Bob le mal aimé

 

     Entrée        Note de l'auteure          Synopsis           Distribution des rôles      Équipe technique   
______________________________________________________________________________________________________________

 Création d’un court métrage : Bob, le mal aimé. Ce projet aura pour objectif de faire prendre conscience de la chance des gens de vivre leur vie avec tant. d’abondance et de facilité. Faire en sorte que les gens se questionnent sur leur façon de vivre.

Pourquoi tourner : Bob, le mal aimé : Faire en sorte que les gens se questionnent sur leur façon de vivre. Leur faire réaliser qu’ils se plaignent le ventre plein, vis-à-vis le protagoniste du film qui doit surmonter tant d’obstacles afin d’espérer à une fraction de leur bien être. Prouver aux gens que bien de grosses difficultés peuvent être franchies lorsqu’on reste confiant en l’avenir.

 

 

 

 

                                                    

                                             

                                                    Jacques Nantel              

                                          

 

© Copyright Jacques Nantel Productions.  Tous droits réservés. 

Dernière révision : mars 12, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note de l'auteure  

 

Constance Joanette,scénariste

 

Pourquoi j'écris ce scénario? 

 

Depuis plusieurs années, je connais le héro de ce film. Il a eu une vie difficile : une enfance malheureuse, une adolescence très perturbée puis un accident le laisse paraplégique. Il tente de reprendre sa vie en main mais le découragement et des idées de suicide viennent le hanter. Mais, ne dit-on pas que l'amour rachète tout. Avant son accident, il a épousé l'amour de sa vie qui ne l'a jamais abandonné et qui l'accompagne depuis trente-cinq ans.

            Aujourd'hui, dans la cinquantaine, notre héro est devenu une figure de proue dans la communauté. Il a réussi dans le domaine financier, il s'accomplit pleinement sur le plan culturel. Musicien, comédien, cinéaste, il est plus actif que certaines personnes dites normales.

            Ce personnage est une leçon de vie pour nous tous. Il est la preuve vivante qu'avec de l'aide et de la volonté, il a pu se sortir de ce marasme. Il mène maintenant une vie presque normale avec sa famille, ses amis et ses collègues. De plus, il vient en aide à certaines personnes dans le besoin, autour de lui.

            Ce film se veut un élément motivateur pour tous ceux et celles qui ont connu  d'énormes malheurs. Si Bob a pu s'en sortir, pourquoi pas moi, se diront-ils.

            Il est un modèle pour nous tous et le positif doit avoir une place dominante dans nos vies. Ce film pourrait être projeté aux associations de personnes en difficulté et à toute la population en général comme exemple de réussite pour une personne privée d'éléments aussi précieux que ses jambes.

                                            

Constance Joanette,

scénariste

 

 

 

 

 

 

Synopsis

 

Bob, le mal aimé

 

écrit par Constance Joanette

 

1re partie

 

Séquence 1 : Bob Martel dans la salle d'attente d'une psychologue

Bob arrive, dans sa chaise roulante, quelques vingt minutes avant son rendez-             

vous. Il fouille sur une table et prend une revue pour passer le temps.

 

Séquence 2 : Arrivée de Nancy Thomas

La porte s'ouvre sur une belle femme d'un certain chic. Son regard parcoure la

pièce à la recherche d'un fauteuil . La seule place libre est celle à côté de Bob.

Après quelques mots d'usage, Bob se montre accueillant, dépose sa revue et

engage la conversation. On échange sur le pourquoi d'une visite à une psy.

 

2ième partie

Séquence 3 : À la cafétéria

Après leur rendez-vous, les deux patients décident de poursuivre le début de

leurs confidences à la cafétéria. Après un certain temps, d'un commun accord,

ils souhaitent de se rencontrer à nouveau.

 

Séquence 4 : Rencontre à la résidence de Bob

Bob et Nancy veulent faire plus ample connaissance et un lien de confiance

semble se créer entre eux.

