La paresse au jardin


POUR OU contre

Pourquoi devrait-on paresser au jardin ?
Comment apprivoiser et encourager la paresse ?


Vous aurez deviné que je suis POUR
Le pourquoi de la paresse au jardin est évident: pour profiter pleinement de l'environnement que vous avez créé.
Je sais qu'il est bien agréable de travailler au jardin, de travailler la terre, de faire des changements etc. mais il faut savoir s'arrêter, s'asseoir, relaxer, admirer son travail, les belles fleurs, les beaux effets de lumière, le chant des oiseaux, la brise qui agite les feuilles.
En fait, il s'agit de trouver le juste équilibre entre le travail et la paresse.
Trop de travail rend fou et trop de paresse fait de votre jardin, un terrain vague.

Avec le temps, je crois que je suis parvenu à un certain équilibre. Les astuces et réflexions qui suivent, sont évidemment personnelles; tous peuvent bien jardiner comme ils l'entendent et au rythme qui leur convient.

Profitez-vous de votre jardin ?
Poussez-vous une tondeuse à gazon 3 fois la semaine? ( qui est le maître au juste, la tondeuse ou vous ? )
Désirez-vous un gazon aussi vert qu'un "green" de golf et arpentez-vous votre gazon à quatre pattes à la recherche des mauvaises herbes?
Êtes-vous en guerre perpétuelle contre chaque insecte qui s'attaque à vos plantes?
Vous acharnez-vous à enlever toutes les feuilles, branches et brindilles sèches ou mortes?
A l'automne, construisez-vous une cabane pour chaque arbuste ou vivace afin de les "protéger" de l'hiver?
Taillez-vous vos haies plus souvent que vous ne faites couper vos cheveux?
Vous terrez-vous à l'intérieur aussitôt que la température fraîchit ou que la nuit tombe?
Devez-vous arroser votre jardin à chaque jour ?
La majorité de vos plantes sont-elles des annuelles?
Avez-vous encore comme projet de vous acheter un hamac ?

Si vous avez répondu oui à une ou plusieurs de ces questions, il me semble évident que vous ne profitez pas pleinement des bienfaits que votre jardin pourrait vous apporter.

Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, votre jardin est peut-être très beau mais êtes-vous un hyperactif de la tondeuse, un "Rambo" du taille-bordure" un accroché de l'engrais, un terroriste du puçeron ou même un castor bricoleur de mini-bungalow d'arbuste ???

Les conseils d'un paresseux:

Pourquoi pousser votre tondeuse à gazon trois fois par semaine alors qu'une fois suffit ?

Votre gazon se portera mieux si vous le maintenez à une hauteur de 3-4 pouces, il supportera mieux les sécheresses et vous ne serez pas obligé de suivre et de diriger cet horrible et tonitruant engin qu'est la tondeuse à gazon.
Si vous espacez les fertilisations, votre gazon poussera moins vite et vous entendrez l'appel de la tondeuse moins fréquemment.

Si vous avez de grands espaces gazonnés inutiles, pourquoi ne pas les transformer à l'aide de plantes couvre-sol ?
Par exemple, certains grands espaces ombragés où le gazon prospère difficilement peuvent être peuplés de muguet ou de hostas; ces plantes, une fois bien établies nécessiteront un entretien minimal qui vous laissera tranquille et loin de la tondeuse.
Les espaces ensoleillés peuvent aussi être convertis en y installant des plantes couvre-sol préférant le soleil

Les espaces où il y a un important trafic et qui sont utilisés régulièrement peuvent aussi être remplacés par des pierres plates dont les interstices seront remplies de plantes tapissantes comme le thym qui supporte facilement la chaleur et la sécheresse.
Le travail d'installer des pierres plates est loin d'être une sinécure, en fait, cela tient plus des travaux forçés mais une fois que le travail est fait, vous écourtez les corvées de tondeuse.

De plus, vos voisins, qui eux, sont peut-être convertis aux vertus de la paresse vous seront reconnaissants d'être plus silencieux coté tondeuse.

Un "green" de golf est-il vraiment nécessaire à votre bonheur ?

Le gazon 100 % gazon n'est-il pas un peu plate à regarder ?
Certains gazons ressemblent trop à du tapis gazon pour qu'on y croit vraiment !
Pourquoi pas quelques pissenlits au printemps, pourquoi pas du trèfle en fleurs durant l'été ?
Pourquoi pas des marguerites sauvages à travers votre gazon, des bulbes printaniers, du myosotis?
Pourquoi employer des insecticides ou pesticides pour obtenir un gazon immaculé, tous ces produits se retrouveront inévitablement dans la nappe phréatique et dans votre verre d'eau un jour ou l'autre.

Laissez un peu, ces "mauvaises herbes" envahir votre pelouse, elle sera plus verte, moins impitoyablement "vert plate", couleur, qui est en fin de compte une variante du "drabe" et supportera mieux la sécheresse..
Vous aurez aussi plus de temps libre...

Les voisins jaseront peut-être sur vos pissenlits ou autres fleurs qui apparaîtront à travers votre gazon, laissez faire... ils verront un jour la différence....

