Le faucon pèlerin


Animaux

Corps humain, médecine et maladies


Grands scientifiques

Pays du monde

Phénomènes naturels

L'Univers

 

Le nom du faucon pèlerin viendrait de l'adjectif latin peregrinus, qui veut dire venant de l'étranger ou bien vagabond. En effet, le faucon pèlerin est un grand migrateur.

Le faucon pèlerin fait partie de la famille des falconidés (qui compte cinq espèces au Canada). Il se distingue facilement par la rature malaire ou moustache qu'il a sous ses yeux. Il est de la taille d'une corneille. La femelle est généralement plus grosse que le mâle. Elle atteint, une fois adulte, une masse d'environ 910 g (2 lb). Leurs corps varient d'une longueur de 46 à 54 cm (18,1 à 21,2 po). Les mâles, quant à eux, lorsqu'ils sont à maturité, ont une masse d'approximativement 570 g (1 lb et 4 oz). Leur longueur est de 38 à 46.

Le faucon pèlerin est un excellent chasseur. Ceci est dû en grande partie à sa vue exceptionnelle et à une grande vitesse en vol surprenante. Effectivement, il peut repérer une proie à une hauteur de 305 mètres et il peut "piquer" à une vitesse dépassant les 300 km/h ! Le faucon pèlerin se nourrit presque exclusivement d'oiseaux (qu'il attrape souvent en vol). S'il a à chasser au sol, il préférera pourchasser ses proies en secteur dégagé, comme les marais, les vallées, les marécages et la toundra.

Ce rapace niche principalement sur des falaises abruptes. En Arctique, où il risque peu d'être dérangé, il s'installe sur les pentes raides, les découpures de rives, les roches peu élevées et les buttes. Chez nous, en Amérique du Nord, on le retrouve rarement sur un terrain plat ou dans un arbre, contrairement à plusieurs autres régions du Globe. Lorsque la période de reproduction approche, le faucon pèlerin montre la garde de son territoire. La distance minimale entre deux nids est de 1,5 kilomètre, même dans les zones où la densité des nids est élevée.

À l'ombre de la saison des amours, le mâle commence à changer de comportement. Il exécute d'étonnantes acrobaties aériennes dans le but d'impressionner les femelles et de les séduire. Peu après l'accouplement, la femelle pondra en moyenne trois ou quatre oeufs, en raison d'un oeuf tous les deux jours. De ce nombre, en moyenne 2,5 petits naîtront (pertes attribuables à des causes naturelles comme la stérilité des oeufs) et 1,5 oisillons parviendront jusqu'à l'âge du vol.

 

Retour à la page d'accueil

Pour répondre à notre sondage

Pour nous écrire

Sélection de liens intéressants