'analphabétisme du peuple à cause du nombre de caractère à mémoriser et de sa difficulté d'écriture.

Le reste de la population s'exprime à l'aide de plusieurs dialectes chinois dont le wu, le yue, le xiang, le min, le hakka, le gan et également quelque langues minoritaires comme le Zhang.

Par chance, nous utilisons dans tous les dialectes chinois les mêmes signes et caractère d'écriture.

En 1977, la République populaire de Chine demanda officiellement aux Nations unies d'utiliser le système de romanisation hanyu pinyin (littéralement "transcription du chinois") pou écrire les noms de lieux chinois. Ce système créé par les Chinois à la fin des années 1950 a été modifié à plusieurs reprises. (Encyclopédie Microsoft Encarta 97)

Religion

La pratique des religions est étroitement contrôlée par l'état chinois. A cause de sa grande superficie, nous retrouvons en Chine plusieurs religions différentes dont le confucianisme, le taoïsme, le bouddhisme , le christianisme, l'islamisme etc.

En comparaison avec le catholicisme, le taoïsme repose sur la croyance de deux forces essentielles qui ont constamment un effet réciproque l'une sur l'autre dans le cosmos, se pratique dans des temples ou des monastères et est l'invention de la Chine. Le bouddhisme croie à l'atteinte du nirvana, de la réincarnation, leur lieu de culte est un temple bouddhisme et leur dieu est Bouddha. L'islamisme se pratique dans une mosquée. Comme nous pouvons le remarquer, les religions chinoises ont beaucoup de différences avec les nôtres.

Us et coutumes

La pratique des pourboires était inconnue jusqu'à un passé récent. Aujourd'hui, il est devenu presque courant d'offrir un cadeau personnel aux guides dont les services nous ont satisfaits. Les cigarettes américaines, les briquets et les échantillons de parfums sont des présents très appréciés

Il n'est pas d'usage en Chine de serrer la main de quelqu'un pour le saluer, comme c'est le cas chez nous. Les Chinois n'extériorisent que très rarement leurs émotions.

En Chine, il n'est pas choquant de manger bruyamment ni de roter à table. Mais ce n'est pas pour cette raison que nous devons faire par exprès.

Plusieurs fêtes traditionnelles chinoises existent dont celle du printemps qui est la plus importante suivi en deuxième place par la fête des lanternes, la fête des morts dans laquelle nous rendons hommage aux défunts, la fête des Bateaux Dragons, la fête de lune et la fête du Double Neuf.

Musique

Nous utilisons plusieurs instruments typiquement chinois dans les orchestres de ce peuple : le violon huquin, l'orgue à bouche où sheng, guitare à quatre cordes ou pipa, hautbois chinois ou suona et des instruments à percussions dont le gong, les cymbales et les bans et des sortes de castagnettes faites de bois dur.

Le qin est le plus ancien des instruments chinois, analogue au luth.C'est une boîte de bois laqué noir pourvue de sept cordes de soie. Sa version à 16 cordes, le zheng, est utilisée dans la musique populaire. " (Manfred Morgenstern et al., p.371, 1990)

Arts

L'artisanat chinois est extrêmement riche et varié. Deux types d'artisanats coexistent en Chine depuis toujours:

L'artisanat impérial qui utilise des matériaux nobles et très recherchés et produit des objets en quantité limitée. Le processus de fabrication peut être long et peu productif. Ses principales créations sont les sculptures sur ivoire, sur jade, sur agate, des lacs, des cloisonnés et des objets incrustés d'or et d'argent.

L'artisanat populaire utilise des matières premières humbles provenant des ressources locales. Ses principales productions sont des jouets de bois, en bambou, des cerfs-volants, des papiers découpés, des marionnettes, des gravures sur pierres ou sur bois, des lanternes, des broderies, des modelages de porcelaine et des figurines en pâte. La durée de l'exécution est courte et la production plus élevée.

L'artisanat est étroitement lié à la vie quotidienne populaire; les objets d'art artisanaux surgissent à l'occasion des fêtes, de mariage ou d'une naissance; beaucoup correspondent à des coutumes qui suivent le rythme des quatres saisons du calendrier lunaire.

De plus, l'astrologie chinois, la peinture sur soie, l'écrit chinois et l'opéra chinois ou théâtre chanté (qui reprennes le dialecte et les airs traditionnels de leur lieu d'origine suivie de danse et d'acrobatie) sont d'autre sorte d'art chinois très connus.

Sports

L'athlétisme, la natation, l'haltérophilie, la gymnastique, les sports de ballon font partis des nombreux exercices pratiqués par les chinois. Nous retrouvons également quelques sports traditionnels dont:

  • Le ping-pong qui est un sport qu'on appelle également tennis de table.

  • Le Wushu ou gongfu est pratiqué depuis des millénaires par le peuple chinois comme entraînement physique et méthode d'auto-défense. Avec ou sans armes, il est basé sur des mouvements qui consistent à frapper, attaquer, transpercer et donner des coups de pied. Ce sport typiquement chinois, fortifie la constitution physique, accroît la volonté et développe les facultés de combat, l'amélioration de la santé et de la thérapie médicale.

  • Le Liangong shibafa ( dix-huit exercices d'art martial ) est une gymnastique curative basé sur la médecine traditionnelle chinoise et le wushu, en combinant les connaissances de la médecine moderne et de la thérapie sportive, ces exercices ont pour but de fortifier la santé et de guérir certaines maladies ( douleurs cervicales, des épaules, des reins et des jambes ).

