Guildes

Les Feux de la Terre


Cette aventure est basée sur le scénario "Les Feux de la Terre" de Frédéric Ménage, publiée par le magazine Casus Belli dans son encart de scénarios du no 95. Cette aventure comporte également des éléments-maisons introduisant la campagne de Guildes "Le Requiem des Ombres".



Port Mackear, Contrée de Gillian, Continent, 16e jour de tierce bise de l'an 206 de l'Âge de l'Aventure - Le Continent n'est pas seulement le lieu de la découverte par excellence, il est aussi un terrain de choix pour les intrigues, où Maisons, Guildes et peuples locaux s'affrontent en joutes dignes de Machiavel. La Guilde des Passeurs n'est pas en reste et plusieurs des membres de son comptoir de Port Mackear auront un aperçu des complots et tractations qui s'y déroulent: Horizon, le nommeur Kheyza (Martin Savard); Tolreg Stoll, forgeron gehemdal (Philippe Pelletier); Émirielle de Tusme, duelliste venn'dys (Christine St-Laurent); Dralien le prédictin du diable, nécromant ashragor (Martin Frédérick); Malvir Olm, éclaireur kheyza (François Cayer); Shanyndro Valentinus, Prince-marchand venn'dys (J.-F. Ruel) et Traxx, architecte gehemdal (Michel Ménard).

Depuis leur dernier voyage, les Passeurs de Port Mackear ont eu quelques temps libres qu'ils ont occupé à bon escient. Émirielle et Shanyndro, par exemple, se sont occupés à ouvrir une nouvelle route par voie maritime afin d'exploiter les essences de bois rare que l'on retrouve. Horizon, lui, n'a pas pu avoir de vacances: la Guilde des Passeurs a spécialement envoyé à Port Mackear un grand docte kheyza, le vieux linguiste Ezechiel Avona, afin d'enseigner les rudiments de la langue continentale Arkhè au jeune nommeur.

Plusieurs semaines (et un attentat incendiaire d'une guilde rivale) plus tard, les passeurs apprendront enfin pourquoi Horizon a dû bûcher sur la sémantique arkhè. En effet, la Guilde des Passeurs avait établi il y a près d'un an une ambassade auprès d'un peuple arkhè, les Sicasses, qui vivent dans une cité blottie au fond d'un volcan, par-delà l'Empire de Phaleen. L'ambassadeur avait trouvé par hasard, dans les souterrains du palais des Sicasses, une salle aux murs couverts d'inscriptions en arkhè indiquant que, quelque part dans les profondeurs, se trouvait une gemme de loom rouge contenant le savoir ancien de sortilèges sicasses permettant de modeler la pierre à la guise de l'utilisateur des arts étranges. Le potentiel commercial et même militaire de cette découverte étant énorme, l'ambassadeur a recopié les textes dans le but de les envoyer secrètement à sa guilde, mais les Sicasses l'ont découvert et l'ont renvoyé. Depuis, d'intenses tractations se sont déroulés entre les Passeurs et les Sicasses, et ces derniers ont accepter de recevoir une nouvelle délégation diplomatique. Les Passeurs de Port Mackear reçoivent donc officiellement la mission de rétablir les ponts diplomatiques avec le peuple arkhè mais, officieusement, on leur demande de retrouver la gemme de loom rouge et de la ramener...

Après un voyage à travers l'exotique Empire de Phaleen, les aventuriers arriveront enfin au volcan qui sert de demeure aux Sicasses: il s'agit d'un cratère d'environ 4 km de diamètre sur le pourtour duquel est construit la cité des Sicasses, et où l'on retrouve en son centre deux grands lacs de lave reliés par des ruisselets de magma, l'ensemble faisant étrangement penser à un reflet sur la terre des Feux-du-Ciel. Les passeurs seront accueillis lors de la descente vers le cratère par un tremblement de terre, et ils auront fort à faire pour conserver l'équilibre, sauver une jeune sicasse ensevelis sous les gravats d'une maison qui s'effondrera, et empêcher un bedonnant voyageur Venn'Dys de chuter dans des failles s'étant ouvertes. Ils apprendront par la suite que le Venn'Dys, un aérostier nommé Massimo Stozzi, voyage à bord de son ballon avec sa fille Estella, atteinte de la Langueur, pour laquelle il recherche désespérément un remède sur le Continent. Stozzi s'est arrêté chez les Sicasses car il croit avoir trouvé dans les émanations du volcan un gaz qu'il appelle le GMS (pour "Gaz Massimo Stozzi", on est humble ou on l'est pas...), beaucoup plus efficace que le traditionnel aérion, qui permettrait à son ballon de voyager encore plus loin.

