Logo




 Un site d'astronomie dédié à l'imagerie CCD
 
  AccueilCourrielInfo  
 
La mise en station du télescope selon la méthode Dérive en utilisant le logiciel PHD Guiding
 
La méthode de mise en station (MES) précise sur l'axe de rotation de la Terre décrite ci-dessous est connue sous les noms de la méthode Dérive ou Bigourdan. On peut aussi l'utiliser si l'étoile Polaire n'est pas visible à partir de son lieu d'observation. En novembre 2013, j'ai apporté une amélioration importante à cette méthode. En effet, j'utilise maintenant celle-ci avec le logiciel PHD Guiding. Il permet d'améliorer la rapidité de réalisation de la méthode ainsi que la précision d'alignement. Au lieu de prendre plus de 2h00, on peut la réaliser en 1h00 en utilisant ce logiciel. J'utilise cette méthode dans mon observatoire permanent pour aligner ma monture de façon très précise sur le Pôle Nord céleste (PNC).

J'utilise depuis l'été 2014 la version 2 du logiciel PHD Guiding. Un ajout très intéressant a été réalisé, c'est la fonction Alignement par la dérive (Drift Align). Elle facilite la mise en station tout en ajoutant des éléments de contrôle qui augmentent la précision de cette méthode. La procédure qui sera décrite sera basée sur cette nouvelle fonction.

Avec cette méthode d'alignement, si on utilise une lunette guide montée en parallèle sur le télescope, on pourra réaliser des temps d'exposition de 10 minutes et plus par photo. La précision d'alignement sur le PNC sera de moins de 1' d'arc selon la dextérité de l'opérateur pour la mettre en place. Pour plus de détails sur l'autoguidage du télescope avec une lunette guide en parallèle et ses difficultés, cliquer sur ce lien et aller à la section La lunette guide montée en parallèle.

Préparation
  • Suivre les étapes 1 à 14 de la section Mise en station du télescope.
  • Effectuer une première mise en station (MES) avec l'aide d'un viseur polaire, la méthode Polar Align (monture CGEM), l'alignement sur l'axe polaire de rotation ou autres méthodes. Plus précise sera cette première MES, plus rapide sera la MES selon la méthode dérive.
  • Transférer la caméra de guidage sur le télescope imageur. La précision d'alignement sera ainsi maximisée.
  • Si ce n'est pas encore fait, démarrer la monture et suivre les instructions d'initiation de celle-ci.
  • Démarrez l’application de guidage PHD Guiding, choisissez la caméra et la monture comme d’habitude.
  • Régler le temps de pose de la caméra à une seconde.
  • Dans le menu Affichage, activer les fonctions suivantes :
  • Menu Affichage dans PHD
  • Voici une portion de l'écran qui apparaîtra :
  • Écran principal de PHD Guiding
  • À l'écran ci-dessus, j'ai déjà activé un autoguidage aux fins de compréhension de ce qui est affiché. En haut de l'image, on voit l'autoguidage en cours et en bas le graphique de celui-ci. Ce sont principalement ces deux éléments qui serviront de contrôle de la MES.
  • Configurer le graphique d'autoguidage comme suit :
  • Configuration du graphique PHD
  • Durant la MES, on aura besoin d'ajouter des repères (signets ou bookmarks en anglais) à l'écran d'affichage de la caméra de guidage. Cela aidera à gérer la MES. Pour ce faire, il faut s'assurer d'activer les signets en allant au menu Signets | Afficher signets.
  • Voici les raccourcis clavier pour gérer les signets :
    • b : afficher / masquer les signets
    • Shift + b : Mettre un signet à l'endroit de l'étoile de guidage actuelle
    • Ctrl + b : Effacer tous les signets
    • Ctrl + clic : Pour ajouter un signet à un endroit de son choix ou enlever un signet existant à cet endroit

