Généalogie des Berbères selon Ibn Khaldoun

(compilé par E. M. Albarnossé) ©

 

1. Les Berbères Branès

 

1. Barrnass (Barrnas, Barrnoss, Barrnos, Barnos), ancêtre éponyme des Branès avait selon les auteurs sept ou dix enfants :

   1.1 Esdaj dont la descendance est Esdaja.

   1.2 Masmod dont la descendance est Masmoda.

   1.3 Awrab dont la descendance est Awraba.

   1.4 Ujjis dont la descendance est Ujjissa.

   1.5 Ktam dont la descendance est Ketama.

   1.6 Sinhaj (Senag) dont la descendance est Sanhaja.

   1.7 Awrigh dont la descendance est Awrigha ; il est aussi le père des Hawwara.

   1.8 Lamt dont la descendance est Lamta et sont des frères de Sanhaja et Hawwara.

   1.9 Haskor dont la descendance est Haskora.

   1.10 Kzoul (Gzoul) dont la descendance est Kzoula (Gzoula).

 

   Les branches de ces tribus avaient joué des rôles historiques importants et marqué le passé de l'Afrique et de la Méditerranée en général.  Les branches les plus importantes retenues par les généalogistes font l'objet de l'exposé suivant :

 

1.2 Masmoda (Maroc)

   1.2.1 Barghwata (Maroc atlantique compris grossièrement entre l’Oued Bou Regreg et l’Oued Tensift)

      1.2.2 Rhomara (Rif occidental et central)

         1.2.2.1 Banou Hamid

         1.2.2.2 Mtiwa

         1.2.2.3 Banou Nal

         1.2.2.4 Aghsawa

         1.2.2.5 Banou Ouzarwal

         1.2.2.6 Majkassa

      1.2.3 Ahl Jabal Darn

 

   Ibn Khaldun désignait les montagnes de l'Atlas par Darn et signalait qu'elles s'étendent du Maroc (sud d'Asafa, Safi) jusqu'en Tripolitaine. 

 

1.3 Awraba (s’étendait dans le sens Ouest/Est du Pré-Rif jusqu’en Numidie)

   1.3.1 Bejaya

   1.3.2 Nefassa

   1.3.3 Na-ja

   1.3.4 Zahkouja

   1.3.5 Mezyata

   1.3.6 Rghiwa

   1.3.7 Da-y-kousse

 

1.5 Ketama (s’étendait du Rif central jusqu’en Numidie)

   Comme les Ketama et les Awraba sont frères, les territoires qu’ils occupaient se jouxtaient.

   1.5.1 Ghorsene

      1.5.1.1 Mossala

      1.5.1.2 Ayane

         1.5.1.2.1 Malloussa

      1.5.1.3 Qallane

      1.5.1.4 Yantassem

         1.5.1.4.1 Awfasse

         1.5.1.4.2 Ghasmane

         1.5.1.4.3 Ijjana

      1.5.1.5 M-aad

      1.5.1.6 Yannawa

         1.5.1.6.1 Lahissa

         1.5.1.6.2 Jamila

         1.5.1.6.3 Massalta

   1.5.2 Yassouda (Banou Bassouda)

      1.5.2.1 Fellassa

      1.5.2.2 Dinhaja

      1.5.2.3 Matwassa

      1.5.2.4 Warsine

   1.5.3 Banou Yastitine

   1.5.4 Hachta-y-na

   1.5.5 Msala

   1.5.6 Béni Qansila

   1.5.7 Zouwawa

 

1.6 Sanhaja (s’étendait des montagnes de l’Atlas jusqu’au fleuve Sénégal dont le nom provient de l’altération du vrai nom de Senag, fils de Barnos)

   1.6.1 Talkana (Talkata)

   1.6.2 Anjfa

   1.6.3 Charta

   1.6.4 Lamtouna

   1.6.5 Massoufa

   1.6.6 Kaddala (Gaddala)

   1.6.7 Mandala

   1.6.8 Banou Warit

   1.6.9 Banou Yaltissine

 

1.7 Awrigha

   1.7.1 Hawwara (s’étendait du Maroc jusqu’en Tripolitaine et la région sahelo-soudanaise)

   Les montagnes du Hoggar portent toujours le nom de leur ancêtre éponyme Hawwar devenu d’après Ibn Khaldun Hoggar.