Ils promettent de se rencontrer à nouveau et Bob racontera une partie de sa

vie à Nancy

 

3ième partie

 

Séquence 5 : Rencontre au bord du lac des Deux-Montagnes

Par une journée radieuse, les deux amis se rencontrent sur une des berges

du lac des Deux-Montagnes, Bob, dans sa chaise roulante et Nancy dans une

longue chaise de parterre. Après avoir admiré le paysage et dégusté un jus de

fruit, Bob commence à raconté son enfance malheureuse chez ses parents.

 

Fin  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Distribution des rôles

 

  Comédiens

Jacques Nantel.....dans Bob Martel .............rôle principal.

Audrée Daoust....dans Nancy Thomas.........rôle principal..

Seront choisis bientôt.................................... Premier rôle..

 

 

 

 

Figurants  

 

 

Seront bientôt choisis selon physionomie.....Figurants 1 à 10..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Équipe technique

 

                      

Jacques Nantel                     Patrick Aubin

 

Producteur : ………………………....…………….…………….Jacques Nantel

                                                                                                      

 

Réalisateur : …………………………...………….…………….Jacques Nantel

                                                                                                      Patrick Aubin

 

Caméraman ............................................................................. Jacques Nantel

                                                                                                     Patrick Aubin

 

Preneur de son ............................................................................Jacques Nantel

                                                                                                    

 

Musique et effets sonore ..............................................................Jacques Nantel

 

 

Monteur ....................................................................................Jacques Nantel

                                                                                                   Patrick Aubin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Nantel

Parcours artistique de Jacques Nantel.

D’hier à aujourd’hui.

En 1966, il suit des cours de diction et de chant avec Lucille Dumont, et se prépare à monter sur les planches par la chanson. Il interprète quelques chansons dans des bars de la ville de Montréal en 1972, mais le hasard de la vie le mène à la peinture. Il produit et expose ses oeuvres dans quelques expositions, dont une en 1986 à la demande de l’Université de Montréal dans le grand hall. Il suit des cours de peinture et dessins de 1982 à 1988 dont 2 ans avec Jean LeTarte et 3 ans avec Léo Brisset, tous deux de Radio Canada et 6 ans à l’école de peinture Charlotte et Hervé.

Il a toujours le goût pour les planches , mais continue à  perfectionner sa musique à l’école de musique Francine Mondoux de 2001 à 2005 et au Collège Lionel-Groulx  en techniques vocales de 1999 à 2005 du cours I à VI avec Chantal Lavigne. Il se présente sur des scènes de bar puis il compose et joue la chanson thème des fêtes du vieux St-Eustache sur la scène du parc du manoir Globenski à St-Eustache

Diplômé en art dramatique du Collège Lionel-Groulx, Jacques Nantel approfondit ses études en comédie musicale en 2006 à l’Université de Montréal avec Luc Arsenault.  Il apprend le jeu devant la caméra avec Robert Favreau en 2005 et à l’École Nationale de Théâtre à un atelier théâtre avec Pierre Tremblay et Gilles-Philippe Pelletier en 2004.

Il se perfectionne grâce à des cours privés en diction ainsi que de technique vocale et de respiration avec Graziella Mossa.  Il est aussi diplômé comme artiste maquilleur professionnel et de scène de l’Institut Lise Watier (2005).

Il est passionné par le monde du théâtre. On l’a vu tout dernièrement dans le rôle de la Duchesse dans  la comédie musicale Demain matin Montréal m’attend, créée par Michel Tremblay et François Dompierre en 1969, mise en scène de Joël Legendre. Il a aussi travaillé à la télévision de 1979 à 1982 au Canal 9 communautaire à deux émissions, soit: « Ligne ouverte » et « Parlons d’actualité ».