Alignement polaire en azimut

  1. Pointez le télescope vers une étoile moyennement brillante près de l’intersection de l’équateur céleste et du méridien Sud (environ 35o à 45o de l'horizon à un site situé au 45e parallèle Nord).
  2. Effectuez la calibration comme si vous vous apprêtiez à faire du guidage.
  3. Arrêtez le guidage.
  4. Afficher l'écran de l'alignement par dérive (Outils | Alignement par dérive (Drift Align)). L'image suivante s'affichera (voir la note à la fin de cet exposé) :
  5. Cliquer sur le bouton Dériver .
  6. Dans le graphique, regardez l’allure de la ligne rouge après 1 à 2 minutes comme dans l'exemple suivant :
  7. PHD - Ligne rouge
  8. Cliquer sur le bouton Ajuster.
  9. Si la ligne rouge montre une tendance vers le haut ou vers le bas, vous devez faire de petits ajustements à l’azimut de votre monture. Avant de faire un ajustement, toujours cliquer sur le bouton Ajuster. Si l'étoile sort du champ de vision, recentrez l’étoile avec la manette et reprenez le guidage en cliquant sur le bouton Dériver. Lorsque la ligne rouge se rapproche de la ligne centrale, mettre un signet sur l'étoile guide (Shift + b). Ce sera notre point de repère pour les ajustements plus fins à venir.
  10. Dans le champ Notes d'ajustement, on peut inscrire par exemple : Quant je tourne le bouton droit d'azimut de la monture, la ligne rouge monte, etc
  11. Après un ajustement, si la tendance s'inverse, mettre un nouveau signet sur l'étoile guide (Shift + b).
  12. Déplacer l'étoile au tiers entre les deux signets comme dans l'exemple suivant :
  13. Gestion des signets dans PHD Lorsque le cercle mauve apparaît à l'écran, cela démontre que l'on s'approche du PNC. Plus sa circonférence diminue, plus on s'en approche. C'est donc un contrôle additionnel important dans la procédure de MES.
  14. Continuer ainsi jusqu'à ce que la ligne rouge soit près de la ligne centrale. Toujours alterner entre les boutons Dériver (pour suivre le guidage pendant au moins une minute) et Ajuster (pour faire des ajustements à l'azimut de votre monture). Pour terminer cette étape, examiner l'allure de la ligne rouge pour une durée d'au moins deux minutes. Regarder la précision d'alignement (Polar alignement error) comme dans l'exemple suivant :
  15. Lignes tendances dans PHD
  16. Si l'erreur d'alignement est supérieure à 1' d'arc, comme dans l'exemple ci-dessus qui est de -1,92' d'arc, effectuer des ajustements minimaux à l'azimut de la monture et suivre l'amélioration de l'erreur d'alignement (Polar alignement error). S'il y a trop de signets, on peut tous les effacer en appuyant sur les touches Ctrl + b ou individuellement avec Ctrl + clic. Ajouter un signet au besoin (Shift + b) pour suivre les ajustements très fins.
  17. Lorsque l'erreur d'alignement reste en deçà de 1' d'arc après deux minutes de dérive, arrêter le guidage.
  18. Demander une prochaine calibration (Menu Cerveau | Monture | Sélectionner Forcer calibration)

Alignement polaire en élévation

  1. Pointer le télescope vers une étoile la plus basse possible près de l’horizon est (ou ouest) près de l’équateur céleste. Ne pas dépasser 30o en élévation. La raison est que si on dépasse les 30o, les corrections affecteront les ajustements effectués en azimut et on empirera la MES. Donc, si on n'a pas accès à cette portion du ciel (est et ouest), il vaut mieux ne pas faire d'alignement en élévation avec cette méthode.
  2. Effectuez la calibration comme si vous vous apprêtiez à faire du guidage.
  3. Arrêtez le guidage.
  4. Retourner à l'écran de l'Alignement par dérive (voir le point 4 de l'alignement en azimut).
  5. Cliquer sur le bouton Altitude (en bas à droite).
  6. À l'écran de l'Ajustement de l'altitude, cliquer sur le bouton Dériver .
  7. Dans le graphique, regardez l’allure de la ligne rouge après 1 à 2 minutes comme dans l'exemple suivant :
  8. PHD - Ligne rouge
  9. Cliquer sur le bouton Ajuster.
  10. Si la ligne rouge montre une tendance vers le haut ou vers le bas, vous devez faire de petits ajustements à l’élévation de votre monture. Avant de faire un ajustement, toujours cliquer sur le bouton Ajuster. Si l'étoile sort du champ de vision, recentrez l’étoile avec la manette et reprenez le guidage en cliquant sur le bouton Dériver. Lorsque la ligne rouge se rapproche de la ligne centrale, mettre un signet sur l'étoile guide (Shift + b). Ce sera notre point de repère pour les ajustements plus fins à venir.
  11. Dans le champ Notes d'ajustement, on peut inscrire par exemple : Quant je tourne vers la droite le bouton d'élévation de la monture, la ligne rouge monte, etc.
  12. Après un ajustement, si la tendance s'inverse, mettre un nouveau signet sur l'étoile guide (Shift + b).
  13. Déplacer l'étoile au tiers entre les deux signets comme dans l'exemple suivant :
  14. Gestion des signets dans PHD Lorsque le cercle mauve apparaît à l'écran, cela démontre que l'on s'approche du PNC. Plus sa circonférence diminue, plus on s'en approche. C'est donc un contrôle additionnel important dans la procédure de MES.
  15. Continuer ainsi jusqu'à ce que la ligne rouge soit près de la ligne centrale. Toujours alterner entre les boutons Dériver (pour suivre le guidage pendant au moins une minute) et Ajuster (pour faire des ajustements à l'élévation de votre monture). Pour terminer cette étape, examiner l'allure de la ligne rouge pour une durée d'au moins deux minutes. Regarder la précision d'alignement (Polar alignement error) comme dans l'exemple suivant :
  16. Lignes tendances dans PHD
  17. Si l'erreur d'alignement est supérieure à 1' d'arc, comme dans l'exemple ci-dessus qui est de -1,92' d'arc, effectuer des ajustements minimaux à l'élévation de la monture et suivre l'amélioration de l'erreur d'alignement (Polar alignement error). S'il y a trop de signets, on peut tous les effacer en appuyant sur les touches Ctrl + b ou individuellement avec Ctrl + clic. Ajouter un signet au besoin (Shift + b) pour suivre les ajustements très fins.
  18. Lorsque l'erreur d'alignement reste en deçà de 1' d'arc après deux minutes de dérive, arrêter le guidage.
  19. Demander une prochaine calibration (Menu Cerveau | Monture | Sélectionner Forcer calibration)

