Nox Oculis


Les babillards électroniques [au service de l'astronomie] / Mario Tessier. -- Astronomie-Québec, 1(3), septembre-octobre 1991, pages 26-27.


Le babillard électronique (BE) est issu du mariage de l'informatique et des nouvelles technologies de téléphonie, dont les applications sont regroupées sous le vocable de télématique. Les BE, qui à l'origine n'étaient que de simples dispositifs pour faciliter les communications téléphoniques entre les premiers micro-ordinateurs, se sont peu à peu regroupés pour former maintenant de véritables réseaux internationaux, fontionnant 24 heures par jour, et dont les mailles couvrent la planète entière.

Beaucoup de babillards électroniques appartiennent à des réseaux comme SmartNet, EggNet, FamilyNet, NorthAmeriNet, RelayNet ou WWIVNet. Le plus important réseau de BE au monde, FidoNet, rassemble trois millions d'utilisateurs et 8000 babillards sur des sujets variés et pour tous les types de micro-ordinateurs. À Montréal, on compte plus de 300 BE, ce qui fait de la belle métropole une des villes les plus actives dans ce domaine en Amérique du Nord !

  1. Le babillard électronique et ses services
  2. Un babillard électronique (en anglais, bulletin board ou BBS) est un espace informatique virtuel, géré par un micro-ordinateur, où l'on peut lire des messages ou des fichiers d'information.

    Les services offerts par les babillards électroniques sont multiples et dépendent de leur type d'activité ainsi que de leur importance. On rencontre généralement les fontions suivantes :

    1. La messagerie électronique : les usagers peuvent s'échanger des messages, qui seront conservés et indexés par le système. Cette activité s'appelle postage.
    2. Les échos de discussion : des zones de messagerie publique (ou forums) sont réservés aux usagers désireux de correspondre sur des thèmes reliés à l'activité dominante du babillard. Par exemple : la construction de télescopes ou l'astrophotographie.
    3. Les services d'information : un ensemble de fichiers d'information générale ou thématique est offert à l'usager. Par exemple : liste des BE de la région, éphémérides pour le mois courant, communiqué sur le dernier lancement de navette ou de satellite, etc.
    4. Les logiciels du domaine public : divers utilitaires gratuits sont disponibles ainsi que des programmes spécialisés reliés à l'activité dominante du babillard. Par exemple, on découvrira des programmes comme SCANV72, utilitaire pour la détection des virus, ou PLANETS, partagiciel d'éphémérides planétaires.

    Lorsqu'on envoie un fichier ou un logiciel au BE, cette activité s'appelle téléchargement (en anglais, upload). Au contraire, lorsque le BE nous transfert un fichier, c'est un télédéchargement (en anglais, download).

  3. Les outils de communication
  4. Afin de contacter les babillards électroniques, il est nécessaire de posséder, outre un micro-ordinateur, un modem et un logiciel de communication.

    Le modem est une unité périphérique permettant de communiquer par ligne téléphonique. Le choix d'un modem se révèle extrêmement important puisqu'il faudra sans aucun doute effectuer des appels interurbains, dont on voudra évidemment amortir les coûts. Pour ce faire, sélectionnez un modem ayant la plus grande vitesse de transmission de signaux. A l'origine, les modems jouissaient d'une capacité de transmission de signaux de 300 bauds (1 baud = 1 bit/seconde). Aujourd'hui, les capacités sont de 1200, 2400 et 9600 bauds. Choisissez un modem de 2400 bauds (environ 100 $) ou, si vous en avez les moyens, 9600 bauds (les prix devraient tomber sous la ligne des 500 $ en fin d'année). Le périphérique est offert en version externe ou interne ; dans le dernier cas, il occupera une fiche d'expansion de votre micro-ordinateur.

    Pour se servir du modem, on l'associe à un logiciel de télécommunication. Celui-ci commande les fonctions du modem et gére vos communications électroniques. De nombreux programmes de télécommunication répondent à ces besoins. Personnellement, pour les IBM compatibles, je recommande Telix et Procomm, deux logiciels peu coûteux (environ 100 $), avec un interface usager intuitif extrêmement facile d'utilisation.