  • Le Qigong est composé d'exercices respiratoires qui ont pour but d'améliorer la santé, de prolonger l'espérance de prévenir les maladies, de renforcir certaines fonctions psychologiques à travers le contrôle mental et la régulation de la respiration préventive. Ce sport est typiquement chinois.

  • La lutte chinoise est le sport préféré des chinois. Il contient différentes catégories de poids qui combattent sur un terrain de neuf mètres de diamètre.

Vêtements

Le vêtement chinois traditionnel est le costume Mao. Ce vêtement se compose d'une veste à manches longues et d'un pantalon long en coton matelassé. Comme il n'est plus obligatoire à porter, l'ouverture économique a permis d'élargir le choix des vêtements (costumes occidentaux, jeans). Mais il reste que le costume Mao reste répandu en étant porté au sein des ethnies minoritaires. ( Atlas Encarta 1997 )

Le rôle qu'exercent les vêtements est très important. Par exemple, l'homme chinois, en uniforme ne passerait pas inaperçu dans une foule car les gens savent qu'il exerce une fonction d'autorité. Il est membre de l'Armée populaire de libération.


GASTRONOMIE

En Chine, il existe quatre sortes de cuisines: la cuisine du Nord composé principalement de nouille de blé ou pâtes à bases de riz, la cuisine des régions côtières de l'est où l'on mange des légumes, du poisson, des coquillages et des crustacés, la cuisine du Sud où un proverbe dit que nous mangeons tout ce qui a quatre pattes sauf les tables et les chaises et la cuisine de la province de Sichuan à saveur épicée.

Les éléments de base de la cuisine chinoise sont les féculents dont le riz, le blé, le sarrasin, le maïs, les patates etc.

Les ingrédients utilisés sont frais et de bonne qualité. Les plats sont agréables à regarder mais leur saveur n'est jamais sacrifiée.

Nous ne possédons pas de plat principal, mais nous en avons plusieurs dont chacun à son importance. Le nombre de plats dépend en gros du nombre de convives, jusqu'à concurrence de vingt plats. Les repas sont conçus à l'association des féculents à des plats secondaires comme les assiettes de légumes, de viandes, de poissons, d'oeufs ou de soupes.

Le couteau est absent de la table chinoise car les aliments sont découpés avant les repas. De plus, nous avons mis fourchettes et cuillers pour aider le touriste si maladroit avec ses baguettes.

Lors du repas nous nous assoyons autour d'une table ronde pour huit à douze personnes, sur laquelle nous avons déposé bols, assiettes et baguettes.

Nous consommons peu de désert et nous mangeons des fruits entre les repas.

Le thé est le breuvage national du pays. Qu'il soit léger ou fort, K'Ien-Long nous en fait une courte description: " Indescriptible quoique perceptible et savoureux, tel est l'exquis état de repos que provoque le thé, cette boisson précieuse, qui dissipe les cinq causes de la tristesse." (Emily Hahn, 1968, p.132)

Comme le dit si bien Li po, les alcools chinois sont très forts: Richesse et pauvreté, longévité ou vie brève, Sont calculées et réparties par le Faiseur des Choses, Mais une coupe de vin efface la vie et la mort, Et bien d'autres problèmes obstinément insalubres. (Emily Hahn, 1968, p.132)

La cuisine chinoise, bien que nous la connaissions un peu, nous permet de découvrir un art culinaire original et tout à fait différent du nôtre.


TOURISME

Si jamais nous avons l'occasion d'aller en Chine, il ne faut surtout pas oublier d'aller voir:

  • La Grande Muraille.

Au cinquième siècle avant Jésus-Christ, les Chinois commencèrent à édifier des fortifications isolées, qui, au fil des générations furent raccordées pour former une muraille de plus de six milles kilomètres de long, les protégeant des invasions barbares. Au nord-est de la Chine, la Grande Muraille franchit montagnes et vallées, plaines et déserts, fleuves et ravins jusqu'à la mer. Simple rempart de terre, de sable et de cailloux au départ, elle s'étendit de tronçon en tronçon et fut achevée à la fin du troisième siècle avant Jésus-Christ par le grand unificateur et premier empereur de Chine: Qin Shi Huangdi. De plus, elle est la seule construction humaine visible de la Lune.

  • La Cité interdite.

En 1407, Yong-lo, un empereur, fit bâtir un palais si vaste que, en comparaison, celui de Versailles semble petit! Dans cette Cité interdite, vingt-trois empereurs gouvernèrent l'immense Chine. La Cité interdite étale 999 sales sur ses 720 kilomètres carrés. En Chine, le chiffre 9 signifie aussi " ancien ", et multiplier ce nombre était une manière de souhaiter longue vie à l'empereur.(Fiche Tintin, histoire, n76)

La Cité était autrefois considérée comme le centre de l'Univers. La couleur pourpre des murailles qui l'entourait symbolisait l'étoile polaire, le jaune des toits de tuiles des palais était la couleur réservée mais l'architecture est demeurée telle qu'elle dut conçue: les pavillons d'où l'empereur gouvernait et ceux qui abritaient ses concubines sont déposés dans un strict alignement nord-sud et communiquent entre eux des cours plantées d'arbres et des passages latéraux. À l'intérieur, il ne faut surtout pas oublier de visiter le temple du Ciel.

Et sans oublier d'observer le paysage de Guilin et les trois gorges du Chang jiang.

La Chine est un pays à redécouvrir.

 

Retour à la page d'accueil

Pour répondre à notre sondage

Pour nous écrire

Sélection de liens intéressants