Effectuer une deuxième itération en azimut pour augmenter la précision d’alignement sur le PNC.

Après cette procédure, votre télescope est mis en station de façon très précise sur l'axe de rotation de la Terre, réduisant ainsi au minimum la dérive constante (ou régulière) des étoiles au cours des séances d'astrophotographie longues poses en utilisant une lunette guide en parallèle.

Autre contrôle lors de la procédure de MES

On peut aussi examiner le graphique Cible comme dans l'exemple suivant :

Graphique cible dans PHD

Dans cet exemple, on observe que la majorité des déplacements d'étoiles (à une seconde d'intervalle) se situe dans un rayon de 2'' d'arc et moins. Dans ce cas-ci, cela démontre une excellente mise en station et une grande qualité de la monture.

Comme on peut le constater, la méthode dérive de PHD Guiding v.2 offre beaucoup de contrôles sur la MES. C'est donc un ajout très intéressant de cette version.

Conseils basés sur mon expérience

Après quelques expérimentations de cette méthode, voici des conseils pour bien réaliser cette MES :
  • Après 15 minutes d'ajustements en azimut ou déclinaison, on s'éloigne du point de départ près du méridien (ajustement en azimut) ou de l'horizon Ouest ou Est (ajustement en élévation). Cela amènera une perte de précision de la méthode. Il faut alors repositionner la monture sur une nouvelle étoile près du méridien ou de l'horizon.
  • Si on observe une difficulté d'alignement en azimut, par exemple la tendance ne s'inverse pas, c'est qu'on est trop loin du PNC en élévation. Faire un alignement polaire en élévation et revenir à celle en azimut.
  • L'ajustement très fin en azimut peut être difficile à réaliser lorsqu'on tourne les boutons d'azimut de monture. En effet, il peut y avoir un déplacement en saccadé de la monture en azimut empêchant un ajustement très fin. Pour corriger ce problème, lors du montage de la monture sur le socle du trépied (ou de la base de béton), mettre une très fine couche de graisse synthétique sur le socle où on dépose la monture. Cela empêchera ces mouvements saccadés.
Note au point 4 de l'alignement polaire en azimut

À l'écran d'affichage de l'alignement par dérive, il apparaît une section portant sur Pointage scope. Pour avoir cette information, il faut utiliser un lien ASCOM vers la monture en utilisant la manette de contrôle de celle-ci. On ne peut pas gérer cette information si on utilise le lien ST4 de la monture, ce qui est mon cas dans mon observatoire permanent. Il faudrait que je reconnecte le tout en utilisant le lien ASCOM, ce qui allonge le temps consacré à cette méthode. Comme on le verra, il existe d'autres contrôles très efficaces de la MES offert par le logiciel. Donc, pour tous ceux qui utilisent le port ST4 (c'est la majorité des utilisateurs), on peut facilement ignorer cette information additionnelle.



Retour à Technique



Révisé le 2015/01/06