L'astronomie et la poesie : Douglas-Gordon Jones

Nox Oculis


Douglas-Gordon Jones (1929- )

Poète canadien, né à Bancroft (Ontario) le 1er janvier 1929.

Douglas Gordon Jones a fait ses études dans une école privée de l'Estrie. Il a ensuite obtenu un baccalauréat en anglais de l'Université McGill (1952), et un doctorat en anglais de la Queen's University de Kingston (1954). Un doctorat honoris causa lui a été décerné par l'University of Guelph en 1982. Il a été professeur au niveau collégial et à l'Université de Sherbrooke de 1963 à 1994. Il est à la retraite depuis cette date.

Il a fondé la revue Ellipse en 1969, qui demeure le seul périodique littéraire au Canada à publier des traductions réciproques de la poésie canadienne-française et canadienne-anglaise. Il est considéré comme une des figures séminales de la poésie canadienne.

On lui a décerné le Prix du Gouverneur général du Canada à deux reprises : pour Under the Thunder the Flowers Light Up the Earth en 1977 et pour Categories One, Two and Three en 1993. Il a reçu le Prix de la QSPELL, section poésie, pour Balthazar and the Other Poems en 1989 et pour The Floating Garden en 1995. Il est membre d'honneur de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.


J'ai échappé à la nuit

    J'ai trouvé refuge au soleil
    Et la nuit tombant en lambeaux, a démasqué
    Une chair vive, un squelette luminescent.

    Comme Vénus Anadyomène née de l'onde,
    Ouate et velours au ressac de la vague,
    J'ai trouvé refuge au soleil.

    La grossière texture, l'emballage gris
    Plus jamais ne pourront occulter
    Telle chair, telle ossature incandescentes.

    Plus heureux que le fameux Icare
    Dont fondit la cire des ailes,
    J'ai trouvé refuge au soleil.

    Et seul sur ce froid méridien dont l'obscurité
    Nous a pourvus, j'ai pu me rallier à la lune,
    Faire appel à ma chair vive, à mes os lumineux,
    Pour échapper à la nuit.

    Douglas-Gordon Jones


Références :


Bibliographie :

  • E.D. Blodgett, "The Masks of D.G. Jones," Canadian Literature, no 60 (1974)
  • George Bowering, "Coming Home to the World," Canadian Literature, no 65 (1975)

Oeuvres poétiques :

  • Frost on the Sun (1957)
  • The Sun is Axeman (1961)
  • Phrases from Orpheus (1967)
  • Butterfly on Rock : A Study of Themes and Images in Canadian Literature (1970)
  • Under the Thunder the Flowers Light Up the Earth (1977)
  • A Throw of Particles : new and selected poems (1983)
  • Balthazar and Other Poems (1988)
  • A Thousand Hooded Eyes (1990)
  • The Floating Garden (1995)
  • Wild Asterisks in Cloud (1997)
  • Grounding Sight (1999)

| Poésie | Page d'accueil | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 2003 Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/jones.html