      1.7.1.1 Eddassa

      1.7.1.2 Safra

      1.7.1.3 Endara

      1.7.1.4 Hanzola

      1.7.1.5 Dhari-ya

      1.7.1.6 Hadagha

      1.7.1.7 Awta-y-ta

      1.7.1.8 Taghala (Taghla)

 

   Le groupe Eddassa est considéré comme berbère Botr, mais comme Awrigh fils de Barnos s'est marié avec la mère d'Eddassa, ce dernier a fondu dans l'ensemble.  Eddassa est le fils de Zahhik fils de Madaghis (Badaghis), ancêtre éponyme des Botr.

 

1.8 Lamta

   1.8.1 Zakan

   1.8.2 Lakhasse

 

Zakan et Lakhasse sont frères de Sanhaj et de Hawwar.

 

1.9 Haskora (les montagnes du Darn, Atlas et Rif oriental)

   1.9.1 Mastawa

   1.9.2 Ajrama

   1.9.3 Fatwaka

   1.9.4 Zamrawa

   1.9.5 Antifite

   1.9.6 Banou Neffal

   1.9.7 Banou Roskounte    

 

 

2. Les Berbères Madaghis

 

   Les généalogistes et les historiens avaient rejeté les énoncés qui faisaient de ce groupe un groupe ethnique d'origine arabe remontant à une conquête fictive qu'aurait menée un roi du nom d'Africuch.  La nature artificielle de l'histoire apparaît au même titre que le nom de ce roi qui rappelle étrangement le nom de l'Afrique et qui, par métathèse, donne le nom de Qoraïch la fameuse tribu arabe.  Les ancêtres de Madaghis ou Badaghis semblent être issu du terroir africain comme le montre la consonance des noms berbères.

   En écartant les fausses généalogies qui les rattachent aux Arabes, signalons celle qui les rattache à Ham, fils de Noé.  Les Zénètes sont les fils de Chana (Jana) ben Yahya ben Solate ben Warsak ben Dhari ben Maqbo ben Qarwal ben Yamla ben Madaghis ben Zajik ben Hamarhaq ben Krad (Grad) ben Mazigh ben Harik ben Barra ben Barbar ben Kan-ane ben Ham.  Le patriarche des Zenata prétend, quant à lui, que ces derniers descendent directement de Barnos et ce, d’après Ibn Khaldun.

 

2.1 Louwa le Grand

   2.1.1 Nefzawa (Banou Nafza formé à partir de Nafzaou, fils de Louwa le Grand)

      2.1.1.1 Banou Yattofene (d’après Tattofte)

         2.1.1.1.1 Walhassa (d’après Walhas)

            2.1.1.1.1.1 Bazghache

            2.1.1.1.1.2 Dihaya (Dihya)

            2.1.1.1.1.3 Laqos

            2.1.1.1.1.4 Makra

            2.1.1.1.1.5 Waratbounte

            2.1.1.1.1.6 Tarire

            2.1.1.1.1.7 Wartrine

        2.1.1.1.2 Ghassassa

        2.1.1.1.3 Zahla

        2.1.1.1.4 Sumata

        2.1.1.1.5 Oursife

        2.1.1.1.6 Zatima

        2.1.1.1.7 Warkol

        2.1.1.1.8 Marnissa

        2.1.1.1.9 Wardghros

        2.1.1.1.10 Wardine

        2.1.1.1.11 Majar

        2.1.1.1.12 Maklata

   2.1.2 Louwa le Petit

      2.1.2.1 Akouza (Agouza)

      2.1.2.2 Atroza

      2.1.2.3 Zayer

         2.1.2.3.1 Mzata

      2.1.2.4 Banou Katof (Gatof)

         2.1.2.4.1 Maghana (Maghna)

         2.1.2.4.2 Jdana

      2.1.2.5 Banou Nitate

         2.1.2.5.1 Sedrata

   Ce groupe fut absorbé par les Maghrawa après le mariage de leur mère avec Maghrao.

