(Texte pour une campagne de Palladium)



"...Par-delà les contrées, ses pas se font sentir, son ombre nous couvre, nos espoirs disparaissent, nos voix s'assombrissent, nos coeurs se troublent, la mésentente gronde, les querelles s'intensifient. Il est là, il nous envahie, il pénètre nos corps pour voler nos âmes et il se gave de nos esprits. Bientôt, nous ne seront plus que cendres ou parties intégrantes de sont tout.

Ses prédécesseurs sont déjà parmi nous: la pestilence, la maladie, la mort qui sont ses soeurs déciment la population, étouffent toute espérance et résistance. Les pas de ses troupes résonnent déjà dans ce qui reste de nos têtes.

Ses cohortes avancent vers nous à grands pas et purgent tout sur leur passage. Le sillon de leur avancée meurtrit la terre, tel une balafre dans un visage. Sous leur foulées, les corps s'entassent en des montagnes de chair qui défient celles de pierre.

Notre destin est fixé, notre mort prématurée, nos enfants morts-nés, nos forces confrontées à un ennemi meurtrier, sans pitié. Et cette froideur qui glace nos coeurs nous engourdie, nous gèle, nous pétrifie.

Xayar"


Texte retrouvé sur un messager venant des Monts Bleus.

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #14

Dernière modification: 9 octobre de l'an de grâce 1998