Nox Oculis


L’influence de la Lune sur l’évolution de la vie sur Terre


Origine de la Lune

Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer l’origine de notre satellite naturel. La théorie généralement acceptée suppose qu’un corps céleste de la grosseur de la planète Mars a impacté le globe originel de la Terre il y a 4,5 milliards d’années. L’explosion titanesque qui a résulté de la collision entre ces deux astres a vaporisé et catapulté en orbite près de 8 milliards de km cubiques de matériau planétaire, provenant de la croûte et du manteau terrestres. Les matériaux d’éjection formèrent alors un anneau autour de la Terre. Une partie de l’atmosphère, composée surtout par du gaz carbonique, fut perdue à cause des grandes températures engendrées par la collision. La collision avec la proto-lune a donc fait perdre à la Terre une bonne partie du gaz carbonique qui est à l’origine de l’effet de serre sur Vénus, lui épargnant de cette manière le destin torride de sa cousine.

Notons que l’impact géant a sans doute modifié l’orbite du globe originel de la Terre autour du Soleil ainsi que son axe de rotation.

Les matériaux d’éjection de l’anneau orbital, créés par l’impact géant, entrèrent en collision et se fusionnèrent en quelques millions d’années pour former un astre assez gros pour attirer par gravité les autres fragments de l’anneau. La Lune s’est matérialisée ainsi par accrétion des matériaux éjectées en orbite, surtout des matériaux légers provenant de la surface de la Terre originelle alors que le coeur métallique de la proto-lune s’est fusionné avec le coeur métallique de la Terre.

Stabilisation de l’axe de rotation terrestre

Laissé à lui-même, nous savons que l’axe de rotation de la Terre serait chaotique sur l’ordre de centaines de millions d’années ; les pôles se promèneraient ainsi sur la surface du globe, modifiant irrémédiablement le fragile équilibre de la biosphère par de terribles changement climatiques. Par contre, couplé avec un important satellite, tel que la Lune, l’axe de rotation de la Terre est stabilisé comme une toupie peut l’être avec un gyroscope. Les recherches récentes tendent à montrer que les axes de rotation des planètes Mars et Vénus, qui ne possèdent pas de satellites naturels importants, ont variés dans le passé et que ces phénomènes ont eu des impacts importants en matière de géologie et de climatologie. La Lune est donc «l’ange gardien» de la Terre; elle la garde dans le droit chemin.

La Lune en provoquant de hautes marées sur Terre a ralenti la rotation terrestre par le mécanisme de la friction des marées. Sans la Lune pour stabiliser sa rotation, la Terre aurait une période de rotation beaucoup plus rapide, de l’ordre de 15 heures/jour (d’autres affirment qu’elle serait de 8 heures/jour). En ralentissant la période de rotation terrestre, les forces de Coriolis sont moins grandes à l’équateur et empêchent la formation de vents à haute vitesse, de l’ordre d’environ 350 km/heure, qui balaierait la biosphère. Sans la Lune, les tempêtes seraient à la fois plus nombreuses et plus destructrices.

Puits gravitationnel

Le puits gravitationnel que constitue la Lune a sans doute contribué à la sécurité des formes de vie sur Terre car elle attire à elle les astérïdes errants qui croisent quelquefois l’orbite terrestre. Notre satellite naturel nous protège donc en partie de ce matériel, dont la collision peut entraîner de sérieux dommages sur la biosphère.

Marées et naissance de la vie

La Lune, en provoquant des marées hautes, a contribué à créer des habitats marins côtiers et des régions marécageuses qui ont permis à la vie de naître et de se développer. Dans un monde aux marées beaucoup moins importantes (environ un tiers de ce qu’elles sont avec la présence de la Lune), le brassage plus faible des matières en suspension au sein de l’océan et les zones réduites de plages auraient probablement retardé retardé l’apparition de la vie en lui offrant moins de niches biologiques.


| Page d'accueil | Page principale | Page précédente | Page suivante | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 1998-2002. Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/lune-in.html