Agréagor dans toute sa splendeur
(textes pour une campagne d' AD&D par Stéphane Couture)



Un noir absolu régnait dans cette grande et magnifique salle qui fut, au temps du règne du seigneur Dahlen de Solar, une place où les festivités et buffets s'avançaient avec une grande générosité. Le bruit sourd des gouttes d'eau ressemblait au son d'un troll qui respire tout en mangeant. Les rideaux rougeâtres qu'avait fabriqués la grande couturière du temps étaient maintenant défraîchis et salement effilochés. Les tables, les chaises et les chandeliers gisaient ici et là, soit qu'ils étaient cassés ou, en majorité, amassés dans un coin sombre de la salle. Au niveau de l'estrade, le trône était toujours là, attendant que la nouvelle lune rouge se lève et emporte son ancien seigneur maléfique.

Assis sur le siège impérial, le seigneur maléfique Dahlen des Abysses, avec sa figure de jeune elfe, regardait ce qui semblait être le vide devant lui. De ses yeux de braise, il fixait ce vide astral aux mille facettes.

À ce moment, des elfes aux yeux rivés sur le sol s'avancèrent aux côtés du grand seigneur et débutèrent un chant:

"L'année des mille feux
Est arrivée des morts.
Sorti des années de la force
Corrige les accrocs du destin
C'est le regard de Bereg
Qui surveille.

Il ne peut en rester qu'un
Qui à son tour
Devra mourir
Pour devenir celui
Qui résidera aux cieux
C'est le regard de Mira
Qui surveille

Au jour du combat
Les deux fils des dieux
Sortiront de leurs Antres
Pour prendre le camp
De chacun.
Il ne peut en rester qu'un.

Alors s'éveilleront
En toi, Ô fils des ténèbres
Le pouvoir de choisir."

Le chant s'arrêta sous une dernière parole de Dahlen et les jeunes elfes prirent place sur l'estrade aux reflets d'or maintenant éteints.

Devant eux s'étaient avancés deux prêtres aux robes pourpres et un autre, enchaîné, à la robe blanche mais salie à cause du temps qu'il avait passé dans une vieille salle toute délabrée. L'un d'eux s'avança et se mit à dire: "Messire...je m'appelle Siliasse Beremson, prêtre d'Yfanwarr, je vous rapporte tel que demandé la prêtresse Rascal Hermiz du royaume de la mort et reine en ce même royaume.
-Bien...très bien, cher Siliasse" dit Dahlen avec un sourire forcé. "Vous serez très richement décoré pour vos loyaux services."

Les prêtres quittèrent la salle d'audience tout en récitant une prière pour leur divinité. Alors le seigneur des maléfices regarda attentivement la prêtresse et lui dit d'une voix très étrange: "Bon, maintenant, je crois que c'est à vous, ma chère...".



Une dure séparation


C'est en 1046, avant le cataclysme de la guerre des immortels que "celle-qui-est" n'est plus pour celui à la robe rouge effilochée par son dur chemin. Cette elfe grise à la chevelure de printemps, aux habitudes de solitaire et aux yeux enchanteurs ne lui laissa que ses trois enfants nés d'un père d'un autre monde. C'est maintenant qu'il est mort que ses 2 filles et son fils jurent de la retrouver et de lui glacer le sang. Mais c'est en cherchant dans un désert aux nombreux troncs brûlés qu'ils cherchent "celle-qui-n'est-plus".



Ma bien-aimée


Brillance du matin
Cheveux d'or, cheveux d'argent
Que tu sois bénie
Tout au long de ta route

Au loin dans les collines
Je vois ta chevelure
Voler au vent matinal
Ô brillance du matin

Bientôt le printemps suivra
Tu ne seras plus là
À l'heure de ma mort
Au lever des cinq lunes d'argent

Je pleure pour toi
Et je ris pour toi
Mais tu ne réussiras jamais
À te faire oublier.

Chanson écrite par Quarron Ugulian, le 11 janvier 1046




La dernière maison après la mer


Azymull de Selter, assit sur un fauteuil de sa nouvelle tour, lisait les derniers paragraphes du livre des connaissance nécromantiques. Il avait l'air tellement soucieux et émerveillé en même temps qu'il ne put retenir un cri: "Serviteur!... Serviteur!...". La porte du laboratoire manqua de tomber. "Oui, maître Azymull, vous m'appelez?
-Assis-toi, Gromlur, cela risque d'être assez spécial... Je sais où est cette satanée amulette. Gromlur, elle est au fond du trésor de Voltar.
-Biensûr, maître, mais vous ne comptez pas envoyer Arkeniel dans cette mission quasiment impossible?"

Azymull seleva et se dirigea vers Gromlur. "Bien sûr, ce sera son ultime chance pour retrouver son bien: son corps..."

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #14

Dernière modification: 1er juillet de l'an de grâce 1998