Naissance
Accueil Remonter Naissance Séquence Principale Géantes Cadavres stellaires Diagramme HR

 

Naissance de l'étoile

 

Le cycle de «vie» d'une étoile débute, et se termine, dans un nuage de gaz, ou nuage interstellaire. Une des caractéristiques d'un tel nuage est sa très grande étendue. Comme il est réparti sur une très grande surface, la densité d'un nuage interstellaire est très faible, de beaucoup inférieure à celle requise pour la formation d'une étoile. Le nuage a donc besoin d'une aide extérieure, i.e. il doit être perturbé par une force gravitationnelle externe, créant ainsi des «amas» de matière susceptibles d'attirer, en vertu de leur gravité, la matière environnante. Si l'amas en question est assez gros, et si la densité de matière environnante est suffisamment grande, il pourra «ramasser la poussière» en une boule, et cette boule de gaz deviendra alors une proto-étoile, soit un astre qui rayonne de l'énergie à mesure que le gaz du nuage est contracté, attiré par la gravité croissante de l'étoile naissante. Le centre de la proto-étoile est la région la plus concentrée, et la plus chaude. Une fois que ce noyau aura atteint la température critique d'environ 10 millions de degrés Kelvin, les réactions de fusion thermonucléaire débuteront, fusionnant l'hydrogène en hélium. L'astre peut alors générer sa propre énergie, qui servira à lutter contre la gravité, l'empêchant de s'effondrer sur lui-même: une étoile est née.

 

Cette image du Soleil a été
prise par un télescope orbital
japonais. Elle est prise en
rayons X.

Source: 
Lockheed-Martin Solar and
Astrophysics
Laboratory/Yohkoh Public
Outreach Program.

 

Cet équilibre entre gravité et fusion nucléaire est la force qui maintient les étoiles en vie durant la phase suivante, appelée Séquence Principale.  

 

 

Page Web créée par Bruno Navert

Signez mon livre d'or!

Suivant

Dernière modification: 12 avril, 2003