Nox Oculis


Ralph Hodgson (1871-1962)

Poète britannique, né le 9 septembre 1871 dans le Yorkshire (Angleterre), mort le 3 novembre 1962, à Minerva, dans l'Ohio (États-Unis). Sa poésie à la fois simple et lyrique montre un amour de la nature et un souci vis-à-vis l'aliénation progessive de l'homme moderne devant celle-ci.

Hodgson était un reclus, détestant la publicité au sujet de sa poésie ou de sa vie privée. En conséquence, les détails de sa vie tôt sont peu précis. Il travailla en tant qu'artiste pour différents journaux et magasins dans les années 1890, notamment comme éditeur au Fry's Magazine. A cette époque, Hodgson se joignit au groupe de poètes connus sous le nom de Géorgiens. En 1913 il fonda une petite maison d'édition "At the Sign of the Flying Fame", en association avec Claud Lovat Fraser et Holbrook Jackson. C'est cette maison d'édition qui publia ses premiers recueils de poésie. Il gagna d'ailleurs le prix Polignac en 1914 pour la parution de The Bull. En 1924, il partit pour le Japon pour enseigner la littérature anglaise à l'université de Sendaï (1924-38).

Tout en travaillant en tant que journaliste à Londres et plus tard comme éditeur au Fry's Magazine, Hodgson se joignait au groupe de poètes connus sous le nom de Géorgiens. Après avoir enseigné la littérature anglaise à l'université de Sendaï au Japon (1924-38), il émigra aux États-Unis, pour se retirer dans une petite ferme de l'Ohio.

À Sendaï, Hodgson rencontra Aurelia Bolliger, une jeune missionnaire américaine, qui enseignait à l'école locale de la mission. Elle est devenue sa troisième épouse en 1933. Avant le déclenchement de la seconde guerre mondiale, les Hodgson quittèrent le Japon pour se retirer dans une petite ferme de l'Ohio, près du lieu de naissance d'Aurelia.

La majorité de l'oeuvre de Hodgson fut rédigé entre 1907 et 1917, une période qui vit la révolution moderniste en poésie, à laquelle il prit une modeste part. Il acquit sa célébrité en tant que poète avec la publication avec de quelques poèmes, fréquemment repris dans les anthologies : "The Bull", "The Bells of Heaven", et "The Song of Honour". Ses recueils sont : The Last Blackbird and Other Lines (1907), Eve (1913), Poems (1917), The Skylark and Other Poems (1958), and Collected Poems (1961).


From "Song of Honor"

    I stood and stared; the sky was lit,
    The sky was stars all over it,
    I stood, I knew not why,
    Without a wish, without a will,
    I stood upon that silent hill
    And stared into the sky until
    My eyes were blind with stars and still
    I stared into the sky.

    Ralph Hodgson, 1913


Références :


| Poésie | Page d'accueil | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 2002 Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/hodgson.html