NOUVEAUTÉS 

 

ALLAITEMENT PROLONGÉ ET CANCER DU SEIN

Plusieurs études semblent démontrer la réduction du risque de cancer du sein chez la femme qui allaite son enfant pendant une longue période. Selon une étude menée auprès de 808 chinoises ayant vécu dans la province de Shandong de 1997 à 1999 , The American Journal of Epidemiology note que l'allaitement pendant 2 ans ou plus réduit de moitié le risque d'avoir un cancer du sein. Une étude publiée dans Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 1998;7:365-69 par Enger S.M. conclut que l'effet protecteur se continue jusqu'à la post-ménopause (Breastfeeding experience and breast cancer risk among post-menopausal women), bien que cet effet soit plus important en pré-ménopause.

Voici d'autres références intéressantes à ce sujet:
- Newcomb P., Lactation and a reduced risk of premenopausal breast cancer, New England Journal of Medicine 1994:330(2):81-87
- Jensen RG, The anticarcinogenic conjugated fatty acid,9c,11t-18.2,in human milk., J Hum Lact 1993;14(1):23-27.
- Lopez-Carillo L., DDT serum levels and breast cancer risk, Cancer Research 1997;57(17)3728-32
- Yang C, History of lactation and breast cancer risk, Am J Epidemiol 1993;138(12):1050-56.
Freudhenheim J.,Exposure to breastmilk in infancy and the risk of breast cancer, Epidemiology 1994; 5(3):324-31.
-
Womanly Art of Breastfeeding, edition 1997 (p. 371-373).

N.B.- Il existe de nombreux avantages de l'allaitement maternel pour la santé de l'enfant (moins de maladies infectieuses, moins d'allergies, plus haut quotient intellectuel, etc...). Pour plus de détails, veuillez consulter le site international de la Ligue La Leche (LLL) ou l'excellent site canadien français de l'allaitement de la LLL: www.allaitement.ca/


Les antisudorifiques peuvent-ils provoquer le cancer du sein ?

L'internet est plein de fausses  rumeurs faisant partie de ce qu'on appelle en anglais les urban legends (légendes urbaines) (voyez la collection des urban legends incluant celle-ci à cette adresse: http://www.quackwatch.com/04ConsumerEducation/urbanlegends.html) . La dernière de ces fausses rumeurs véhiculée par le courrier électronique est celle-ci: l'antisudorifique serait dangereux et provoquerait le cancer du sein, parce qu'il garde les déchets de la transpiration à l'intérieur du corps (en bouchant les pores de la peau) et que ces déchets se logeraient dans les ganglions lymphatiques. (lire le texte de la rumeur en anglais à la fin de cette page).

Apparemment, des gens pensent que la transpiration est un moyen qu'utilise le corps pour se débarrasser des "toxines." En réalité, la transpiration est un mécanisme de régulation de la température corporelle. Le liquide appeléé "la sueur" ne contient aucune toxine mais plutôt des déchets naturels du corps comme l"eau, l'urée, du sel et des matières grasses. Si on empêche la transpiration, on n'affecte pas le pouvoir d'élimination du corps de ces déchets, car ceux-ci peuvent être éliminés ailleuirs dans le corps comme les paumes des mains et les plantes des pieds. Selon Dr. Mervyn Elgart, clinical professor of dermatology at George Washington University, si vous ne pouvez pas transpirer assez,  vous éliminerez vos déchets par les urines ! Ce médecin qui a fait des recherches sur la sudation, dit que la pire chose qui peut arriver en utilisant les anti-sudorifiques est une irritation cutanée et peut-être quelques dégats aux vêtements.

Un des sites où l'on parle de ce sujet est : http://balaams-ass.com/journal/theworld/breast.htm.(ce site est bizarre: Balaam's Ass Journal).

Dre Debbie Saslow, PhD, directeur du " breast and cervical cancer for the American Cancer Society" avance qu'il n'existe aucune preuve scientifique pour confirmer cette rumeur. La fondation américaine bien connue " Susan G. Komen Breast Cancer Foundation" va également dans ce sens. 

  Une crainte serait la possibilité d'une maladie d'Alzheimer à cause d'un des composants des anti-sudorifiaue qui est le chlorure d'Aluminium. Selon  Amy Graves, professeur d'épidemiologie à l'Université de" South Florida's College of Public Health", qui a fait des recherches dans ce domaine, il n'existe aucune preuve à cette hypothèse d'autant plus que la quantité d'aluminium contenue dans ces anti-sudorifiques est très infime. Elle ajoute que l'aluminium est le 3ème élément commun le plus fréquent sur terre et qui est si essentiel que tout le monde y est exposé.  Cette épidémiologiste utilise elle-même les anti-sudorifiques sans aucune crainte.

Des gens sérieux comme le Dr Weil (un ex-pédiatre de Harvard favorisant les traitements naturels et qui fournit des conseils médicaux intelligents) dit à son excellent site : http://www.pathfinder.com/drweil/qa_answer/0,3189,25,00.html qu'il n'est pas au courant d'une telle affirmation.
Une naturopathe dit la même chose à ce site: http://www.healthyideas.com/healing/oncall/990810.nat2.html 
Une recherche exhaustive dans la base de données médicales très connue le MEDLINE, à partir de l'année 1966 jusqu'en 1999 n'a fourni aucun article médical à ce sujet.

 
Je crois que la fausse rumeur vient du fait qu'il est déconseillé de mettre un antisudorifique avant de passer une mammographie pour la simple raison que cela produit des images similaires à des microcalcifications dans le sein, ce  porterait à confusion dans l'interprétation de cet examen. Des gens qui se pensent rigolos ont dû tricoter une histoire autour de cela. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

TEXTE DE LA LETTRE :

The leading cause of breast cancer is the use of anti-perspirant. What? 
A Concentration of toxins and leads to cell mutations: a.k.a. CANCER. Yes, ANTI-PERSPIRANT. Most of the products out there are an anti-spirant/deodorant combination so go home and check your labels. Deodorant is fine, anti-perspirant is not. Here's why: The human body has a few areas that it uses to purge toxins; behind the knees, behind the ears, groin area, and armpits. The toxins are purged in the form of perspiration. Anti-perspirant, as the name clearly indicates, prevents you from perspiring, thereby inhibiting the body from purging toxins from below the armpits. These toxins do not just magically disappear.Instead, the body deposits them in the lymph nodes below the arms since it cannot sweat them out. Nearly all breast cancer tumors occur in the upper outside quadrant of the breast area. This is precisely where the lymph nodes are located. Additionally, men are less likely (but not completely exempt) to develop breast cancer prompted by anti-perspirant usage because most of the anti-perspirant product is caught in their hair and is not directly applied to the skin. Women who apply anti-perspirant right after shaving increase the risk further because shaving causes almost imperceptible nicks in the skin which give the chemicals entrance into the body from the armpit area.
PLEASE pass this along to anyone you care about. Breast Cancer is becoming frighteningly common. This awareness may save lives. If you are skeptical about these findings, I urge you to do some research for yourself. You will arrive at the same conclusions,I assure you. Thank you.


Généralités | Prévention  |  Auto-examen des seins  |  Mammographie  |  Autres moyens diagnostiques  |  Biopsie du ganglion sentinelle  | Traitement | Médecine alternativePronostic  |  Lymphoedème Cancer chez l'homme  | Sites français  |  sites espagnolssites anglaisProduits de mastectomie Forum et goupes de discussion  |   Recherche d'articles  | Publications  |  Nouveautés  | Ruban Rose