PRONOSTIC DU CANCER DU SEIN

 Dépend de plusieurs facteurs de risque. Les 3 principaux sont:

L'atteinte des ganglions axillaires:

Le pronostic est meilleur en l'absence de ganglions lymphatiques anormaux dans l'aisselle.

La taille de la tumeur:

Plus la tumeur est grande, plus haut est le risque de récidive du cancer soit au sein lui-même, localement ou à distance. Sans traitement, et si les ganglions sont libres de cancer, voici les chances de survie après 5 ans en fonction de la taille de la tumeur:

L'invasion tumorale:

D'autres facteurs de risque influencent le pronostic et sont:

La présence des récepteurs d'oestrogène/progestérone:

On classifie les cellules du sein en matures (ou différenciées) ou immaures (indifférenciées). En général, les cellules matures ne se multiplient pas beaucoup mais elles produisent de grandes quantités de récepteurs d'oestrogène et de progestérone. Moins les cellules sont matures, moins sont les chances qu'elles produisent des récepteurs hormonaux et plus grand est leur potentiel de multiplication. Si les cellules immatures sont normales, elles se transforment en cellules matures avec les caractéristiques de celles-ci. Mais en présence de cancer, ces cellules restent au stade immature avant de pouvoir produire des récepteurs hormonaux et se multiplient d'une façon plus active. La présence des récepteurs hormonaux porte un meilleur pronostic que leur absence.
 

Le matériel génétique des cellules:


Généralités | Prévention  |  Auto-examen des seins  |  Mammographie  |  Autres moyens diagnostiques  |  Biopsie du ganglion sentinelle  | Traitement | Médecine alternativePronostic  |  Lymphoedème Cancer chez l'homme  | Sites français  |  sites espagnolssites anglaisProduits de mastectomie Forum et goupes de discussion  |   Recherche d'articles  | Publications  |  Nouveautés  | Ruban Rose