Chronique horticole

L'éclairage


L’éclairage artificiel a l’avantage de venir combler le manque de lumière naturelle. Il peut aussi remplacer complètement cette dernière quand celle-ci est absente.

La lumière du jour se compose de toutes les lumières su spectre lumineux. Les lumières bleus et rouges sont celles qui entretiennent la photosynthèse de la plante. La lumière bleu donnerait une plante courte et trapue robuste et foncée. La lumière rouge donne un plant mince et allongé .

Nous avons accès à différentes sources de lumières. En premier il y a les ampoules incandescentes. Les caractéristiques premières qui se dégagent de celle-ci pour l’utilisation comme lumière d’appoint pour nos plantes sont que : cette dernière est peu efficace car seulement 7% de l’énergie électrique est transformé en énergie lumineuse et 70% est transformé en chaleur ce qui a pour effet d’assécher le sol plus rapidement et risque même de brûler la plante. Sans oublier que ce type de lumière dégage beaucoup de couleur rouge contre très peu de bleu. Une ampoule incandescente de 15 à 25 watts doit être éloignée de 30 à 40 cm de la plante. Une 100 watt doit elle être à au moins 60 cm de la plante.

Les tubes fluorescents sont mes préférés pour me dépanner en tout temps dans la maison ils sont peu dispendieux à l’achat et on peut en les combinant se pourvoir d’un spectre de lumière bien balancé. Il existe différentes type de fluorescents qui dégage une lumière de couleur différente. Exemple si je prends un fluorescent de type cool white celui-ci dégagera une lumière qui tire beaucoup plus sur le bleu que sur le rouge . Et si je prends un tube fluorescent de type warm light ce dernier dégage plus de lumière rouge que de lumière bleu. Je combine ces deux types de néon ensemble et cela me donne un spectre de couleur équilibré pour mes plantes sans que cela me coûte trop cher.

Il existe aussi des tubes fluorescents conçus spécialement pour les plantes ex. grow light, grow lux, vita lite, verilux, powertwist, ces tubes sont efficaces et possèdent un spectre balancé de lumière. Il sont plus dispendieux que les tubes néons tout usages mentionnés plus haut. On peut aussi utiliser des tubes pour aquarium en combinant le tube aqua glow qui donne un spectre plutôt bleu avec un tube sunglow qui lui donne un spectre rouge on obtient une bonne combinaison de lumière pour nos plantes.

En résumé si on veut choisir ses tubes on associe la lumière bleu de un avec la lumière rouge de l’autre. Un cool white avec warm light, on peut même associé un tube cool white avec une lumière incandescente soit 25 watt incandescent pour 40 watt de fluorescent. Les tubes néons se vendent en différentes longueurs on les choisis pour nos besoins. Il est bon de les prendre avec un réflecteur quand ces derniers on pour effet de faire augmenter le nombre de pieds chandelles de la lumière.

Un avantage des tubes fluorescents c’est que ses derniers ne dégagent pas suffisamment de chaleur pour brûler nos plantes comme le ferait une ampoule incandescente. Si nous plaçons une plante à feuillage sous un néon celui-ci doit se situé entre 30 et 60 cm de la plante. Pour les plantes florifères ces dernières ont besoin de plus de lumière donc la distance sera entre 15 et 30 cm du néon.. Si nous avons que de petites plantes une seule rangée de néon peut être suffisante. Par contre si on doit installer une autre rangée de néon la distance entre les deux sera de 15 cm.

Avec un peu de pratique on arrive en examinant les réactions des plantes à positionner nos tubes comme il faut. Les lampes hallogénures et à vapeur de sodium sont celles qui nous donnent un éclairage le plus proche du soleil.. Leurs inconvénients c’est qu’elles coûtent cher en électricité et à l’achat aussi. C'est l’éclairage le plus dispendieux. Pour une ampoule de 250 watt la plante doit être placé à une distance entre 1,20m et 1,50m. La durée de l’éclairage artificiel est en moyenne de 12 heures par jour. Mais si on veut un éclairage pour un type de plante donné exemple : plantes d’ombre et mi-ombre on calcule entre 12 et 14 heures et pour les plantes de soleil et à fleurs de 16 à 18 heures par jour. Pour ma part j’utilise les néons chez moi à cause de leur flexibilité leur prix et j’obtiens de bon résultat. En espérant que ceci pourra vous aider à faire fleurir votre intérieur.



RETOUR


Laissez-moi un message

Laissez-moi vos commentaires et vos suggestions. Si jamais vous voulez un conseil pour vos plantes, il me fera plaisir d'y répondre au meilleur de ma connaissance. Au plaisir de vous lire. :-)


©Mel