(textes sur la campagne en Eltharian de Martin Savard à la Guilde)


Prisonnier des songes

"Maître Telgar! Maître Telgar!
-Qu'y a-t-il, serviteur?
-L'un de ceux que vous avez envoyé au grand tunnel a été retrouvé ce matin. Il est chez la prêtresse de Shallya!"

Telgar Forod, chef des armées de la Citadelle Gelée, se sentait un peu perdu ces derniers temps. Sous son armure immuable se cachait un homme se posant bien des questions, et avec raison! Alors que, il y a moins d'un an, son travail n'était que de repousser quelques attaques goeblinoïdes de temps à autres, il trouvait que la région nordique de la Gaherlande avait bien évolué depuis. Pour commencer, ce siège des hommes-bêtes du Chaos, ensuite leur disparition aussi spontanée que leur arrivée, la découverte d'un tunnel descendant dans les profondeurs de la terre, un démon majeur en sortant et, de plus, la prêtresse de Shallya devenant de plus en plus mystérieuse, celle-ci prenant plus de temps à chaque jour afin de prier sa déesse. Tout ce qu'il espérait, c'était que celui qu'il avait envoyé il y a une bonne semaine n'avait pas de trop mauvaises nouvelles à lui apprendre.

Il arriva finalement à la chapelle de Shallya mais, encore là, le spectacle n'était guère réjouissant: un homme était étendu sur une civière, les vêtements imbibés de sang, une lance le transperçant au niveau du bassin. Danays Illouath, la prêtresse, était penchée sur lui, tentant de le ramener à la conscience par ses prières.

"Va-t-il mourir, Dame Illouath? demanda Telgar.
-Je peux le maintenir en vie pour le moment, mais je ne sais si cela va durer encore longtemps, vu l'importance de ses blessures. Depuis tout à l'heure qu'il bouge ses lèvres sporadiquement, comme s'il voulait nous dire quelque chose."

Alors que l'âme du jeune homme semblait résigné à quitter son corps, il se mit à parler d'une voix très claire:

"J'avançais tranquillement dans la toundra arctique. Alors que le vent me glaçait le visage, j'aperçus l'ouverture du tunnel dont on m'avait parlé. J'entrai à l'intérieur et cheminai petit à petit dans ce tunnel. J'ai alors pensé à ceux qui affirment qu'à la mort, on entre dans un tunnel d'où jaillit un puit de lumière à la fin, comme pour nous inviter à une nouvelle vie. Celui dans lequel je venais de pénétrer était tout le contraire, il était de plus en plus sombre, il m'invitait à la mort. Je continuai mon périple vers l'inconnu puis découvrit quelque chose d'extraordinaire. C'était une grotte, pis encore, c'était un monde souterrain, inconnu de ceux de la surface, toutes les directions me guidant vers l'infini. Si cet endroit eut possédé un ciel, il aurait été alors semblable à notre monde, sauf envahi par le mal. Après avoir exploré l'endroit de fond en comble, j'y découvrit une ouverture. Celle-ci donnait sur un lieu où régnait la souffrance, la peur, le mensonge et la haine; il donnait sur le Chaos. Je me suis alors irrémédiablement senti attiré par cette ouverture, comme si c'était la voie du plaisir, de la facilité et de la puissance. Pourtant, c'est là que j'ai découvert les corps de mes amis massacrés, et j'y perdit connaissance, pour toujours..."

Cette dernière parole semblait venir de partout à la fois. D'abord effrayé par ce qu'il venait d'entendre, Telgar se tourna vers Danays, qui lui dit: "Il est mort, je ne peux rien y changer, comme si une force encore plus prodigieuse que celle de ma déesse m'empêchait de lui prodiguer des soins..."

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #17

Dernière modification: 29 décembre de l'an de grâce 1998