Jean Giono et Blanche Meyer



Le premier à soulever le voile sur la liaison de Jean Giono et Blanche Meyer semble avoir été Hubert Nyssen, écrivain et éditeur, dans une communication à l'Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique, le 10 janvier 2004 : Enquête sur trois mille pages de Giono soustraites à l'édition. Dans ce texte, Hubert Nyssen explique comment il a découvert cette relation de Giono avec Blanche Meyer. Il note également que 1300 lettres de Giono à Blanche Meyer, propriété de l'Université de Yale, sont soumises au bon vouloir de la succession Giono qui fait opposition systématiquement à toute publication. Même l'autobiographie de Blanche Meyer ne peut être publiée en raison du trop grand nombre de citations issues de ces lettres qu'elle renferme. Parallèlement, Patricia Le Page soutient une thèse à l’Université du Maryland, en 2004, Spaces of Passion: The Love Letters of Jean Giono to Blanche Meyer. Particia Le Page a eu accès aux lettres de Giono, mais elle n'en cite que de maigres extraits. Puis Annick Stevenson publie Blanche Meyer et Jean Giono, en 2007. Annick Stevenson a eu accès au manuscrit de l'autobiographie de Blanche Meyer, et c'est à partir de ce texte qu'elle retrace la relation entre Giono et Blanche Meyer. Mais toujours pas de reproduction de lettres de Giono à Blanche Meyer. La succession s'y oppose toujours.





Quelques liens :

Enquête sur trois mille pages de Giono soustraites à l'édition, texte de Hubert Nyssen

Spaces of Passion: The Love Letters of Jean Giono to Blanche Meyer, de Patricia Le Page (thèse soutenue à l’Université du Maryland, en 2004).

Site de Annick Stevenson

Giono et Blanche, l'amour au temps du choléra, long texte sur la liaison Giono-Meyer et son influence sur l'écriture de Giono, avec un post-scriptum sur l'étude de Patricia Lepage..


A propos du livre de Annick Stevenson :

L'amour inconnu de Giono, La Libre Belgique.

Le vernis craquelé du mythe, www.e-litterature.net.

Des limites du mélange des genres, parutions.com.

Blanche Meyer et Jean Giono, passiondulivre.com.




Retour à la page d'accueil Jean Giono

© B. Poirier, 2008