Titre : Histoire de l'île Miscou


Miscou, un mot micmac qui signifie terre basse ou humide, mentionné pour la première fois dans les récits de Samuel de Champlain au début du XVIIe siècle.

Depuis le 30 septembre 1996, l'île Miscou est accessible par un pont. Avant cette date, le trajet entre les îles devait se faire en traversier.

Île Miscou L'Île de Miscou est situé au bout de la Péninsule Acadienne entre la Baie des Chaleurs et le Golfe St-Laurent.

L'île ne compte aucune ville, ni aucun village. On y retrouve les régions : Miscou Harbour, Miscou Centre, Wilson Point, Miscou Plains et Miscou Lighthouse.

Ici, l'océan fait plus que nourrir les quelques 800 habitants (chiffre évalué avant la construction du pont, augmentera probablement) de ce bout de terre naufragé. Gens de la mer, les Miscous, dont les hommes sont presque tous pêcheurs ont l'océan comme deuxième peau, comme second coeur.

Les Miscous sont nés d'un "melting pot" d'Acadiens, d'Irlandais, de Gaspésiens, d'Écossais, de Basques et de Jersais. Tous cherchaient à Miscou refuge et espoir. "Cap d'Espérance", c'est aussi le nom que Jacques-Cartier couchait dans son journal de bord en 1534.


De Moscou à MiscouFait historique : De Moscou à Miscou

C'est non loin des plages de Miscou qu'en 1939 un avion russe y trouvait son salut. Partis de Moscou, deux Russes devaient attérir à New-York. Un brouillard au dessus du Labrador devait toutefois les faire dévier de leur trajectoire. Au crépuscule, il leur fallait trouver refuge. Ils ont miraculeusement réussis à se poser sur une terre qui leur étaut inconnue. Le matin du 30 avril, les Miscous découvraient sur la côte est, un petit bombardier rouge bi-moteur. À son bord, les deux rescapés, indemnes, attendaient du secours.

Pendant quelques jours cette petite île inconnue est devenue le centre du monde... À Miscou on s'en souvient encore!


Le Gougou

Légende : Le Gougou

Selon une légende bien connue des Miscous, le Gougou était un monstre avec un corps de femme. Il existant longtemps avant la venue des blancs. Il attrapait les Micmacs, les mettait dans une grande poche puis les avalait tout rond!



 Titre : Attraits

Miscou est une île intrigante.

Cliquer pour grand format Cliquer pour grand format

L'île fait 20 km par 11 km. Entourée de 25 km de magnifiques plages au sable blanc constituant l'un des secrets les mieux gardés de la province.

Si vous voulez faire de la natation, pique-niquer, vous détendre au soleil ou vous promener à bicyclette dans un décor où les mouettes et les vagues se font entendre, c'est l'endroit désigné.

Phare de Miscou On y retrouve le plus ancien phare en bois en opération dans les Maritimes. Depuis 1856 ce phare en bois de forme octogonale de l'île Miscou guide les navigateurs à l'entrée sud de la Baie des Chaleurs. Il n'était pas encore là ce jour de juillet 1534 où Jacques Cartier a navigué près de l'île dans son périple à la recherche de la route des Indes. Plusieurs milliers de personnes visitent le phare chaque année. Il est toujours en fonction et est reconnu comme monument historique.

Tout près de la route 113, aménagé sur une tourbière vierge, on découvre au centre de l'île Miscou, un sentier de bois bâti sur pilotis. Il vous amène au millieu dune trentaine d'espèces de plantes et plusieurs espèces d'oiseaux. Des panneaux d'interprétations vous aideront à reconnaître les différents spécimens.

          

Les plaines et les rivages sont le refuge de nombreuses espèces d'oiseaux qui font le délice des ornithologues.