La marche des pièces

Le roi

Il ne peut se déplacer que d'une case à la fois. Toute case contiguë à la sienne lui est accessible à condition que celle-ci ne soit pas menacée par une pièce ou par un pion adverse. Quand il n'occupe pas une case appartenant au bord du tableau, il contrôle huit cases. Il peut aller dans tous les sens: avancer, reculer, aller en diagonale.






La dame

C'est la pièce la plus puissante du jeu. Elle peut se déplacer d'autant de cases qu'elle désire, le long des horizontales, des verticales et des diagonales. Placée au centre de l'échiquier, elle contrôle 27 cases.







La tour

Celle-ci se déplace à volonté le long des verticales et des horizontales. Par contre, les diagonales lui sont interdites. Elle contrôle 14 cases quelle que soit sa position.










Le fou

Il se déplace à volonté en diagonales, mais seules les cases de même couleur que sa case d'origine lui sont accessibles. Placé au centre, il contrôle 13 cases.










Le cavalier

La pièce la plus curieuse du jeu est le cavalier, car elle saute les obstacles; ce qui la distingue des autres pièces. Elle se déplace sous forme de la lettre L. Si un cavalier est installé sur une case noire, seules les cases blanches les plus proches et non contiguës lui sont accessibles et vice versa. Placé au centre de l'échiquier, il contrôle 8 cases.





Le pion

À l'inverse des autres pièces, le pion avance sans faculté de retour, car toute retraite lui est interdite. Il n'avance que d'une case à la fois soit verticalement (devant lui) soit en diagonale sous la forme d'une prise vers l'une des deux cases contiguës en avant. Au départ, le joueur a le choix quant au déplacement du pion: il peut le faire avancer d'une case (la normale) ou de deux cases à la fois. Autre privilège du pion, c'est la promotion, c'est-à-dire s'il atteint le bord horizontal de l'échiquier, il peut devenir n'importe quelle pièce lourde.




Le but du jeu

Le but suprême de ce jeu est de faire échec et mat à l'adversaire. Échec, qui vient du mot persan chah, veut dire roi et mat, qui vient du mot arabe mata, veut dire il est mort. Donc, échec et mat veut dire le roi est mort et l'objectif de ce jeu est de réussir à mater le roi adverse, car prendre le roi ne se fait jamais aux échecs.

Les phases d'une partie

Il y a trois phases capitales dans une partie et qui sont l'ouverture, le milieu et la fin. D'abord, il y a l'ouverture dont le principal but est de dominer les 4 cases centrales de l'échiquier. Ensuite, il y a le milieu de la partie dans lequel chacun des joueurs essaie de développer ses pièces lourdes, c'est-à-dire de les déplacer de manière profitable; dans le milieu de la partie , il y a aussi un échange de pièces. Enfin, il y a la fin de la partie qui est observable par une diminution importante du nombre de pièces sur l'échiquier. Les pièces les plus dominatrices détermineront le vainqueur, c'est-à-dire celui qui arrivera à faire échec et mat à l'adverse.