  5. Le protocole d'entrée en communication
  6. Après avoir stocké dans la mémoire de votre logiciel de télécommunication le numéro de téléphone et les paramètres du babillard électronique que vous voulez contacter, vous utiliserez sa fonction d'appel automatique, qui répétera l'appel tant que la ligne sera occupée. Certains BE ne peuvent recevoir qu'un appel à la fois, aussi faut-il s'armer de patience car on attend parfois plusieurs minutes avant d'obtenir la ligne. Quand le babillard répondra, il affichera généralement le titre du logiciel sur lequel il fonctionne, le nom du BE et quelques lignes d'information. Ensuite, il vous demandera votre mot de passe. Puisque vous n'en avez pas, il exigera alors de connaitre certains renseignements personnels : nom, adresse, numéro de téléphone, équipement, etc.

    Ce n'est que lorsque l'opérateur aura vérifié ces informations en vous téléphonant (soit en personne, soit automatiquement grâce à son logiciel) qu'il vous accordera un mot de passe permament.

    Certains opérateurs demandent une participation active au babillard tandis que d'autres exigent un tarif d'abonnement annuel (variant entre 15 et 75 $). Respectez leurs conditions si vous désirez obtenir et conserver votre mot de passe.

    Lorsqu'on contacte un babillard électronique, il importe d'obéir aux règles d'usage qui régissent celui-ci : ne pas télécharger de logiciels piratés, ne pas promouvoir d'activités illégales, traiter les usagers et les opérateurs poliment et respecter la confidentialité des échanges. J'ajouterai qu'il est bon de poster un message au responsable du BE afin de lui annoncer quelles sont vos attentes face à son babillard et de quelle manière vous désirez participer aux échanges.

  7. Mise sur pied d'un babillard électronique
  8. Pour les amateurs dont la passion pour l'astronomie n'est jamais rassasiée, on peut leur suggérer de partager leur plaisir en mettant sur pied leur propre babillard électronique. Pour cela, ils devront disposer :

    1. d'un micro-ordinateur qui sera dédié à cette tâche au moins 12 heures par jour,
    2. un disque rigide (fortement suggéré),
    3. un modem (2400 bauds recommandé comme minimum),
    4. une ligne téléphonique dédiée au modem (rappelez-leur qu'ils bénéficieront du tarif « abonné particulier »),
    5. un logiciel de babillard électronique,
    6. quelques programmes utilitaires,
    7. et beaucoup d'intérêt et de conversation !

    L'opérateur du BE (en anglais, "sysop" ou system operator) devra posséder une bonne connaissance de la langue anglaise puisque la presque totalité des babillards électroniques, même à Montréal, utilise l'anglais. Et bien entendu, beaucoup de logiciels ne sont disponibles que dans cette langue, notamment en astronomie.

    En ce qui concerne les utilitaires, l'opérateur pourra découvrir sur d'autres babillards électroniques les logiciels qu'il lui faudra pour la bonne marche de son système. Par exemple, il se munira d'un détecteur de virus chargé d'examiner les fichiers téléchargés et de protéger l'intégrité de son système. Notons que les fichiers destinés au téléchargement sont archivés en mémoire sous une forme compressée (formats ARC, ZIP ou LZH) afin d'éviter de longues communications interurbaines, et, par conséquent, des factures de téléphone élevées. Des logiciels comme PKZIP sont conçus pour répondre à ces besoins.

    Les logiciels commerciaux de babillard électronique sont légion. Mais n'oubliez pas que vous pourrez également dénicher sur certains BE des programmes gratuits de domaine public ou des partagiciels.

  9. Les listes de babillards électroniques
  10. On peut se procurer de diverses façons des listes de babillards électroniques. Une liste de BE américains est diffusée à chaque mois sous forme de fichier-texte dans divers BE sous le titre de LIST###. A Montréal, le babillard Juxtaposition, coordonnateur de la région 514 pour le réseau FidoNet, produit également une liste mensuelle des BE de la région de Montréal. Celle-ci porte un titre comme BBS15SEP, par exemple, pour la liste du 15 septembre de l'année courante. Juxtaposition permet gracieusement aux opérateurs qui en font la demande d'afficher sa liste sur leur babillard électronique.

