florida.gif (8671 octets)   Voyage ornithologique Floride   florida.gif (8671 octets)

27 décembre 2002 au 6 janvier 2003

(Optimisé sous MS Internet Explorer, 1024 X 768 pixels)

 

 

Participants:        Claude Nadeau et Marisa Moscini

Endroits visités:

Transport:

Hébergement:

Référence intéressante à consulter:

Pranty, Bill.1996. A Birder's Guide to Florida. ABA/Lane birdfinding guide. American Birding Association. Édition révisée.388 pages.

 

 

Avant de lire cet ouvrage, je vous recommande de consulter un récit de voyage beaucoup plus complet à l'adresse suivante:

http://pages.infinit.net/nadeaucl/voyflor2000.htm

De plus, nous avons profité de notre présence à Miami pour participer à une croisière de trois jours qui nous a menés au Bahamas (Nassau - Great Stirrup Cay):

http://pages.infinit.net/nadeaucl/voybahamas.htm

 

Rapport d'excursion

(Cliquer ici pour télécharger la liste de prise de données. Exigence minimale, MS Office 1997.)

 

Parc National des Everglades

Long Pine Key

Notre visite dans le parc s'est échelonnée du 29 décembre 2002 au 1er janvier 2003, pour trois couchers au camping Long Pine Key. Contrairement aux matins de mars, ceux de la fin de décembre se sont montrés beaucoup plus tranquilles, les oiseaux se contentant d'émettre des cris d'alerte en guise de vocalises. Ce qui ne signifie pas que les lieux étaient vides en espèces!!! Pics à ventre roux, Cardinaux rouges, Tohis de l'Est, Gobemoucherons gris-bleus, Moqueurs chats, Pies-grièches migratrices, Buses à épaulettes et Sturnelles des prés furent notre pain quotidien, ces dernières venant même chanter dans un grand pin au dessus de notre tente!

L'observation inattendue de quelques Sittelles à tête brune et du Merle-bleu de l'Est constitua une grande surprise pour nous, leur présence découlant de récents plans de réintroduction de ces espèces dans les Everglades.  

 

Royal Palm

Cormoran à aigrettes - Double-crested CormorantSite à ne pas manquer, Royal Palm s'est montré riche en diversité d'espèces aquatiques. Sans être omniprésents, la plupart des Ardéidés étaient présents (exception faite du Petit Blongios) tandis qu'un Tantale d'Amérique solitaire posait pour les photographes. Talèves violacées, Ibis blancs, Anhingas d'Amérique, Cormorans à aigrettes  étaient aussi de la partie, mais l'observation la plus intéressante pour ce site est provenue du ciel alors qu'une forme claire de la Buse à queue courte est venue nous survoler à basse altitude.

Il faut dire que la fin décembre et le mois de janvier constituent le meilleur moment pour voir cette espèce dans le sud de la Floride et que les Everglades sont réputés pour être l'un des endroits les plus fiables.

voyflortantale.jpg (21527 octets)

Tamiami Trail - Shark Valley

Alors que la Tamiami Trail déborde d'oiseaux en mars, nous avons été déçus de la quantité d'échassiers rencontrés. Tout de même présents, ils étaient beaucoup moins abondants. Ainsi, les tantales et aigrettes ne colonisaient pas les zones arbustives quoi que plusieurs Ardéidés étaient faciles à repérer dans les canaux bordant la route (Grands Hérons, Grandes Aigrettes, Aigrettes bleues, Aigrettes tricolores, Hérons verts).

Évidemment, notre visite aurait été incomplète sans le Milan des marais que nous avons dû attendre jusqu'à l'embranchement menant au secteur Shark Valley du Parc National des Everglades. Un superbe mâle qui nous a longuement survolés au dessus d'une des intersections les plus sûres de Floride pour voir ce magnifique volatile.

Paurotis Pond

Désert ornithologique, Paurotis Pond n'accueillait pas encore les colonies de tantales, d'aigrettes et de spatules à cette date de l'année. Un arrêt vaut toujours la peine, mais pour notre part, nous nous sommes rivés à un site vide en oiseaux.

Nine Mile Pond

Même chose pour Nine Mile Pond ou seules quelques Sternes caspiennes survolaient le vaste étang.

Flamingo - Eco Pond

Toujours fiable, Eco Pond nous a permis de belles observations notamment en ce qui concerne l'Aigrette neigeuse et la Spatule rosée. Alors que la première espèce se regroupait en un groupe dense devant la passerelle d'observation, les spatules défilaient régulièrement haut dans les airs au dessus de l'étang. Un véritable délice pour les yeux!!!

Une tournée du plan d'eau nous a aussi permis d'observer quelques Grèbes à bec bigarré, Talèves violacées, Foulques d'Amérique, Gallinules poule-d'eau, Ibis blancs, Grandes Aigrettes, Aigrettes bleues ainsi que tricolores. De plus, la vaste zone dégagée nous a donné un excellent point de vue pour observer la Buse à queue courte, de forme foncée, cette fois-ci.

