Nox Oculis


Witter Bynner (1881-1968)

Poète américain, né à Brooklyn, New York. Il gradua à Harvard en 1902. Comme poète, Bynner possède une facilité remarquable pour reproduire les cadences d'autres auteurs et cultures. Sous le pseudonyme d'Emanuel Morgan, il collabora avec Arthur Davidson Ficke à la rédaction de Spectra (1917), un livre qui parodiait les modes poétiques du moment telles que l'imagisme ; Spectra fut considéré pendant un certain temps comme un ouvrage sérieux bien qu'il relevasse plutôt de la fraude littéraire. Avec le Dr. Kaing Kung-Ho, Bynner traduisit 300 poésies chinoises, publiées dans The Jade Mountain (1929). Ses autres travaux incluent plusieurs pièces de théâtre et essais ; Journey with Genius (1951), ses souvenirs de D. H. Laurence ; ainsi que des volumes de poésie tels que comme Grenstone Poems (1917), Indian Earth (1929), Selected Poems (1943), Take Away the Darkness (1947), et New Poems (1960).

Homme de lettres versatile, il fut un orateur éloquent pour la dignité humaine, à fois en matière politique comme art. Son intérêt pour la culture et la philosophie orientales le conduisit au Japon. La poésie de Bynner,d'une technique faussement simnpliste, possède une vision lyrique unique.


A Tent Song

    Till we watch the last low star,
    Let us love and let us take
    Of each other all we are.

    On some morning with that star
    One of us shall lie awake,
    Lonely for the other's sake.

    Witter Bynner, 1917 (The Oxford Anthology of American Literature, volume 2, 1938, page 1246)


Références :


| Poésie | Page d'accueil | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 2002 Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/bynner.html