    Cependant, la meilleure source de renseignements sur le sujet demeure les revues spécialisées. En effet, Sky and Telescope publie chaque année dans le numéro du mois de septembre un guide de ressources dans lequel on trouvera une liste des BE dédiés à l'astronomie en Amérique du Nord.

  11. Liste de quelques logiciels de télécommunication
  12.                  +-----------------------------------------------+
                     ¦  Télécommunication  ¦  Babillard électronique ¦
    +----------------+---------------------+------------------------ ¦
    ¦IBM/compatibles ¦  Crosstalk          ¦  Cross+Point            ¦
    ¦                ¦  PC-Talk            ¦  The Major BBS          ¦
    ¦                ¦  Procomm            ¦  PC Board               ¦
    ¦                ¦  Smartcom           ¦  Oracomm                ¦
    ¦                ¦  Telix              ¦  Wildcat!               ¦
    ¦                ¦                     ¦                         ¦
    ¦Apple           ¦  Apple-Link         ¦  ACCESS                 ¦
    ¦                ¦  CommWorks          ¦  Net-Works              ¦
    ¦                ¦                     ¦                         ¦
    ¦Macintosh       ¦  MicroPhone         ¦  1st BBS                ¦
    ¦                ¦  LYNC : Tel. Soft.  ¦  MacTell                ¦
    ¦                ¦  Mac Transfer       ¦  Second Sight BBS       ¦
    ¦                ¦                     ¦                         ¦
    ¦Commodore       ¦  A-Talk             ¦  Professional Bulletin  ¦
    ¦                ¦  MaxiComm           ¦     Board               ¦
    ¦                ¦  Online!            ¦  Turnkey Bulletin Board ¦
    ¦                ¦                     ¦                         ¦
    ¦Atari           ¦  MI-Term            ¦  Michtron BBS           ¦
    ¦                ¦  Mini-Comm          ¦                         ¦
    +----------------------------------------------------------------+
    
    

  13. Liste de quelques babillards électroniques en astronomie
  14. 
    +-----------------------------------------------------------------+
    ¦Babillard         ¦ Téléphone    ¦ Lieu               ¦ Tarif    ¦
    +------------------+--------------+--------------------+----------¦
    ¦NASA Spacelink    ¦ 205-895-0028 ¦ Huntsville, Ala.   ¦ Gratuit  ¦
    ¦StarBase III      ¦ 209-432-2487 ¦ Fresno, Calif.     ¦ Gratuit  ¦
    ¦Starlight         ¦ 616-781-6639 ¦ Marshall, Mich.    ¦ Gratuit  ¦
    ¦Star*Net          ¦ 612-681-9520 ¦ Minneapolis, Minn. ¦ 30$US/an ¦
    ¦Starry Night      ¦ 913-631-0761 ¦ Blue Springs, Mo.  ¦ Gratuit  ¦
    ¦Le Voyageur       ¦ 514-388-3071 ¦ Montréal, Québec   ¦ Gratuit  ¦
    +-----------------------------------------------------------------+
    
    Le protocole de communication est 8 bits, sans parité, 1 bit
    d'arrêt (ou en bref, 8-N-1).
    
    

  15. Bibliographie
    • Livres
      • Dvorak, John et Anis, Nick. Dvorak's Guide to Desktop Telecommunications / PC Editions, 1990, 750 p. 45 $.
        Couvre Macintosh, Amiga, IBM compatible et Unix.
      • Levitan, Arlan R. et Leemon, Sheldon. Compute's Telecomputing on the IBM / Compute! Publications, 1985, 274 p. 22 $
    • Revues
      • BBS Callers Digest : The Bulletin Board Systems Magazine.
        Début 1990. 12 numéros/année.
        Abonnement annuel : 25 $US. Prix en kiosque : 4.40 $.
      • Telecomputing : The Modem Users Magazine.
        Début 1990. 6 numéros/année.
        Abonnement annuel : 35 $. Prix en kiosque : 3.95 $.

| Page d'accueil | Articles | Page précédente | Page suivante | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 1998-2002. Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/aq-article28.html