Le Pérou


Animaux

Corps humain, médecine et maladies


Grands scientifiques

Pays du monde

Phénomènes naturels

L'Univers

 

Afin de vous retrouver facilement dans ce vaste document, nous avons mis a votre disposition des hyperliens vous transportant automatiquement à la section désirée.

La géographie

Le littoral

La sierra

La selva

Démographie

Économie

Faune et flore

Culture

Gastronomie

Tourisme


Complément

Voir le drapeau du Pérou

Entendre l'hymne national

Plat typique du Pérou


Géographie

Le Pérou est un pays situé sur la côte ouest de l'Amérique du Sud. Il est situé entre le 4e et le 18e parallèle sud. Il couvre une superficie totale de 1 285 215 km2. Ses frontières sont au nord: l'Équateur et la Colombie, à l'est: le Brésil et la Bolivie au sud: le Chili et à l'ouest: l'Océan Pacifique.

Le Pérou peut être divisé en trois grandes zones très différentes les unes des autres. C'est pour cela que je vais vous parlez du climat, du relief, de la végétation et de l'hydrographie de chacune de ces régions en trois parties différentes.

Le littoral

Le littoral est un désert, long de 2200 km et large de 40 à 80 km, situé entre l'océan Pacifique et la Cordillère des Andes. Malgré la latitude, le climat est tempéré car les effets du soleil tropical sont atténués par le courant froid de Humboldt qui longe la côte ouest de l'Amérique du Sud et qui apporte de l'air froid et une brume 7 mois sur 12 créant un climat très humide de l'Antarctique. La température y varie de 13ºC à 30ºC. Il y pleut très peu et de novembre à avril, il tombe en moyenne 50 mm de pluie. Les cinquante rios qui descendent des Andes et les oasis ont permis l'irrigation et la formation de villes importantes comme Lima la capitale, Piura, Callao, Chimbote Ica, Trujilo et Chiclayo.

La sierra

La sierra ou Cordillère des Andes, est une chaîne de montagnes formée de roches sédimentaires larges de 300 km à 400 km, couvrant 32 % du territoire péruvien et située en parallèle avec le littoral. Son point culminant est le mont Huascarán, 6768m d'altitude. Le climat tempéré y varie entre -5oC et 26oC changeant surtout avec l'altitude. Les précipitations y sont rares sauf au sud-est où Cuzco en reçoit 815 mm en moyenne par année. Au sud, la cordillère se divise en trois chaînes parallèles: la Cordillère occidentale, la Cordillère centrale et la Cordillère orientale. Ensuite, la cordillère s'aplanit pour former le plateau de l'Atiplano. On y dénombre plusieurs volcans, surtout situés sur la Cordillère occidentale, dont certains sont encore actifs comme le Tutucapa, l'Ubinas et le Misti. Selon Jean Delorme dans son livre Destination... le Pérou "C'est l'une des zones du monde parmi les plus volcaniques, dont on ne trouve une équivalence qu'au Thibet. Les tremblements de terre, fréquents dans cette région, ne sont que des manifestations d'une évolution encore inachevée." (Delorme, Jean, Destination... Le Pérou, Aris, Bandol, France, 1974)

La selva

La selva est une partie de la forêt amazonienne qui couvre, avec ses 800 000 km2 environ 57 % du territoire péruvien. Les premiers explorateurs appelaient cette région El inferno verde (l'enfer vert). On comprend tout le sens de cette expression lorsqu'on sait que la forêt y est excessivement dense et que le climat équatorial procure une chaleur insupportable. En effet, la température y varie entre 20ºC et 40ºC avec 100 % d'humidité. Durant la saison des pluies, de novembre à avril, plus 2000 mm de pluies s'abattent sur la région. Les nombreux fleuves et rios dont l'Amazone, le Rio Ucuyali, le Rio Huallaga et le Rio Marañon couvrent plus de 60 000 km de fleuves.

Démographie

La population du Pérou était estimée, en 1990, à 23 800 000 habitants. Elle se compose de 11 248 000 hommes et de 11 114 000 femmes. Les descendants des Incas totalisent presque 45 % de la population, les personnes ayant du sang amérindien et européen représentent 37 % de la population, les personnes d'origine européenne, en grande partie espagnole, forment 15 % et les 3 % qui restent sont d'origine africaine, japonaise, vietnamienne ou chinoise.

La densité de population était, en 1990, de 19 habitants au km2 réparti très inégalement : 50 % vivaient dans la sierra, 40 % sur la Costa et seulement 10 % dans la selva. Au Pérou, les × de la population est urbaine.

L'espérance de vie des hommes est de 62 ans et celle des femmes est de 67 ans. Le taux de mortalité infantile est 66/1000. Le temps de doublement de population est de 33 ans. En 1995, 89% de la population était alphabétisée.


