Nox Oculis


Wislawa Szymborska (1923- )

Poétesse polonaise, lauréate du prix Nobel de littérature en 1996. Elle est l'une des rares poétesses à s'être vue décerné cet honneur.

Née à Bnin (maintenant Kornik), le 2 juillet 1923, dans une petite localité près de Poznañ, Wislawa Szymborska s'établit à Cracovie en 1931. De 1945 à 1948, elle y étudie la sociologie et la littérature polonaise à l'université Jagellon, avant de collaborer à la revue Zycie Literackie (La Vie littéraire) entre 1953 et 1981.

Ses premiers poèmes, publiés dans un journal de Cracovie en 1945, évoquent les conséquences de la Seconde Guerre mondiale sur le peuple polonais. Les recueils, Dlatego ¿yjemy (Ce pour quoi nous vivons, 1952) et Pytania zadawane sobie (Questions à soi-même, 1954) témoignent d'un certain attachement aux valeurs communistes, en accord avec la politique culturelle du gouvernement mis en place au lendemain de la guerre. Cependant, après la mort de Staline, les auteurs polonais retrouvant une certaine liberté de création, Szymborska renie ses écrits trop étroitement assujettis au réalisme socialiste dans un ouvrage intitulé Wotanie do Yeti (L'Appel au yeti, 1957) ; elle y compare Staline à l'abominable homme des neiges. Ses productions ultérieures, en particulier Sól (Le Sel, 1962), Sto pociech (Mille Consolations, 1967), Poezje (Poèmes, 1970) et Tarsjusz i inne wiersze (Tarsus et autres poèmes, 1976), ont montré la richesse de son répertoire, qui fait se côtoyer des études philosophiques, des réflexions inspirées de l'observation minutieuse et lucide de la vie quotidienne, dans des vers classiques qui se gardent de tout excès comme de tout ornement. En dépit de sa notoriété sur la scène littéraire polonaise, son audience à l'étranger est demeurée longtemps confidentielle, jusqu'à l'obtention du prix Nobel.

Wislawa Szymborska a donné par la suite Ludzie na moscie (Les Gens sur le pont, 1985), Wieczór autorski (Soirée littéraire, 1992) et Koniec i poczatek (La Fin et le commencement, 1993). Elle a également publié plusieurs recueils de poèmes en langue anglaise et traduit de la poésie française.

Elle a gagné le Goethe Prize en 1991 et le Herder Prize en 1995. Elle s'est également vue décerner un diplôme honorifique de Docteur en lettres de l'université de Poznan en 1995. En 1996 elle reçut le prix du PEN Club polonais. Szymborska a été mariée deux fois et est veuve depuis le début des années 1990.


The Sky

    We should have started from this : the sky.
    A window without a sill, frame, or pane.
    An opening and nothing more,
    but open wide.

    I need not wait for a clear night
    nor crane my neck
    to examine the sky.
    I have the sky at my back, at hand, and on my eyelids.
    The sky wraps me snugly
    and lifts me from below.

    Even the highest mountains
    are no nearer the sky than the deepest valleys.
    There is no more sky in one place
    than another.
    A cloud is crushed by sky as ruthlessly as a grave.
    A mole is as enraptured
    as a wing-fluttering owl.
    A object falling into a precipice
    falls from the sky into sky.
    Granular, liquid, craggy,
    fiery and volatile
    expanses of sky, crumbs of sky,
    puffs and snatches of sky.
    The sky is omnipresent
    even in darkness under the skin.

    I eat sky, I excrete sky.
    I am a trap inside a trap,
    an inhabited inhabitant,
    an embraced embrace,
    a question in answer to a question.

    To divide earth and sky
    is not the correct way
    to consider this whole.
    It merely allows survival
    under a more precise address,
    quicker to be found
    if I were to be looked up.
    My call words
    are delight and despair.

    Wislawa Szymborska, traduit par Walter Whipple.


Oeuvres traduites :

  • Sounds, Feelings, Thoughts : Seventy Poems by Wislawa Szymborska (1981)
  • View With a Grain of Sand : Selected Poems (1995)
  • I Don't Know : The 1996 Nobel Lecture (1997)
  • Poems New and Collected 1957-1997 (1998)
  • Miracle Fair : Selected Poems of Wislawa Szymborska(2001)
  • Nonrequired Reading : Prose Pieces (2002)

| Poésie | Page d'accueil | Bibliographie | Glossaire | Hyperliens |

© 2003 Mario Tessier - Tous droits réservés.
Adresse URL : http://pages.infinit.net/noxoculi/szymborska.html