par Richard Labrecque

(textes sur la campagne de Rolemaster de Richard Labrecque à la Guilde)


Arnak


Six ordres comme les six doigts d'une même main, unis même si séparés, l'Arnak prend le contrôle d'un continent. Leurs intentions sont l'anéantissement de la civilisation, la fin de toute vie.

Gaath est connu, c'est le culte du Dragon des îles du nord. Peu maintenant peuvent s'opposer, le mal est tapi dans les pics glacés. Athimuri a le contrôle, le lion des neiges règne sur les terres de la lumière bleue.

De Lyak, l'Aigle, je sais peu mais il y a les rumeurs d'un ordre noir dans le royaume connu sous le nom de Tanara...

Dansart est calme. Le loup du désert règne sur les plaines de Zor, mortes et au goût de poussière.

Les mots du Grand Clerc de Thargondaak maintenant parlent dans les monts de Taldaar. Les cavaliers écoutent l'appel et en retour ils auront le mal et l'aliénation.

De Yarthraak, j'ai entendu les choses les plus horribles. Le culte du Dragon de mer bâtit un nouveau royaume sur les fondations de l'ancien, mais en un retour à la haine et à la terreur. Par une noire victoire, une couronne est l'outil de l'Unlife.

Elor Once Dark, 4150 Troisième Ère de Ire


La Purge de Galthon


Nyrdru, grand prêtre de Galthon a trouvé refuge dans le Temple de la Nuit mais aucun de ses servants démoniaques ne reste pour garder la voie. Mené par le Loremaster Kedrik, nous détruisons rapidement l'imposante porte de pierre de cette place maléfique et chargeons à l'intérieur.

Il est tout au fond, près de l'autel de marbre. Son visage qui était beau auparavant est maintenant le visage hargneux d'un animal enragé et empli de haine. D'un gest de sa main, un éclair d'énergie noir vise notre groupe. Kedrick attendait ce genre d'assault et la force de mort luit sur un scintillant bouclier d'énergie placé par lui devant nous.

Puis, Kedrik lève sa main et, prononçant des mots dans l'ancienne langue des Seigneurs, il appelle une magie pour anéantir le prêtre noir. Nyrdru jette alors un cri qu'aucun humain ne pourrait produire. Un cri déchirant originant d'au-delà du Mur de la Noirceur et ne pouvant qu'être l'expression de l'Unlife. Le corps de Nyrdru est empli des convulsions de l'agonie. Sa peau et ses vêtements commencent à se désintégrer, révélant une peau éclatée à divers endroits et brûlant avec une lumière orangée. Il est très rapidement méconnaissable et après un moment, il ne reste au sol qu'un amas de vêtements consumés. Il a été complètement consumé par son insatiable Maître.

Turis d'Eidalon, tiré de "La Purge de Galthon", l'an 450 de la Troisième Ère.

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #2

Dernière modification: 12 janvier de l'an de grâce 1998