Nox Oculis


Civilisations extraterrestres : mythe ou réalité ? - Et si le CONTACT était possible ? / Mario Tessier, et al. -- Astronomie-Québec, 6(3), mai-juin 1996, pages 21-31.


Qu'arriverait-il si un des projets de recherche d'intelligence extraterrestre (SETI) aboutissait ? Les humains seraient-ils prêts dans une telle éventualité? Pourrions-nous comprendre les extraterrestres ? Pourraient-ils nous comprendre? Et que leur dirions-nous ?

Des chercheurs de toutes les disciplines (astronomes, physiciens, biologistes, cryptographes, étudiants, auteurs de science-fiction et artistes) se penchent sur ces questions primordiales, à l'occasion de séminaires annuels organisés depuis plus d'une douzaine d'années.

La conférence CONTACT (nom générique de toutes ces rencontres) comporte plusieurs volets. Le plus ancien, le Bateson Project, consiste à inventer un monde habitable, avec une écologie cohérente et une civilisation extraterreste qui possède son langage, sa culture et son propre code de valeurs. Le projet débouche sur une simulation réaliste d'un contact extraterrestre du genre de celui que la NASA pense plausible. Ainsi, une partie des participants, l'équipe « non humaine », est chargée de produire et d'envoyer un message depuis sa planète jusqu'à la Terre, située à des années-lumière de distance. Pendant ce temps, l'autre partie des participants, l'équipe « terrestre », est chargée de détecter le message, de le décoder via Internet et des réseaux virtuels, de simuler la réaction de la communauté mondiale et de formuler une réponse.

Un séminaire, appelé Cultures of the imagination (COTI), simule le contact entre deux cultures : une civilisation humaine future qui maîtrise les vols spatiaux, et une civilisation extraterrestre dont on a inventé le monde et les usages. Cette expérience simulée de contact est importante pour aider les chercheurs à prévoir et à résoudre les problèmes éventuels qui se produiraient si le projet SETI réussissait. Ce séminaire est d'ailleurs financé en partie par la NASA et le Smithsonian Institute.

Un atelier plus récent, appelé COTI Mundi, a transformé le Bateson Project en projet à long terme en étalant sur plusieurs années la création d'un monde extraterrestre et la simulation d'un contact, de manière à pouvoir être plus attentif aux détails et à allouer plus de temps à une spéculation scientifique plus rigoureuse. Ainsi, depuis 1993, les participants se sont lancés dans la création d'une planète appelée Epona, située dans la zone habitable de l'étoile 82 Eridani, et possédant une biosphère radicalement différente de celle de la Terre.

Le colloque comporte d'autres séminaires, comme le Solar System Simulation qui date de 1994, où les participants utilisent la réalité virtuelle pour explorer l'avenir de l'humanité dans l'espace. Ils peuvent ainsi faire le tour d'une colonie spatiale, marcher sur la Lune ou bavarder avec des extraterrestres !

Sites WWW de la conférence CONTACT :


| Page d'accueil | Articles | Page précédente | Page suivante | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 1998-2002. Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/aq-article02.html