Logo




 Un site d'astronomie dédié à l'imagerie CCD
 
  AccueilCourrielInfo  
 
Faire un PEC
  La plupart des montures motorisées offre la possibilité d'effectuer une correction de l'erreur périodique de suivi (PEC pour Periodic Error Correction en anglais).  L'erreur périodique est due à la mécanique interne de la monture.  L'importance de l'erreur périodique varie d'une monture à l'autre.  Certaines montures de très grande qualité ont une erreur périodique minime.  Évidemment, le prix de la monture augmente avec la qualité de suivi.  On peut investir plus de 10 000$ sur une monture de très grande qualité. 

On peut augmenter la qualité de suivi de sa monture en effectuant un PEC.  Le suivi sera plus précis, même en autoguidage.  Pour ma part, j'active toujours un PEC avant le début d'une session d'acquisitions d'images astronomiques.  En observation visuelle le PEC n'est pas nécessaire car même s'il y a des écarts de suivis, l'objet restera toujours au centre du champ de vision de l'oculaire.  Par contre, lors de longs temps d'exposition (plus de 15 secondes), l'erreur périodique de la monture peut faire apparaître les étoiles filées au lieu de les faire apparaître bien rondes.

La présente procédure d'écrira sommairement comment réaliser un PEC avec le télescope que j'utilise (CGEM).  Par la suite, cette procédure pourra être adaptée à votre équipement.  Pour réaliser le PEC, j'utilise une caméra CCD DSI installée sur un télescope en parallèle monté sur le télescope principal en autoguidage sur une étoile.  J'utilise le logiciel PHD Guiding pour l'autoguidage informatisé.  On autoguide le télescope pendant un cycle complet de la roue dentée du télescope qui dure 8 minutes pour la monture CGEM.  Donc tout est entièrement automatisé.  Toutes les corrections de guidage, effectuées par le logiciel d'autoguidage, seront mémorisées dans le logiciel de la monture ce qui permettra par la suite d'atténuer l'erreur périodique et augmentera la précision de suivi des objets à imager. Il est à noter que le PEC n'élimine pas le recourt à l'autoguidage lors de l'acquisition des objets du ciel profond. L'autoguidage de l'objet sera plus précis avec un PEC fonctionnel.
  1. Le télescope est en position équatoriale orientée de façon précise sur le Pôle Nord Céleste et les moteurs sont opérationnels.
  2. Un câble informatique relie le module GPUSB au port d'autoguidage du télescope et à l'ordinateur portable pour fins de contrôle du télescope via l'ordinateur.
  3. La caméra CCD est reliée à l'ordinateur par un câble informatique.
  4. La caméra CCD est configurée avec le logiciel PHD Guiding (ou autres logiciels) pour autoguider le télescope.
  5. Choisir une étoile brillante au Sud à environ 30o au dessus de l’horizon. 
  6. Diriger le télescope dessus en utilisant le chercheur.
  7. Centrer l’étoile à l'écran de guidage qui transmet l'image de la caméra CCD.  Avec la souris la sélectionner comme étoile guide et mettre en fonction l’autoguidage du télescope.  Attendre la calibration du guidage.
  8. Avec la manette de la monture, sélectionner Utility.
  9. Sélectionner PEC.
  10.  Sélectionner Record et ensuite appuyer sur Record.
  11. Après un délai de 5 secondes, le PEC s’enregistre. La durée d’enregistrement dure 8 minutes. La fin de l’enregistrement s’effectue automatiquement et l’affichage de la manette revient à l’écran précédant. Le PEC est automatiquement conservé dans la mémoire de la manette.

Toujours activer le PEC avant le début d’imagerie  

  1. Revenir à l’écran principal (UNDO pour revenir).
  2.  Appuyer sur la touche Menu.
  3. Sélectionner Utility.
  4.  Sélectionner PEC.
  5.  Sélectionner Playback pour réactiver le PEC


Révisé le 2013/04/01


Retour à Technique




statistiques