 

2.2 Zahhik

   2.2.1 Tamsite

      2.2.1.1 Fatine (connu sous le nom de Dharsiya)

         2.1.1.1.1 Matmata (Maskab surnommé Matmat)

            2.1.1.1.1.1 Waranchete

            2.1.1.1.1.2 Louwa

               2.1.1.1.1.2.1 Warmaksene (Warmas)

             2.1.1.1.1.2.2 Yellaghef

             2.1.1.1.1.2.3 Waryakol (Waryagol)

             2.1.1.1.1.2.4 Yelissene  

         2.1.1.1.2 Koumya (Goumya)

            2.1.1.1.2.1 Nadroma

            2.1.1.1.2.2 Sagh-ghara

            2.1.1.1.2.3 Banou Yelloul     

         2.1.1.1.3 Lamaya (Lmaya, vivait au Maghreb central à l’orée du Sahara)

            2.1.1.1.3.1 Banou Wazkoufa (Wazgoufa)

            2.1.1.1.3.2 Mziza

            2.1.1.1.3.3 Banou Madnine

         2.1.1.1.4 Mtaghra (Mdaghra ?)

         2.1.1.1.5 Marina (Mrina)

         2.1.1.1.6 Maghila (vivait dans le Chelif et Mzouna au Maghreb central)

2.1.1.1.6.1 Douna

2.1.1.1.6.2 Kachtata

2.1.1.1.6.3 Malzouza    

         2.1.1.1.7 Makzouza (Magzouza)

         2.1.1.1.8 Kachata

         2.1.1.1.9 Dona

         2.1.1.1.10 Mad-youna

     2.2.2 Banou Yahya

        2.2.2.1 Warstaf

           2.2.2.1.1 Maknassa

   Taza, Tsoul, Plaine de Guercif, Bassin de la Moulouya aussi bien le Rif que le Moyen et Haut Atlas orientaux.

