La chute des feuilles


Animaux

Corps humain, médecine et maladies


Grands scientifiques

Pays du monde

Phénomènes naturels

L'Univers

 

Les feuilles des arbres, c’est bien connu, ont besoin de lumière pour faire de la photosynthèse. L’automne, les nuits s’allongent de près de quatre heures. Ce changement radical de photopériode est détecté par les feuilles des arbres. Les phytochromes, des molécules sensibles aux rayonnements lumineux, déclenchent alors un processus de vieillissement très rapide des feuilles.

Au cours de ce processus, les cellules produisent alors un gaz nommé éthylène. Ce gaz s’attaque à la chlorophylle et la détruit. Les feuilles perdent, à la suite de cet événement, leur belle couleur verte. En revanche, d’autres pigments, les caroténoïdes, ont la chance de se montrer le bout du nez. C’est alors que les feuilles se colorent de jaune, d’orange et de rouge.

L’éthylène fait enfler les cellules des feuilles. Le pétiole lui ne change pas de taille, ce qui produit des pressions plus ou moins fortes. Pendant ce temps, les cellules de la couche d’abscission produisent des enzymes spéciales en grande quantité. La cellulase est une de ces enzymes. Elle s’attaque à la cellulose. La pectinase s’attaque à la couche de pectine qui retient les cellules entre elles. Les tensions exercées par l’éthylène et les effets causés par les enzymes décrites ci-dessus suffisent à rompre la couche d’abscission en partant de l’extérieur vers l’intérieur du pétiole.

Les cellules qui se trouvent sur le bord de la crevasse commencent à produire de la subérine. Cette substance se dépose dans le vide créé par la rupture de la zone d’abscission. Cela crée un " bouchon " qui empêchera les bactéries, les champignons, et les insectes de pénétrer dans l’arbre une fois que la feuille sera tombée. Bientôt, la feuille ne tiendra plus que par les vaisseaux conducteurs de la sève. Un simple coup de vent suffira pour faire tomber la feuille.

Avant la chute des feuilles, l’arbre rapatrie la majorité des substances nutritives contenues dans le feuillage. Ces substances permettront à l’arbre de passer l’hiver sans dommages, à condition qu’il ne soit pas victime du verglas…

 

Retour à la page d'accueil

Pour répondre à notre sondage

Pour nous écrire

Sélection de liens intéressants