Après que le calme soit revenu sur la Cité, les passeurs seront invités par Maître Hollo, chef du protocole des Sicasses, à rencontrer Mazel-Thoh, le vieux premier ministre au regard vif, et d'expliquer leurs intentions. Ils apprendront alors que d'autres visiteurs sont sur les lieux: une Ashragor nommée Darka Khan, que les aventuriers connaissent bien (voir [...]) et son escorte constituée d'une trentaine de templiers d'Ashragor, qui sont à la recherche d'une "étrange pierre de loom rouge"... Il y a de la compétition dans l'air! Lors du repas du soir, à la table de la Fille de la Terre (la jeune fille de 9 ans qui règne sur les Sicasses), ils devront mettre carte sur table et espérer gagner par leurs arguments sa faveur, à la place de Darka Khan. La conversation tourne au vinaigre, et le ballon de Stozzi en devient le sujet; le Venn'Dys, outré par les propos de l'Ashragore, propose de faire immédiatement la démonstration du parfait fonctionnement de son ballon. Mais il fonctionne peut-être, justement, un peu trop parfaitement...et lors d'une éjection particulièrement violente de GMS, le ballon rompt ses amarres. Malgré tous les efforts des Passeurs pour retenir l'aéronef, Stozzi et sa fille s'envoleront bien haut, bientôt hors de vue, peut-être avec un petit coup de main loomique de Darka Khan et ses guerriers...

Malgré cet événement, la cérémonie religieuse qui consacrera le départ des Sicasses de leur cité, pressés par l'éruption volcanique imminente, doit avoir lieu. Sous la forme d'un opéra sacré, l'histoire des Sicasses sera présentée, dont la fuite d'une partie de leur peuple originel de leur ancien royaume à travers un très long tunnel jusqu'au Continent de Cosme. Mais la cérémonie ne sera jamais terminée: soudainement, un séisme particulièrement fort secoue le volcan, et tout le palais de la Fille-de-la-Terre commence à s'écrouler. Alors que les gardes sicasses tentent de rétablir un peu d'ordre dans le chaos qui s'ensuit, les Ashragors en profitent pour s'éclipser à la recherche des souterrains et de la pierre loomique rouge, les Passeurs rapidement sur leur talon.

Un chassé-croisé commence alors dans les souterrains du palais, puis dans les tunnels creusés à même la roche ignée de la montagne, alors que le volcan se réveille. Darka Khan et la garde du Pontifex atteindront les premier l'emplacement de la pierre rouge de loom. Les Passeurs ne pourront empêcher l'utilisatrice des Arts Étranges de récolter les sortilèges présents dans la pierre de loom, occupés qu'ils sont à combattre des templiers ashragors et à éviter les coulées de lave et de magma qui les menacent de partout... Ils seront finalement coincés dans la salle de la pierre rouge, désertée par les Ashragors. Attendant inéluctablement leur destin, cernés qu'ils sont par les coulées de lave, Horizon réussira à lire sur les parois les écritures en arkhè expliquant que le loom de la pierre empêchait le volcan d'entrer en éruption (ouais, on a vu ça...), et qu'il en existait un deuxième exemplaire dans "L'œil du Dragon". Les Passeurs se réfugieront sur la pierre de dolmen qui servait de support à la pierre de loom rouge, qui s'élèvera sur le magma. La pression augmentera dans la salle, jusqu'à devenir inhumaine et, au moment où les aventuriers croyaient leur dernière heure venue, le plafond de la pièce explosera, les projetant à l'extérieur. Là, dans le spectacle désolant de la Cité des Sicasses envahie par la lave, ils seront sauvés in extremis par le ballon de Massimo Stozzi, qui leur permettra de s'échapper par la voie des airs.

Et "L'œil du Dragon", c'est où? Stozzi leur expliquera qu'il a en effet trouvé une clairière dans les montagnes ayant approximativement la forme d'une tête de dragon, et qu'il y a trouvé une "pierre rougeâtre très friable, parfait pour faire du lest..." en montrant les fragments de la pierre jumelle de celle des Sicasses, au grand désespoir des Passeurs. Ceux-ci trouveront quand même sur le site quelques fragments de pierre contenant encore du loom utilisable. Quant à Darka Khan, personne ne l'a revu. Il semble qu'elle se soit servie de ses nouveaux pouvoirs permettant de modeler la pierre afin de se sauver sans être vue...

Un tunnel...
Tunnel vers la page des Mystères du Continent

Note sur les droits d'auteur

Dernière modification: 22 août de l'an de grâce 2000