(textes sur la campagne en Eltharian de Martin Savard à la Guilde)


De par les profondeurs...

L'odeur était horrible, des sons de grognement provenaient de partout...les troupes étaient rassemblées. Dans ce qui semblait être une immense grotte souterraine, trois personnages se tenaient devant la maléfique armée. À l'avant-plan, un homme de grande stature, chevauchant un loup de la nuit et portant une imposante armure totalement noire, observait la scène. À l'arrière-plan, un elfe noir et un autre être, tous deux vêtus de couleurs sombres, discutaient. Le vieil être dit à l'elfe: "Namardir, je suis content de vous. Votre travail s'est effectué dans les meilleurs délais, et cela ne peut être que bénéfique pour notre organisation.
-Bien, Seigneur. Maintenant nous pourrons démontrer à ceux de la surface un avant-goût de notre puissance. Que les quatre nous soient favorables."

Le vieil être pointa du doigt celui qui chevauchait le loup de la nuit. Il porta alors une corne d'appel à ses lèvres et y souffla pendant un bon moment. C'est alors que, dans un désordre le plus total, les troupes se mirent en marche.

À la surface, une troupe de gobelins regagnait son campement dans la toundra. Tout à coup, la terre se mit à trembler et ils entendirent comme un roulement de tonnerre. Les hommes-bêtes surgirent d'ouvertures se trouvant un peu partout dans le sol rocailleux. Les toiles du campement furent déchiquetées, les gobelins piétinés à mort. La vision était apocalyptique:

le chaos débarquait en Eltharian!


Loin, très loin de là...
Le conseil des Dieux était à nouveau réuni. Un guerrier massif, portant une cape faite d'un loup argenté prit la parole: "Mes amis, les temps sont durs pour nous, divinités d'Eltharian. Certains réussissent à imposer leur loi, mais d'autres n'ont aucune autorité sur leurs suivants. Nous n'avons qu'à penser à celle qui se trouve à ma droite."

La personne ainsi visée n'était nulle autre que Shallya, la déesse de la guérison et de la compassion, aux larmes perpétuelles. Ulric, celui qui venait d'accuser Shallya, s'adressa à elle en ces mots: "Douce, très douce Shallya, il faut se rendre à l'évidence, le peuple se sert de toi. Il bénéficie de tes soins à coût modique et t'oublient par la suite. Même qu'une de tes adeptes de Triga a faillit tomber sous le charme mensonger d'un aventurier coureur de jupons, sans aucun respect pour la gente féminine. C'est pourquoi je vous demande d'essayer de nous prouver que je fais erreur en nous démontrant que tes suivants te sont fidèle, et que le peuple d'Eltharian est encore capable de compassion.

Shallya se leva à son tour pour parler au Conseil, principalement à Ulric. "Ce défi que vous me lancez, Ulric, je le relève sans crainte. Là-bas, au nord, de sombres jours sont à prévoir. J'ai à la Citadelle Gelée une suivante qui vous prouvera la fidélité qu'elle et sa descendance ont pour mon culte, même dans les moments les plus difficiles.
-Soit, dit alors Ulric, si ces mortels peuvent nous prouver leur fidélité, les effets seraient alors très favorables et le destin nous aiderait. Sinon, le destin aura alors un dessein opposé et la seule issue serait alors notre colère, la Colère des Dieux!

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #12

Dernière modification: 12 juin de l'an de grâce 1998