Définitions

    La marqueterie est une technique de l'ébénisterie qui consiste à découper différents matériaux: bois précieux, métal, stratifié, nacre, écaille, os, pierres précieuses afin de réaliser un décor sur la surface d'un meuble ou autres surfaces. Les pièces découpées selon un tracé rectiligne ou curviligne à l'aide de scies à chantourner (scies sauteuses fixes) ou d'un chevalet à marqueterie, sont rassemblées et plaquées sur les panneaux afin de représenter des motifs et des dessins. Les  procédés de marqueterie sont divers et parfois complexes mais offrent de nombreuses possibilités décoratives. Souvent confondu avec la parqueterie qui est employé en bâtiment pour recouvrir les planchers et les parquets. On la nomme en Italie l'Intarsia.
    Aux États-Unis, le terme "intarsia" signifie un procédé de découpe plus sommaire que la marqueterie. L'Intarsia américaine consiste à découper selon un motif des essences de bois de plus fortes épaisseurs (4 à 20 mm), de les réunir et les coller en relief sur une surface.
"Marquetry" désigne la marqueterie en anglais. Marqueteur désigne la personne spécialisée dans la réalisation d'ouvrages de marqueterie. On utilise souvent des jeux de fond  géométriques en arrière plan des motifs marquetés qui se nomment: frisage. Aujourd'hui on pratique principalement le procédé en superposition (méthode Boulle) et le procédé élément par élément (par paquets séparés).


    Les pricipaux procédés de la marqueterie sont :

-Le "Tarsia certosina" ou l'incrustation dans la masse
-Le "Tarsia a incastro" ou technique Boulle
-Le "Tarsia a toppo" ou marqueterie en bloc
-La technique "élément par élément" ou par paquets séparés
-Le "Tarsia geometrica" ou le frisage des surfaces

Le procédé "Tarsia certosina", peu utilisé aujourd'hui, consiste à déposer les éléments découpés dans une cavité creusée dans la masse du support. Les pièces sont ensuite effleurées, collées et mises au niveau de la surface entourante. C'est la technique de l'incrustation et la plus ancienne datant environ 350 ans avant Jésus-Christ.

Le "Tarsia a incastro" ou méthode Boulle nous vient du célèbre ébéniste du roi soleil, André-Charles Boulle au début du XVII siècle. Dans cette méthode, tous les placages choisis pour le motif sont regroupés et superposés dans un seul paquet. Par la suite on découpe l'ensemble à la scie à découper et on obtient ainsi lors du montage la partie positive et négative des pièces en une seule opération. Ce procédé encore très utilisé de nos jours,
présente une facilité d'exécution mais limite la production du même motif en plusieurs exemplaires. Combiné à la technique "élément par élément", le "Tarsia a incastro" permet la réalisation de marqueteries plus complexes.

Le "Tarsia a toppo" ou marqueterie en bloc sert à fabriquer les filets de marqueterie ou faussement appelé incrustations. Ces filets ou bandes décoratives sont produites en bandes linéaires de 3 mètres et pouvent varier en largeur de 1 mm à 18 mm et environ 1 mm d'épaisseur. Différents effets géométriques très variés sont obtenus par collage et sciage en bloc de fines lamelles.  Plusieurs commerces spécialés en ébénisterie offrent de nos jours à des prix abordables de magnifiques filets de marqueterie.

La technique "élément par élément" ou par paquets séparés est la plus utilisée par les ébénistes et les marqueteurs. Elle est complexe et demande plusieurs étapes pour la réalisation des marqueteries. Contrairement au procédé "Tarsia a incastro"  ou  méthode Boulle cette dernière offre la possibité de produire plusieurs marqueteries d'un même motif.
Elle exige une grande précision lors du découpage dû au fait que la partie "mâle" et la partie "femelle" (éléments et fond) sont découpés en 2 temps bien distincts.

Le "Tarsia geometrica" ou "frisage de surfaces et jeux de fond" relève plus du plaquage des surfaces à proprement dit que de procédés amenant à la rélalisation d'un motif donné. En Europe, la majorité des ébénistes maîtrisent les techniques de frisage. Il date du XVII siècle (vers 1720) et reste présent encore aujourd'hui dans les travaux d'ébénisterie et de menuiserie fine. Les décors frisés sont composés de motifs généralement rectilignes découpés à la tranche, à la scie circulaire ou à l'aide de couteaux simples. Les compositions présentent des effets géométriques en forme de carré, losange, soleil, "V", cubes, damier, entrelacs, chevrons. La direction du veinage du bois souligne l'effet décoratif recherché.
Cette direction est en concordance symétrique avec les axes de jointage (effet miroir).
Les placages utilisés doivent souvent provenir d'un même paquet (pile,calepin,"flitch") de feuilles respectant l'ordre du trachage initial de la bille de bois afin d'obtenir un veinage raccordé lors du montage des pièces.

Voir aussi ces liens: http://www.cm-toulouse.fr/Artisans/Revel/Marqueterie.html
 http://rot.free.fr (explications des techniques par Bernard Rottenfus)
 http://www.marqueterie.com (explications détaillées par Patrick Delarme)