Mercure


Animaux

Corps humain, médecine et maladies


Grands scientifiques

Pays du monde

Phénomènes naturels

L'Univers

 

Mercure est la planète la plus proche du Soleil avec une distance moyenne de 58 millions de kilomètres. On peut donc penser que la température y est toujours très élevée. Mais non! La température moyenne lorsque Mercure est exposé au Soleil est de 425 ºC. Mais sur sa face non-exposée aux puissants rayons solaires! Ouf! -180 ºC ! Cette différence de température s'explique aisément. Une atmosphère est une couche gazeuse dispersée autour d'une planète. Celle-ci a pour but d'atténuer les variations de température. Mais voilà, Mercure ne possède qu'une très mince atmosphère (essentiellement composée de sodium et de potassium). Donc, les rayons solaires frappent directement le sol le jour, donc cela amène un énorme apport de chaleur. À l'inverse, la nuit, les rayons ne restent pas emprisonnés entre le sol et l'atmosphère, conséquence : la température chute brusquement! L'écart entre la température du jour et de la nuit est d'environ 600 ºC, le plus important du Système solaire!

Même si Mercure est très brillante, elle est très difficile à observer depuis la Terre. Pourquoi? À cause de sa petite taille et de sa proximité du Soleil. Avec un peu de patiente, on arrive à la détecté soit peu de temps avant le lever du soleil ou après son coucher près de la ligne d'horizon. Elle est plus ou moins visible selon les périodes.

Mercure effectue une révolution complète autour du Soleil en un peu moins de 88 jours terriens. Des observations au moyen de radars ont permit de détecter que la petite planète exécute une rotation sur elle-même en 58 jours et 15 heures.

La meilleure chose que l'on puisse faire pour comprendre à quoi ressemble le sol mercurien est de regarder la Lune. En effet, tout comme notre satellite, Mercure est peuplé de cratères et de crevasses. À l'exception de la Lune, on ne trouve aucune mer (vallée remplie de lave durcie) sur Mercure. De nombreuses failles sont aussi présentes sur la surface. Parfois creuses de plus de 3 000 mètres, elles ont été créées lors de la période de refroidissement de la planète. En se refroidissant, Mercure s'est contracté. Les endroits les plus faibles ont cédé à la pression et ont créé ces failles. Des volcans étaient autrefois en activité sur Mercure mais il n'en existe plus aujourd'hui. Seules quelques météorites continuent de transformer le relief mercurien.

Quelques données sur Mercure

 

Retour à la page d'accueil

Pour répondre à notre sondage

Pour nous écrire

Sélection de liens intéressants