Trucs et astuces pour apprendre le chinois
Accueil > Radio TV > Forum > Trucs > Opinions > Liens > FAQ


Texte 4. Adrien SLUYS, Belgique.


clef01.gif (295 bytes) J'utilise aussi un dictionnaire de caractères (zi dian) de poche, paraît-il prisé en Chine, et dont l'usage complète celui des dictionnaires "de mots", ces derniers ne comportant pas toujours des entrées pour les caractères n'étant pas le premier caractère apparaissant dans la composition d'un mot. Adrien SLUYS

Bonjour,

Je suis chaque fois très content de visiter ce site.

Je vous fais brièvement part de mes commentaires personnels sur mon apprentissage du Chinois parlé et écrit.

J'ai commencé en septembre 1998 l'apprentissage oral avec la méthode ASSIMIL, puis quelques mois après, la lecture et l'écrit, avec la "seconde vague" ASSIMIL et premier tome de la méthode BELLASSEN. En d'autres mots, j'ai terminé le premier tome ASSIMIL, et ensuite j'ai commencé en parallèle le second tome ainsi que le premier tome de BELLASSEN.

Je n'ai pas encore suivi de cours en groupe, mais j'ai fréquenté deux professeurs en cours particuliers profitant ainsi d'horaires plus souples.

Par la suite, le second tome de la méthode BELLASSEN est venu, et j'y chemine doucement pour l'instant.

Là, particulièrement en démarrant cette dernière étape, j'ai senti un "décollage" en lecture et écriture. J'en suis à environ 650 des 900 caractères en lecture, et probablement 800 au total. Je complète par l'étude du "Tour de la Chine en 80 leçons" (Sinolingua) et par des lectures diverses, traduites en français (exemple: des "xiao xiao shuo", textes de quelques pages aussi appelés histoires d'une minute). J'utilise également les Flash Cards comme support.

Concernant la méthode BELLASSEN, mon avis est que, pour les autodidactes, elle est très bien faite... lorsqu'on possède déjà des notions de chinois parlé. Pour un débutant, elle me semble mener de front bien des difficultés. Les raisons de ne pas utiliser le pinyin sont tout à fait compréhensibles, mais pourquoi les écarter au plus vite de l'apprentissage pour débutants? C'est à mon sens une méthode très bien conçue par des auteurs fort "puristes".

Ceci dit, au niveau où j'en suis (milieu du tome 2), cette méthode BELLASSEN me passionne et m'a vraiment fait découvrir des aspects inconnus mais vaguement perçus. J'ai pu écouter M. Bellassen il y a un peu plus d'un an, et il était tout aussi passionnant à entendre.

J'utilise le plus souvent le dictionnaire de poche "
Dictionnaire concis français-chinois, chinois-français".
Mais aussi un dictionnaire de caractères (zi dian) de poche, paraît-il prisé en Chine, et dont l'usage complète celui des dictionnaires "de mots", ces derniers ne comportant pas toujours des entrées pour les caractères ne commençant pas de mot (ex.: shao4, de jie4 shao4, est absent comme entrée dans le Dictionnaire concis ci-dessus mentionné).

Je parcours également des grammaires mentionnées dans ce site.

L'apprentissage du chinois m'a bien sûr fait réfléchir sur la notion de signe et sens, de traduction, de relativité culturelle. Mais ça c'est une autre histoire.


Adrien SLUYS, Belgique.
Septembre 2000

 


Nos sincères remerciements à Adrien SLUYS pour cette collaboration. À votre tour maintenant d'ajouter votre petit texte. Ne nous privez pas de votre expérience. Même quelques mots feront l'affaire. Je m'arrangerai pour en faire le traitement et les intégrer à cette page. Partagez un truc ou une astuce qui marche pour vous. Au plaisir de vous lire!


Retour à l'index des trucs et astuces

home.gif (1501 bytes)

Contacter le webmestre


Première édition le 29 mars 1999
Modifiée le 16 juillet 2005

© 1998, 1999, 2000 Gestion M.R.P.