Économie

Le document de l'Agence Canadienne de Développement International sur le Pérou nous informe qu'au Pérou, "l'économie a toujours reposée sur les richesses naturelles du pays." (Pérou, Agence Canadienne de Développement International, Édition Jeunesse, Hull, 1994) Sa monnaie officielle est le nouveau sol. En 1994, le PIB était de 50,38 milliards de dollars et, en 1991, le PIB par habitant était de 2 069 dollars ce qui le classe dans les pays relativement riches.

Pour ses principales ressources minières, il se classe 6ème au monde pour le cuivre et parmi les 10 premiers au monde pour le plomb, l'argent, le zinc et l'or. Il possède aussi des grandes réserves de phosphate.

Il se classe 2ème en Amérique du Sud pour ses ressources forestières. Il produit du bois de chauffage et de construction mais aussi du caoutchouc, des huiles, des graines d'achiote qui sert à donner la couleur à la margarine et au fromage et du leche caspi qu'on utilise pour faire de la gomme à mâcher.

Une grande partie de ses exportations proviennent de l'agriculture qui emploie 1/3 de la population. Elle est responsable de 5% du revenu national. Il produit de la canne à sucre, du maïs, de la pomme de terre, du riz, de blé, du café et du coton.

Les grands bancs de poissons au large des côtes lui permettent de se classer 2e producteur de poisson au monde. La principale espèce exploitée est l'anchois. Ces grands bancs de poissons attirent les oiseaux qui, au fil des années, ont laissé des montagnes d'excréments qui font un engrais 100 % naturel.


Faune et flore

Le Pérou possède une faune et une flore très diversifiées en raison des différents climats et reliefs qui le façonnent.

Dans la Costa, la végétation est très limitée à cause du sol désertique. On peut parfois y retrouver quelques herbes et arbustes proche des cours d'eau. "Sur ce désert salé, rien ne pousse, si ce n'est parfois une maigre et étrange plante sans racine qui se nourrit exclusivement de l'humidité de l'air." (Delorme, Jean, Destination... Le Pérou, Aris, Bandol, France, 1974) nous précise Jean Delorme dans son ouvrage Destination... Le Pérou. La faune se compose en grande partie d'oiseaux marins tels les mouettes, les sternes et les albatros attirés par l'abondance de poissons comme les anchois, les sardines, les églefins, les soles, les maquereaux, les éperlans, les flétans ainsi que des homards et des crevettes. On y trouve aussi quelques reptiles et invertébrés.

Dans la sierra, la végétation est aussi très limitée, seulement quelques arbres et plantes y poussent tels des cactus et des eucalyptus. Par contre, la faune y est très riche. Dans les lacs et rivières, on trouve des riches bancs de poisons. Les mammifères y sont aussi nombreux, on y retrouve des lamas, des alpagas, des vigognes, des chinchillas et des guanacos. En plus, des oiseaux tels le condor géant, les phoebes et le colibri y ont trouvé refuge.

C'est dans la selva que la flore et la faune sont les plus diversifiées. Une variété infinie de fleurs, d'arbres et de plantes grimpantes comme l'acajou, le cèdre, le caoutchouc et la vanille y cohabitent. Les perroquets, les toucans et autres totalisent environ la moitié des oiseaux de la planète. Sur terre, les jaguars, les couguars, les tatous, les pécaris, les tapirs, les fourmiliers, des dizaines d'espèces de singes des alligators, des tortues et des serpents se côtoient. On compte également une quantité innombrable d'insectes dont 4000 espèces de papillons. Les poissons y sont tellement abondants que l'Amazone a lui seul, contient plus de poissons que les océans ou tout autre fleuve du globe.


Culture

La culture au Pérou est influencée par la culture inca qu'on retrouve au niveau des fêtes, de la langue, de la musique et des traditions, et par la culture espagnole qui marque elle aussi la langue, la religion et elle aussi la musique. Dans ce volet, je vous parlerai des points culturels suivants : la langue, la religion, les coutumes, la musique, les arts en général, les sports et le costume traditionnel.

Drapeau péruvien

La principale langue parlée au Pérou est l'espagnol utilisé par environ 70 % de la population mais elle n'est pas la seule langue officielle, le quechua, une des principales langues amérindiennes l'est aussi.

La principale religion est le christianisme à 93 % dont la majorité est catholique mais on peut retrouver quelques protestants. Plusieurs Amérindiens pratiquent à la fois les croyances et les pratiques traditionnelles et le christianisme. On retrouve aussi une petite minorité de juifs et de musulmans.

Les fêtes et coutumes sont pour la plupart reliées à la religion catholique comme Noël et Pâques mais certaines ont continué à être pratiquées malgré les efforts des prêtres catholiques. Une d'entre elles se pratique sur rives du lac Titicaca, on demande à la terre de bonnes récoltes en enterrant la tête et les pattes d'un lama.