La guerre aux insectes est une guerre perdue d'avance

Ils sont arrivés des millions d'année avant nous et occupent pratiquement toute la surface de la terre.

Croyez-vous sincèrement que vous pourrez les éloigner efficacement de vos plates-bandes?
Malgré l'épandage de produits chimiques, avez-vous remarqué que les insectes reviennent inévitablement après quelques semaines?
Les insectes rigolent bien de vous voir dépenser votre fortune et votre temps à essayer de les exterminer. Vous aurez beau détremper votre terrain de produits pétroliers, ils reviendront quand même.

Certaines plantes ne prospèrent qu'à grands renforts d'insecticides, d'autres sont plus résistantes aux maladies et aux insectes, pourquoi ne pas privilégier ces dernières !
Elles vous éviteront de respirer toutes ces émanations qui savent si bien gâcher une journée ( avez-vous déjà pris une bonne inhalation de malathion par un beau matin ensolleillé ? )
Je préfère nettement le hamac à la corvée pestilentielle du bidon d'insecticide.

Personnellement, je ne combats que les limaces en leur payant une soucoupe de bière à l'occasion, les pucerons, lors de l'arrosage et je laisse les sauterelles à mon chat.

Certains coins de votre jardin se porteraient mieux si vous laissiez les déchets végétaux se décomposer lentement sur le sol.

C'est le cas pour les plantations de fougères et diverses plantes de sous-bois, les feuilles, brindilles et branches laissées au sol se décomposeront en fournissant au sol toute la matière organique nécessaire à vos plantes.
Vous vous éviterez les balades à quatre pattes, les genoux de pantalons perçés tout en améliorant les conditions de croissance de vos petites préférées.
Durant l'hiver, beaucoup d'oiseaux aiment bien picorer les épis de fleurs et les graminées laissés en place à l'automne, ils donneront une deuxième vie à votre jardin en hiver et faciliteront l'ensemencement naturel de plusieurs vivaces.

Ce n'est que reproduire ce qui se fait dans la nature, personne ne fait le ménage dans nos forêts et nos champs.

La folie de l'emballage et de la petite cabane fait rage chez plusieurs jardiniers.

Chaque automne des milliers de jardiniers se transforment en castors bricoleurs. Ceux-ci construisent des cabanes pour chaque arbuste, fortifient les haies, emballent les vivaces et recouvrent même les gazons de toiles géotextiles.

Les seuls arbustes qui ont vraiment besoin de protection sont ceux qui risqueraient de recevoir des masses de neige tombant de la toiture ou ceux qui sont trop près d'une route avec tous ces produits déglaçants qui sont projetés sur votre terrain.

Il suffit d'y penser lors de la plantation et d'éviter ces endroits dangereux.
Une bonne planification du choix et de l'emplacement des plantes vous évitera tous ces horribles abris.
Les autres devraient bien résister à l'hiver si leur zone de rusticité a été respectée.

La plantation de cèdres ou autres conifères peut aussi créer des microclimats qui faciliteront l'accumulation de neige tout en protégeant du vent certaines plantes à la rusticité douteuse dans votre région.

Sans parler du temps passé à toutes ces constructions, il faut se demander si ça vaut la peine de faire de beaux jardins en été si c'est pour tranformer le terrain en abri tempo pour l'hiver.

Le type de haie que vous choisissez déterminera le temps que vous aurez à y consacrer.

Certaines haies poussent à une vitesse fulgurante et nécessitent des tailles répétées. Il est important de connaître les exigences de tel ou tel type d'arbuste avant de se lancer dans la plantation d'une haie.
Ainsi, une haie de chèvrefeuille demandera des tailles répétées durant l'été sans parler des insectes que cette espèce semble fabriquer.
Une haie de cèdres n'exigera qu'une taille par été mais celle-ci devra être faite selon les règles de l'art et les erreurs de coupes sont difficiles à réparer.
Une haie de spirées Van Houtte ne nécessitera qu'un entretien minimum mais occupera plus d'espace.

L'emplacement de cette haie déterminera aussi si une protection hivernale sera nécessaire.

Prudence donc avant de transplanter vos 1825 arbustes pour entourer votre terrain, vos loisirs futurs en dépendent.

Le froid ou la noirceur vous empêche-t-il de profiter et de paresser dans votre jardin ?

Plusieurs jardiniers ne profitent de leur espace fleuri qu'au soleil.

L'ajout de lumières dans vos massifs et plates-bandes permettent de profiter des belles soirées chaudes de juillet.
L'éclairage judicieusement installé permet de créer des jardins de nuit où il fait bon paresser en humant le parfum des giroflées.
Choisissez judicieusement les lumières, certaines sont vraiment affreuses si elles sont visibles durant le jour.