Pour sa part, le littoral adjacent au centre d'interprétation accueillait les deux espèces de pélicans ainsi que Mouette atricilles, Sternes royales et Becs-en-ciseaux noirs, surveillés par l'oeil inquisiteur d'une Frégate superbe ainsi que d'un Pygargue à tête blanche.

 

Sans nous avoir déçus, nous avons vite compris que les Everglades en hiver sont moins productifs qu'au printemps. Pas d'oiseaux aux aires de nidification, peu de passereaux chanteurs, pas de Milans à queue fourchue (migrateur arrivant en février). Cependant, il nous apparaît  impératif d'insister sur notre succès envers la Buse à queue courte avec un décompte d'un minimum de trois individus différents (deux de forme foncée, une claire). La saison n'est peut-être pas idéale pour la majorité des espèces, mais pour le petit Butéonidé, c'est le bon temps! 

 

Florida Keys

Une courte visite dans les Keys où l'ornithologie n'était le premier but nous a tout de même permis d'observer une douzaine de Frégates superbes, espèce que je n'avais pas observée lors de ma traversée de l'archipel en mars 2000. À ce moment, tous les oiseaux que j'avais vus se trouvaient près des Dry Tortugas, endroit où elles nichent. Une telle abondance nous pousse à croire que les observations de cette année sont reliés à de vastes mouvements de dispersion entre les périodes de reproduction et que le début de l'hiver constitue un moment privilégié pour rencontrer cet impressionnant volatile près des côtes.

Quelques arrêts dont un particulièrement productif à l'extrémité nord de Ohio Key, produiront aussi deux Aigrettes roussâtres, une Spatule rosée, plusieurs Pélicans bruns, Balbuzards pêcheurs, Mouettes atricilles, Sternes royales ainsi qu'une bonne diversité de limicoles, rehaussant  les huit heures de route (aller-retour) que nous avons du parcourir pour accédey à Key West.

 

Tournepierre à collier - Ruddy Turnstone

 

Kendall

Fief du Bulbul orphée, Kendall est un quartier résidentiel située dans la banlieue sud de Miami. Plusieurs espèces exotiques s'y retrouvent et quelques balades aux alentours du Baptist Church Hospital ont produit des observations pour le moins intéressantes. Plus particulièrement, les terres de l'hôpital accueillent une petite colonie de Canards musqués d'origine domestique mais non captive. Peu farouches, les oiseaux viennent à la rencontre des passants dans l'espoir d'obtenir un peu de nourriture sous le regard distant des foulques, poules-d'eau et aigrettes fréquentant les abords d'un grand lac artificiel. Les arbres du site abritent aussi quelques Mainates religieux (Hill Mynas), plusieurs Conures veuves (Monk Parakeet) et, parlant de Psittacidés, il semble que presque tout soit possible à cet endroit!

Cependant, notre intérêt s'est porté de l'autre côté du boulevard Kendall où nous avons arpenté les rues dans notre recherche du Bulbul orphée que nous avons eu peine à trouver sous les chauds rayons du midi. Cependant, le lever du jour nous a permis de dénombrer au moins six individus, faciles à repérer par leur chant. Quel charmant oiseau!

Hollywood

Les quartiers résidentiels de Hollywood se sont aussi avérés riches en espèces. Quelques promenades matinales nous ont procuré de belles observations. De celles-ci, pensons à la Buse à queue courte de forme sombre, à l'omniprésente Tourterelle turque, à la Tourterelle à ailes blanches, à la Corneille de rivage, au Moqueur polyglotte, au Gobemoucheron grisbleu et au Quiscale des marais pour ne nommer que ceux-ci. L'incontournable plage nous a aussi apporté son lot d'oiseaux dignes de mention desquels ressortent la Frégate superbe et la Sterne royale.

Notre recherche du Toui à ailes blanches fut vaine quoi que plusieurs indications confirment qu'il est bien présent dans les quartiers situés au nord de Miami. Quoi qu'il en soit, nos investigations ont produit de magnifiques observations de Martins tristes, des Conures veuves et de Nanday (Monk et Nanday Parakeet) ainsi que d'un couple de Aras verts (Chestnut-fronted Macaw). Bien que considérées comme non-établis, ces exotiques nous ont charmés par leur présence et ont tous été observés aux alentours du Motel Shell (1201 Route US 1), un petit hotel abordable bien propre dont le plus grand défaut est de ne pas être situé en bordure de mer.

 

Destination plus qu'agréable, la Floride nous a encore réservé son lot d'observations intéressantes. De ce voyage, nous gardons en mémoire la facilité relative que nous avons eue à découvrir la Buse à queue courte et le Bulbul orphée. De plus, l'ornithologie de banlieue nous est apparue très intéressante si bien que c'est sur cet aspect que nous mettrons l'emphase lors de notre prochain voyage. 

 

 

Claude Nadeau, 20 avril 2003

 

 

Retour à la page d'accueil