Autrefois, au temps des Incas, les principaux instruments de la musique des Andes étaient les flûtes et les flûtes de Pan, les trompettes fabriquées dans des cornes et les tambours en peau de puma. Maintenant, peu de ces instruments ont survécu, seules les flûtes, les flûtes de Pan et la harpe andine ont résisté à l'invasion espagnole qui a apporté des nouveaux instruments comme le violon, l'accordéon et plusieurs instruments à cordes tels la guitare et ses dérivés.

Le sport le plus apprécié est le soccer, il a été amené par les espagnols et il est vite devenu très populaire.

Au Pérou, il existe plusieurs costumes traditionnels qui changent selon les régions. La plupart des costumes sont très colorés, le costume traditionnel féminin de la région de Cuzco en est un bon exemple. Abordant des couleurs dans les teintes de rouge, de jaune, de vert et de blanc, le costume se compose de quatre parties: le chapeau rond, rouge et noir orné de figures géométriques de toutes les couleurs, la chemise blanche avec des bordures rouges sur le contour des manches et du col, la robe noire avec des motifs blancs et rouges et finalement le poncho au fond rouge et aux dessins multicolores représentant des fleurs, le soleil ou des étoiles.

Quant au costume masculin, il se compose généralement du bonnet uni ou avec des lignes de couleur. Parfois dans certaines régions, le bonnet est remplacé par une sorte de chapeau melon. Tout comme les femmes, l'homme porte le poncho, pour lui aussi très coloré. Le costume se complète souvent par un pantalon noir.

Gastronomie

Le principal aliment des plats péruviens est la pomme de terre. Le piment est utilisé comme condiment. Le maïs est aussi très utilisé. Les poissons et les fruits de mers sont à la base de plusieurs mets sur les côtes. Les Péruviens mangent en moyenne 2 269 calories par jour.

Aji de gallina (Poulet au piment)1

Ingrédients

- 4 poitrines de poulet désossées et débarrassées de leur peau

- Eau

- Huile végétale

- 2 gousses d'ail hachées

- 4 oignons moyens hachés

- 2 piments rouges frais hachés

- 4 tranches de pain émiettées

- 1 grosse boîte de lait concentré

Préparation

Dans un grand poêlon, faire pocher le poulet dans l'eau suffisamment pour obtenir au moins une tasse de bouillon. Lorsque la viande est cuite, l'égoutter et la couper en petits morceaux (1 cm). Réserver le bouillon.

Faire chauffer l'huile dans une poêle et y faire revenir l'ail, les oignons et les piments. Retirer du feu et transférer cette préparation dans un mélangeur. Ajouter le lait concentré et le pain. Mélanger jusqu'à la formation d'une sauce épaisse.

Verser la sauce dans une grande casserole et y ajouter le poulet. Faire mijoter 15 minutes en incorporant un peu du bouillon réservé, jusqu'à ce que la sauce soit d'une consistance plus légère.

Servir chaud avec du riz et décorer de tranches de pomme de terre frites.

1 Tiré de Agence Canadienne de Développement International, Pérou, Édition Jeunesse, Hull, 1994


Tourisme

Le Pérou est très réputé pour ses ruines Incas mais on y retrouve aussi plusieurs musées très intéressants comme le musée d'Anthropologie, d'Archéologie et d'Histoire de Lima qui, selon Isabelle Étterlé "est sans conteste, l'un des musées les plus intéressants de toute l'Amérique du Sud."(Étterlé, Isabelle, Le grand guide du Pérou, Bibliothèque du voyageur, Gallimard, Paris, 1994, 362 pages) Ce musée nous présente une collection de céramiques, de tissus et de pièces d'orfèvrerie de l'époque pré-Inca. Parmi les autres musées citons le Musée national qui nous présente des maquettes de sites archéologiques, une collection de costumes péruviens et une réplique grandeur nature de Machu-Picchu, le musée de l'Or qui nous présente plusieurs objets en or et une remarquable collection d'armes, le musée Rafael Larco Herrera qui nous propose une exposition de poteries et d'étoffes précolombiennes, le musée Amano nous offre une impressionnante collection de tissus et de céramiques et le musée de l'Inquisition qui nous fait visiter des cellules, des oubliettes et des salles de torture où des milliers de personnes furent torturer.

Lorsqu'on se rend dans les montagnes, à cause des hautes altitudes et, de la moins grande quantité d'oxygène, certaines personnes ont des problèmes de respiration c'est pour cela que Jean Delorme nous donne le conseil suivant : "Le moyen de transport utilisé, train, avion ou automobile, doit comporter une réserve d'oxygène. Il est recommandé de descendre dans les bons hôtels munis de bouteille d'oxygène pour secourir les clients en difficulté respiratoire passagère." (Delorme, Jean, Destination... Le Pérou, Aris, Bandol, France, 1974)

 

Retour à la page d'accueil

Pour répondre à notre sondage

Pour nous écrire

Sélection de liens intéressants