Il existe aussi des appareils qui permettent de se faire un feu (même en banlieue), ils permettent de profiter du jardin même si les soirées sont froides, voire glaciales.
Il fait bon de se chauffer autour d'un bon feu entouré de fleurs et d'arômes. Votre saison de paresse au jardin peut ainsi s'étirer de mi-mai jusqu'à mi-octobre.
Cet appareil sera aussi utile lors des derniers travaux d'automne pour vous réchauffer les mains entre 2 ramassages de bulbes d'été.

Consultez les règlements de votre municipalité avant de faire l'achat d'un tel appareil, certains sont permis, d'autres tolérés, d'autres sont carrément interdits.
Certains appareils sont munis d'un couvercle permettant d'étouffer le feu instantanément quand vous êtes vraiment décidés à rentrer à l'Intérieur. Vous n'aurez pas à surveiller les braises jusqu'à 3 heures du matin.

Les arrosages quotidiens vous incitent parfois à faire la danse de la pluie !

Durant les périodes de sécheresse, c'est souvent une corvée de faire l'arrosage des plates-bandes et massifs de fleurs, corvée qui peut vous astreindre à une ou deux heures de boyau.
L'utilisation d'un paillis et l'ajout de matière organique au sol permet de réduire considérablement vos besoins en eau.
Un paillis organique de 3-4 pouces sur le sol autour des plantes conservera l'humidité du sol et vous évitera les arrosages quotidiens.

En plus de ménager votre eau, le paillis vous sauvera des heures et des heures de désherbage, en effet, une couche de paillis de 3-4 pouces empêche la germination des graines indésirables.
Au bout de 2 ans environ, le paillis se décomposera et enrichira le sol, vous pouvez aussi l'enfouir. À ce moment, il vous faudra ajouter une nouvelle couche de paillis.
Le paillis conservera les racines des plantes au frais pendant les journées torrides de juillet en plus de les protéger contre les gels sévères de l'hiver.

Un seul hic à l'utilisation du paillis, c'est l'environnement humide idéal pour les limaçes qui affectionnent différentes sortes de feuillages.
C'est à chaque jardinier d'atteindre l'équilibre parfait entre l'utilisation du paillis et la prolifération de limaçes.
Personnellement, je mets du paillis à peu près partout, je leur paie une bière de temps à autre et j'essaie de choisir des variétés de hostas qui n'attirent pas ces insectes dégoulinants.

Vivaces ou annuelles ?

Si votre espace de jardinage se résume à quelques pieds carrés et quelques boîtes à fleurs, il est évident que les annuelles vous offriront beaucoup plus de fleurs que les vivaces.
Par contre, si vous jardinez à grande échelle et que le temps libre vous est compté, l'utilisation de vivaces en combinaison avec quelques annuelles est préférable.

Un choix judicieux de vivaces peut vous fournir des massifs qui seront perpétuellement en fleurs tout au long de la saison.
Qu'on pense au nombre incroyable de variétés d'hémérocalles offertes sur le marché, floraison garantie de juin à septembre, aucun insecte (sauf peut-être ces ?$$??$*"!/$ de sauterelles qui aiment bien mes Stella di Oro) ou maladie !
L'entretien de certaines vivaces peut souvent se résumer à l'ajout de compost au printemps et à quelques arrosages durant les sécheresses. Cela vous laissera amplement de temps pour les admirer.

L'achat de vivaces de longue durée est un peu plus dispendieux au départ mais vous vous assurez une floraison spectaculaire pour de nombreuses années.
De plus il est possible d'amortir facilement le coût des vivaces en échangeant les divisions des plantes devenues trop grosses avec des amis jardiniers.
Les annuelles requièrent plus de travail à chaque printemps (retourner le sol, l'amender, l'engraisser, transplantation etc..) et à l'automne où vous devrez arracher toutes ces tiges gelées qui vous ont coûté si cher...

Cependant, on ne peut résister à certaines annuelles, il suffit encore une fois de trouver l'équilibre entre celles-ci et votre assortiment de vivaces de façon à avoir le temps de respirer.

Un hamac ou un endroit parfait pour relaxer

L'indispensable pour tout bon jardinier qui aspire au repos bien mérité : un hamac.
Installé dans un endroit vous offrant le meilleur coup d'oeil sur votre partie préférée du jardin, vous pourrez y passer des heures et des heures de bonheur frisant l'indécence.
A défaut d'arbres pour soutenir le hamac, vous pouvez vous procurer des hamacs "auto-portant" avec armature intégrée, sinon, laissez tomber les petites chaises en plastique inconfortables, rognez sur votre budget d'annuelles ou même de vivaces s'il le faut et payez-vous une chaise confortable où vous pourrez passer votre temps en contemplation ou en lecture dans un environnement que vous aurez créé vous-même.

Installez une mangeoire à chardon près de votre coin détente, le chant des chardonnerets jaunes ajoutera à votre bonheur.

Payez-vous un bon verre de limonade avec quelques feuilles de géranium citron pour décorer et parfumer ou encore un "Bloody Ceasar" décoré d'une fleur de capucine.
Bien sûr, votre rafraichissement préféré fera votre bonheur, je ne fais que quelques suggestions :-)

Les trucs et commentaires d'autres paresseux sont les bienvenus


Retour au sommaire jardin