Accueil > L'épopée Têtards

L'épopée Têtards

C'est durant l'été 1982 que le premier jeu vidéo conçu et réalisé au Canada a été développé par deux adolescents un peu nerds mais plein d'avenir.

Marc-Antoine Parent et Vincent Côté ont passé un nombre considérable d'heures à coder en assembleur 6502 sur des Apple II difficiles à trouver (pas assez d'argent pour s'en acheter...)

A l'automne, Têtards était né et Logidisque le lancait sur le marché.

Le site de Radio-Canada propose d'ailleurs un reportage intéressant sur le jeu dans ses archives (diffusé le 26 septembre 1982).
Notez que le reportage ne mentionne que Marc-Antoine. L'histoire officielle m'a oublié. Heureusement qu'il y a les sites web personnels (comme celui-ci) sur lesquels on peut rectifier les faits pour les générations futures.

Au cours de l'année qui a suivi le lancement de Têtards, nous avons gagné quelques centaines de dollars chacun en droits d'auteur. Pour au moins autant d'heures de travail!

Plus de 20 ans plus tard, nous attendons toujours nos millions.


La disquette

Le jeu est constitué d'un labyrinthe dans lequel se promènent deux têtards: un noir et un blanc. Les têtards peuvent être contrôlés par les joueurs à partir du clavier (touches A, W, S et Z pour le têtard noir) ou laissés à eux mêmes et se diriger au hasard lorsqu'ils frappent une cloison. Ils pondent également des oeufs de manière aléatoire.

Le but du jeu est de cumuler des points en mangeant les oeufs (1 point) ou en mangeant l'autre têtard (3 points). Le jeu se termine lorsqu'un têtard a été mangé 3 fois. Le joueur qui a le plus de points gagne et le jeu recommence.



Petit rappel des caractéristiques techniques du Apple II:
 

La pochette


C'était la bonne époque des logiciels "protégés" pour empêcher la copie illicite. Nous avions utilisé 2 techniques toutes simples mais très efficaces pour déjouer les programmes de copie. 1) le catalogue était placé sur la piste 23 (disponible mais jamais utilisée - donc rarement copiée par les programmes de copie standard)  2) le paramètre d'initiation d'encodage des secteurs était modifié pour rendre les données illisible par le DOS standard.

Toute simple à mettre en place, cette protection nécessitait la modification de 2 octets seulement (avec des POKE) dans le code du DOS lui-même. Elle réussissait néanmoins à déjouer les meilleurs programmes de copie de disquettes protégées de l'époque (Copy II Plus, Locksmith 4.1, Nibbles-Away, etc.)
 
 
 
 
 
 

Nous deux devant l'écran


 
 

Un bout d'article


 

Une autre section de l'article paru dans la revue "Excellence"

Cliquez sur l'image pour agrandir
 
 

Un article du "Ournal de Monrial" plein de fautes (corrigées par ma mère... déformation de prof!)

Cliquez sur l'image pour agrandir


Dernière mise à jour: 28 août 2004
visiteurs depuis juillet 2000