Nox Oculis


Histoires de Premier Contact


La recherche de la vie extraterrestre a fait l’objet de nombreuses communications scientifiques mais elle a également inspiré quelques auteurs à examiner les conséquences éventuelles de cet événement sur notre existence.

Premier Contact

Avec l’invention de la fusée et l’arrivée de l’exploration spatiale en devenir, il était inévitable que l’on songeât à l’éventualité d’une rencontre du troisième type quelque part entre les étoiles. La nouvelle de Murray Leinster, Premier contact, est demeurée célèbre pour avoir posé le problème de l’attitude à adopter devant cette opportunité unique. Publiée en 1945 et déjà empreinte de l’esprit de la guerre froide, l’histoire raconte la confrontation fortuite entre des Terriens et des extraterrestres au large de la nébuleuse du Crabe. Cette rencontre s’opère sous les auspices de la suspicion, chaque race se trouvant devant le dilemme de détruire un ennemi potentiel ou de lui indiquer la route de sa planète d’origine. La nouvelle s’achève sur un pat technique, les équipages s’échangeant leur vaisseau respectif et retournant à la maison.

Une année auparavant, encore en pleine guerre mondiale, Fredric Brown avait posé le problème de manière encore plus crue dans Arène où le premier contact débouche immédiatement sur le conflit armé et où les Terriens doivent exterminer les Étrangers ou être exterminés par eux.

L’écrivain russe Ivan Efremov, dans Cor Serpentis (1962), dénoncera la méfiance des “capitalistes décadents” et prendra l’attitude contraire en se faisant le chantre du positivisme socialiste et de la paix universelle entre tous les peuples des étoiles. Le contact entre les Terriens et les extraterrestres se produit dans la constellation du Serpent, d’où le titre, et se déroule dans un esprit de fraternité, dans le sentiment de la solitude brisée.

Pardon ? Parlez-vous français ?

Toutefois, cette euphorie devant la découverte de l’Autre est souvent tempérée par la difficulté ou même l’impossibilité d’établir une communication significative. C’est le cas notamment des auteurs Européens, comme dans le roman de Fred Hoyle, Le nuage noir (1957), où l’entité extraterrestre consiste en un nuage cosmique! De même pour Stanislaw Lem, dans Solaris (1961), les Terriens essaient sans succès de comprendre et de communiquer avec un océan vivant recouvrant une planète entière. Arthur C. Clarke dans Rendez-vous avec Rama (1973) nous fait découvrir un artefact extraterrestre dont les fonctions et les mécanismes demeureront incompréhensibles à ses explorateurs.

Clarke est d’ailleurs l’un des auteurs de science-fiction chez qui le thème du contact a fait naitre les histoires les plus mémorables. Dans À l’aube de l’histoire, il décrit une rencontre manquée entre deux races séparées par une évolution de plusieurs centaines de milliers d’années. Dans sa nouvelle La sentinelle, qui inspirera plus tard Stanley Kubrick à collaborer avec Clarke pour la production de 2001, l’odyssée de l’espace, le premier contact s’établira par le biais d’alarme automatique que la curiosité humaine finira par déclencher, avec des conséquences imprévisibles.

Dans Les enfants d’Icare, ses extraterrestres, tout bénins soient-ils, sont l’incarnation de l’image du diable ! Notons finalement, qu’un de ses romans, Terre planète impériale (1975) tourne autour de la possibilité de construire un radiotélescope géant, long de plusieurs milliers de km au large de Saturne, afin de détecter les formes de vie qui pourraient exister entre les étoiles.

SETI

Le thème même de la recherche de vie extraterrestre par la radioastronomie a été magnifiquement développé par James Gunn dans son roman The Listeners (1972). L’auteur y décrit les motivations des scientifiques qui investissent une carrière sinon une vie entière dans un projet dont les chances de réussite sont au mieux très minces. Il y montre également les difficultés de subventionner un projet de cette nature sur des décennies. Un roman méconnu mais excellent.

Plus récemment, Carl Sagan, l’éminent astronome et défenseur des initiatives SETI, publiait Contact (1985), où le projet Argus permettait aux Terriens de cogner à la porte des grandes civilisations galactiques de la Voie lactée.

Comme dans beaucoup d’histoires, le commerce et les monnaies d’échanges consiste dans des idées et les constructions immatérielles de l’esprit plutôt que dans des marchandises solides, qu’il faut trainer derrière soi sur des parsecs. Comme quoi, dans l’espace aussi, l’argent ne fait pas le bonheur!


| Page d'accueil | Page principale | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 1998-2002. Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/littseti.html