(textes pour une campagne de Warhammer par Sébastien Savard)



Une nuit


Dans la forteresse, tous dormaient, sauf les gardes de faction. Malgré cela, dans le dortoir des visiteurs, quelqu'un, un vieux mage, geignait dans son sommeil. Ses marmonnements eurent tôt fait d'éveiller une jeune elfe, toujours sur le qui-vive. Elle s'approcha de Zanac, le mage, et, après l'avoir regardé un moment, elle décida de réveiller les autres: Féruviel, son frère, ses amies, Niann et Synarel, le grand Rip, l'exaspérant Alhuir "Dagnirith" Solunar, Ralph le nain et Arrakin le garde. Zanac parlait de plus en plus fort, de plus en plus clairement. Son visage faiblement éclairé par les lueurs vacillantes des lanternes semblait tourmenté. Puis, ses traits s'apaisèrent et il commença à débiter, d'une voix forte:

"Brillante aurore du matin
Efface les cauchemars de la nuit
Scintillante métaphore de la vie
Corrige les accrocs du destin

Force en faiblesse
Savoir en ignorance
Avenir en promesse
Grandeur en enfance."

Puis il retomba dans son coma, l'air serein. Les compagnons se lancèrent des regards interrogateurs puis, après que Féruviel eut noté sur un parchemin ces énigmatiques paroles, ils retournèrent se coucher. Ils devaient partir tôt le lendemain matin pour les Marais Reculés...

Vengeance


Les trois officiers supérieurs des templiers de Mannann à Laelith étaient réunis dans une petite pièce du Temple du Poisson d'Argent, Nög Blood, le nain, et Targoor Solunar, l'elfe sylvain, discutaient avec leur commandant humain, Estag le Droit, de l'état de la Cité du Roi-Dieu. Les attaques contre les convois de marchands s'étaient multipliés récemment aux abords de la cité, et les patrouilleurs ruraux étaient dépassés par les événements. On avait retrouvé fou et tremblant de peur un jeune homme près de l'entrée de l'ancienne mine naine au sud de la ville, marmonnant des phrases incohérentes à propos d'une "bave des enfers, gluante et puante". Plusieurs attaques démoniques avaient euent lieu aux portes de la terrasse du châtiment. Une rumeur chez les Utruz parlait du retour du "Grand Monstre des Abysse". On avait découvert un traître dans le Conseil même du Roi-Dieu, un elfe noir maître de la dissimulation nommé Alanor. Des miliciens avaient repoussé à grand-peine une bande de skavens s'échappant du Cloaque. Le grand élémentaliste Zanac Dendergast était probablement encore dans un état comateux, des aventuriers étaient partis avec lui pour tâcher de trouver un antidote au puissant poison que l'on avait utilisé contre lui... Tout allait bien mal.

Les trois guerriers discutaient des actions à prendre pour débarrasser la ville de ses ennuis quand, soudainement, le regard de Targoor Solunar devint vague et il commença à remuer les lèvres comme s'il parlait à une personne invisible. "Oui, Maître...LUI, encore!... Certainement, Maître...Oui...Il sera fait selon votre volonté, mon Maître." Puis son regard redevint normal. Nög l'interrogeant sur ce qui venait de se passer, l'elfe répondit simplement: "Je dois tuer mon frère...".

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #13

Dernière modification: 22 mai de l'an de grâce 1998