Postulats
Accueil Remonter Introduction Postulats Temps Longueurs Transf Lorentz Transf vitesses Invariant Quantité mouvement

 

 

Dans « Annalen der Physik t XVII, 1905 », Einstein écrit  : « pour tous les systèmes de coordonnées pour lesquels les équations mécaniques restent valables, les lois électromagnétiques et optiques gardent également leur valeur (…). Nous voulons élever cette conjoncture [dont le contenu sera appelé dans ce qui suit « principe de relativité »] au rang d’une hypothèse et introduire en outre la supposition, qui n’est qu’en apparence incompatible avec ce principe, que la lumière se propage toujours dans le vide à une certaine vitesse C indépendante de l’état de mouvement de la source lumineuse ».

 

Ainsi, deux postulats sont énoncés :

bullet

1er postulat (dit principe de relativité) : toutes les lois de la physique sont les mêmes dans les référentiels galiléens. En effet, nous savions que les lois de la mécanique gardaient leur valeur dans les systèmes de coordonnées dits galiléens et Einstein généralise cette hypothèse en l’appliquant à toutes les lois de la physique (mécaniques, électrodymaniques et optiques);

bullet

2e postulat : la vitesse de la lumière dans le vide est la même quel que soit le référentiel dans lequel on l’observe. Ceci est très nouveau, très surprenant et s’oppose formellement à l’hypothèse de temps absolu comme nous le verrons plus tard.

 

Les deux postulats de la relativité restreinte sont la base de la théorie de la relativité restreinte et à partir de ceux-ci nous allons dériver toutes les équations nécessaires à la compréhension des phénomènes physiques observables. Avant de faire cette dérivation, il est bon de rappeler que cette théorie et ces postulats ne sont valables que pour des référentiels galiléens, c’est-à-dire des référentiels en mouvement de translation rectiligne uniforme les uns par rapport aux autres. C’est d’ailleurs pourquoi on l’appelle théorie de la relativité restreinte. La théorie de la relativité générale, développée aussi par Einstein, se rapporte à des référentiels en accélération les uns par rapport aux autres et nous ne l’étudierons pas ici.

 

 

Page Web créée par Bruno Navert

Signez mon livre d'or!

Précédent Suivant

Dernière modification: 12 avril, 2003