Au cinéma, il joue plusieurs premiers rôles dans plusieurs films professionnels. Il alterne les rôles d’infirmier, de professeur, de poète ainsi que de motard, d’amoureux ou encore de fou. Depuis déjà trois ans, il produit et réalise des courts métrages. Il passe par toutes les étapes de la production, tantôt comme caméraman et à d’autres moments au montage, au décor et au maquillage ainsi qu’à la composition musicale. En parallèle à ses activités cinématographiques, il se consacre depuis plusieurs années au théâtre comme metteur en scène. Sa dernière mise en scène est celle de la pièce Chambre 4913 de Denis O. Perreault, présentée à la salle de La Petite église de St-Eustache . Comme comédien, il a joué le rôle du Roi Tartalia dans L’Oiseau vert de Carlo Gozzi au théâtre du Cégep Lionel-Groulx en 2003, puis le rôle d’un vieillard dans Palace de Jean Michel Ribes en 2005. En avril 2006, il interprète le rôle d’un juge dans théâtre marmelade, mise en scène de Sylvie Stuart. En 2006, il révèle sa sensibilité et sa profondeur dans une lecture publique en hommage à Claude Gauvreau au centre la petite École à Deux-Montagnes. Dernièrement, il a démarré le projet d’une compagnie de théâtre avec la comédienne professionnelle Audrée Daoust et la scénariste Constance Joanette.  En  2006, il fait une apparition dans Dennis Christmas des productions DTM3 Products inc. En 2007, il décroche un premier Rôle dans la série télévisée Frank vs Gérard II (Réalisateur Stéphane Groisbois). Pour août 2007, il jouera le rôle de Hector dans Par la fenêtre de Georges Feydeau et produit par Les Productions L’R de Rien. Pour novembre 2007, il vient tout juste d’être choisi pour l’un des 3 rôles principaux dans la pièce les Ponts de Constance Joanette qui sera produite par Les Productions L’R de Rien.

 

 

 

 

 

 

 Patrick Aubin  

 

Parcours artistique de Patrick Aubin.

D’hier à aujourd’hui.

        Intéressé dès son plus jeune âge par l’acting et l’univers devant la caméra, il entame en 1995 des cours de théâtre privés à l’école Louise Hébert Inc. Par la suite, il participe bénévolement à quelques projets théâtraux, dont Hamlet. Il s’inscrit de plus à des cours d’arts dramatiques où il se familiarise avec la Commedia d’el arte et l’improvisation. En 2000, il met fin à dix années de bénévolat au sein du scoutisme de Saint-Eustache. Il tourne de plus en plus son intérêt vers l’univers derrière la caméra. La réalisation l’intrique, ce qui le pousse à se renseigner sur le terrain. En 2003, il est autorisé à être stagiaire à la réalisation sur les studios de l’émission télévisée RAM-DAM. Par la suite, il entreprend des études collégiales en cinéma au Cégep Montmorency. De là, il découvre sa passion du cinéma et prend part à plusieurs projets de courts métrages : La lampe (réalisateur/fiction), Le Maître des vies (réalisateur/fiction), Les mythes policiers (réalisateur/entrevue), Amour et Confusion (directeur de production/documentaire) et Dessein Vert (concepteur sonore/fiction). De plus, il se porte bénévole pour la vidéothèque du collège et ainsi que bénévole pour l’entretien des studios de cinéma et communications. Il donne son appui à ses collègues cinéastes lors des tournages et du montage. Il se porte volontaire en tant que caméraman pour la 15e des sciences et est l’organisateur d’un projet conférencier avec le scénariste Ken Scott. Il termine en 2005 un Diplôme d’Études Collégiales en cinéma. Entre-temps, il répond à une auteure, Constance Joanette (scénariste de Bob le mal aimé), recherchant une équipe de scénaristes pour l’écriture d’une série de romans. Sa première expérience du roman lui plu grandement. Sans attendre, il entre à l’Université de Montréal en études cinématographiques, où il vise actuellement le Baccalauréat. Dès son entrée à l’Université, il donne suite à une demande de bénévoles pour l’orchestration des auditions du film Roméo et Juliette, où il traite avec la foule par l’entremise de son mégaphone. Aujourd’hui, il est en préparation de plusieurs projets en même temps. Sa concentration va principalement vers Bob le mal aimé (avec ses études), mais lorsqu’il est question de cinéma, Patrick n’a pas peur de donner de son temps à gauche et à droite.

 

 

 

© Copyright Jacques Nantel Productions.  Tous droits réservés. 

Dernière révision : mars 12, 2012