              2.2.2.1.1.1 Raflabesse   

              2.2.2.1.1.2 Harate    

              2.2.2.1.1.3 Mwalate   

              2.2.2.1.1.4 Wartifa   

              2.2.2.1.1.5 Wardoussen

              2.2.2.1.1.6 Taflite      

              2.2.2.1.1.7 Mansara   

              2.2.2.1.1.8 Wanfalta  

              2.2.2.1.1.9 Qansara   

              2.2.2.1.1.10 Banou Waridous

                         2.2.2.1.1.11 Solate       

              2.2.2.1.1.12 Banou Hawwate         

              2.2.2.1.1.13 Banou Warfelasse

           2.2.2.1.2 Awkana

              2.2.2.1.2.1 Foughal      

              2.2.2.1.2.2 Jarine (Tortine)       

              2.2.2.1.2.3 Boulaline (Toulaline)

              2.2.2.1.2.4 Tadine (Tarine)                       

              2.2.2.1.2.5 Yastilene

           2.2.2.1.3 Wartnaj

              2.2.2.1.3.1 Foulal      

              2.2.2.1.3.2 Hnata     

              2.2.2.1.3.3 Sedraja    

              2.2.2.1.3.4 Garnita   

              2.2.2.1.3.5 Btalsa (Mtalsa)

              2.2.2.1.3.6 Mkansa

     2.2.2.2 Samkane

           2.2.2.2.1 Zwagha

              2.2.2.2.1.1 Dommar (Banou Simkane)

              2.2.2.2.1.2 Zahhik (Banou Watil)           

              2.2.2.2.1.3 Ta-y-foune (Banou Makhir)

           2.2.2.2.2 Zwawa (vivait dans la région de Bjaya parmi les Ketama et les Sanhaja, fils de Barnos)

              2.2.2.2.2.1 Banou Majasta (Mjasta)

             2.2.2.2.2.2 Banou Mala-y-Kach (Mlay-Kach)

             2.2.2.2.2.3 Banou Koufi

             2.2.2.2.2.4 Machdala

             2.2.2.2.2.5 Banou Zourikif (Zrikif)

             2.2.2.2.2.6 Gersfina

             2.2.2.2.2.7 Wazlaja

             2.2.2.2.2.8 Khoja

             2.2.2.2.2.9 Ziklawa (Ziglawa)

             2.2.2.2.2.10 Banou Mrana

             2.2.2.2.2.11 Banou Kozite (Gozite)

             2.2.2.2.2.12 Banou Mlikech

   Toutes ces tribus antiques avaient une descendance comtemporaine à Ibn Khaldun et qui est constituée par les tribus Zwawa suivantes :

Banou Manklate, Yatroune, Mani, Boughadrane, Yatouragh, Youssef, Absi, Choa-y-b, Sadaqa, Ghobrine et Kachtola.

    2.2.2.3 Ajana

    2.2.2.4 Zenata

       2.2.2.4.1 Wadlik (Walad Warsik)

          2.2.2.4.1.1 Massara     

          2.2.2.4.1.2 Tajarte   

          2.2.2.4.1.3 Rassine

       2.2.2.4.2 Farmi

          2.2.2.4.2.1 Yazmartene  

          2.2.2.4.2.2 Mranjissa 

          2.2.2.4.2.3 Warkla (Wargla)

          2.2.2.4.2.4 Namala  

          2.2.2.4.2.5 Sbarta

       2.2.2.4.3 Eddirte

   Eddirte avait un enfant Jrao d’où la tribu Jrawa dont certains subdivisent en Banou Wadrene et Banou Warsik.  À noter que la Berbère Dihya surnommée Alkahina, la sorcière, par les Arabes était une princesse des Jrawa.

         2.2.2.4.3.1 Dhammar  

             2.2.2.4.3.1.1 Gharzoul

             2.2.2.4.3.1.2 Lqora

             2.2.2.4.3.1.3 Wartatine

             2.2.2.4.3.1.4 Berzal

             2.2.2.4.3.1.5 Yassadrine

             2.2.2.4.3.1.6 Saghmane

             2.2.2.4.3.1.7 Yettofete

         2.2.2.4.3.2 Zakya 

            2.2.2.4.3.2.1 Banou Maghrao (Maghrawa)

            2.2.2.4.3.2.2 Banou Yafrene

            2.2.2.4.3.2.3 Banou Wassine

            2.2.2.4.3.2.4 Masra

            2.2.2.4.3.2.5 Yafrane

            2.2.2.4.3.2.6 Masine

            2.2.2.4.3.3 Ancha (Banou Anch)

 

   Les descendances des enfants de Barnos (ou Barrnass) ont pratiquement occupé tout le nord de l'Afrique depuis la nuit des temps.  Le littoral et surtout les ports ont été occupés par les Phéniciens, les Doriens, les Carthaginois, les Romains puis les Vandales et les Wisigoths.  Ces peuples avaient toujours respectes les royaumes situés à l'intérieur des terres. 

   La conquête arabe qui fut une conquête terrestre et non maritime apporta des bouleversements jusque-là inconnus et changea le jeu politique qui a marqué jusqu'alors la stabilité ethnique des Berbères.  Les Arabes apportèrent avec eux l'Islam, ses idéologies (chiite, kharidjite) et ses dynasties (ommeyyade, abbasside). 

   Les Berbères allaient choisir de s'allier et de se battre pour leurs idées.  Des combats conduisaient aux victoires des uns  et aux défaites des autres et surtout à la mobilité des ethnies tribales qui allaient s'imbriquer les unes dans les autres géographiquement et ethniquement. 

   Dans chaque pays du nord de l'Afrique, la mosaïque ethnique des Berbères rappelle jusqu'à aujourd'hui leur appartenance à un ancêtre commun qui, s'il n’était pas Barnos, il serait Amazigh, ancêtre éponyme de tous les Berbères.

 

© ISBN 4-901110-00-4 C0039  (1998)



Pour des commentaires ou suggestions, contactez-moi.