Nox Oculis


Gilbert Keith Chesterton (1874-1936)

Écrivain anglais, catholique, né à Londres. Surtout connu aujourd'hui pour ses mystères policiers mettant en vedette le Père Brown.

Après des études artistiques, Chesterton commença une carrière de journaliste, où il se distingua par son ton polémique. Très libéral à l'origine, il adopta par la suite une philosophie conservatrice, proche des idéaux de son grand ami l'écrivain Hilaire Belloc, avec qui il fonda d'ailleurs un journal qui véhiculait leurs opinions communes. Chesterton illustra en outre les romans de Belloc. Magré ses idées controversées, il devint très populaire, essentiellement grâce à son style brillant et percutant. Même si Chesterton ne se convertit au catholicisme qu'en 1922, la grande majorité de son œuvre fait l'éloge de cette religion et de ses fondements traditionnels : ses études théologiques, ses écrits polémiques, autant que ses recueils de poésie représentent ses ouvrages les plus importants. Toutefois, il doit surtout sa renommée à deux romans : le premier, The Napoleon of Notting Hill, (Le Napoléon de Notting Hill, 1904), est une oeuvre politique d'inspiration fantastique où il critique le monde moderne mécanisé pour célébrer les temps anciens ; le second, intitulé The Man Who Was Thursday (Le Nommé jeudi, 1908), est l'allégorie pleine d'esprit de sa démarche personnelle de croyant. Ses célèbres récits policiers, qui mettent en scène le père Brown, un détective catholique aux manières douces, contribuèrent également à son succès. Chesterton est en outre l'auteur d'études critiques sur Dickens, Blake, Robert Browning, Chaucer et George Bernard Shaw.


A Prayer in Darkness

    This much, O heaven—if I should brood or rave,
    Pity me not; but let the world be fed,
    Yea, in my madness if I strike me dead,
    Heed you the grass that grows upon my grave.

    If I dare snarl between this sun and sod,
    Whimper and clamour, give me grace to own,
    In sun and rain and fruit in season shown,
    The shining silence of the scorn of God.

    Thank God the stars are set beyond my power,
    If I must travail in a night of wrath,
    Thank God my tears will never vex a moth,
    Nor any curse of mine cut down a flower.

    Men say the sun was darkened: yet I had
    Thought it beat brightly, even on—Calvary :
    And He that hung upon the Torturing Tree
    Heard all the crickets singing, and was glad.

    G. K. Chesterton, tiré de Modern British Poetry (1920)


Références :


| Poésie | Page d'accueil | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 2003 Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/chesterton.html