par Richard Labrecque

(textes pour une campagne de Rolemaster / SpaceMaster par Richard Labrecque)



Le Retour


L'ombre approche. Sans bruit, elle entre dans Elfost, la forêt des elfes. Elle avance rapidement, elle sait où elle va. Une ombre vole vers le centre du royaume.

L'ombre dépasse les gardes-frontières sans être vue. La nuit descend sur la forêt Fôlen. L'automne est là, mais le temps est doux en cette soirée du retour. L'ombre approche de son but. Bientôt, elle arrivera à la capitale.

* * *


À la capitale, le prince tient sa cour. Une cour bien inutile car le prince n'a aucun pouvoir, il est jeune, trop jeune.

C'est le conseil de régence qui a le pouvoir sur le royaume elfique et cela sera tant que le prince n'aura pas atteint l'âge de régner. Le conseil est loyal, mais comme tous les conseils de ce genre, il est très peu efficace. En réalité, il ne fait qu'assurer la défense du royaume, en attendant que le vrai roi puisse prendre les vrais décisions.

Le prince est triste. Depuis la disparition de ses parents, il y a près de cinq ans, il n'a que très rarement souri. Le prince est entouré d'amis et d'attention, mais il se sent seul, complètement seul.

Tous essaient pourtant de l'aider à oublier la tragédie. Mais personne ne peut oublier ce jour-là, ce jour où un grand démon attaqua la capitale, tuant le roi et enlevant la reine. Tous se rappellent ce jour avec effroi.

Le prince des Fôlen tient sa cour, même si toutes les décisions sont prisent à la tour du conclave. Une triste cour à l'image de l'humeur de son prince.

* * *


L'ombre arrive. Elle voit la foule peu nombreuse qui se tient devant le trône royal. Elle contourne la foule, elle approche du trône qui semble immense, tant le jeune prince est délicat. Les gardes royaux voient trop tard l'ombre. Elle est déjà tout à côté de l'enfant qui ne l'a pas encore vu.

La cape noire tombe sur le sol et le silence lourd qui suit dure un long, un très long moment. Le silence est brisé par le cri de l'enfant:

"Maman!"


Le jeune prince se jette au cou de la femme qui se tourne vers la foule. Tous, à sa vue, s'agenouillent, car Eliannor, reine des elfes, est de retour. . .

Au même moment, Wezel s'éveille d'un coma profond qui dure depuis plusieurs mois, mais ça, c'est une autre histoire. . .

6050 de la troisième ère, 4ème mois, 7ième jour





Les Elfes


Dans le "Shadow World", il y a plusieurs races différentes d'elfes. Celles du Govon sont très différentes culturellement des autres peuples elfiques de Kulthéa et je vous les présente dans ce qui suit.

Les Fôlen: Ils sont en apparence très semblables aux elfes des bois (Erlini) du reste du monde, mais des millénaires de séparation complète d'avec les autres peuples ont amené de grandes différences. Les Fôlen parlent le Elven, un langage ayant les mêmes racines que le Erlin, langage de la grande majorité des autres peuples elfiques (1/4 pour la similarité). Ils vivent dans la forêt de Elfost et protègent leur territoire de façon très agressive car c'est tout ce qui reste du grand royaume des Fôlen. Car Hrange, où était la capitale il n'y a pas si longtemps, a été abandonné à cause d'un pouvoir maléfique qui l'a envahi totalement. Leurs relations avec les humains sont normales bien que certaines tensions existent envers plusieurs royaumes près d'Elfost (ils ont la mauvaise habitude de couper du bois dans Elfost...). Avec les nains, ils sont simplement non-amical, quand ce n'est pas de l'hostilité menant souvent à de sanglants combats (il y a des siècles, il y eut une guerre entre les deux peuples et depuis, rien ne va plus...). Les Fôlen mesurent de 5'10" à 6'8" et pèsent de 150 à 200 lbs. Ils ont les cheveux sable et les yeux bleus, verts ou gris. Les Fôlen sont très près de la nature et font tout pour la préserver intacte. Ils vivent dans des maisons dans les arbres et leurs outils comme leurs vêtements sont simples mais pratiques. Les Fôlen croient en la puissance des dieux et en particulier Lochte, le Dieu de la Vie, reçoit leurs prières. Les Fôlen sont dirigés par une monarchie menée par les mâles.

Les Méwyn: Ces elfes, aussi appelés elfes gris, habitent la forêt de Malon Eron. À chaque année qui passe, la forêt disparait et fait place à un désert, mais les Méwyn restent malgré tout. Physiquement, ils ressemblent aux Fôlen, mais ont tendance à être plus musclés et les yeux bleus ou gris prédominent. Leurs vêtements sont simples mais pratiques et sont généralement d'une teinte de gris excellente pour le camouflage. Les Méwyn sont un peuple isolé, totalement indépendant et autonome, qui évite les contacts avec l'extérieur. Le langage des Méwyn n'a aucun lien avec ceux des autres peuples elfiques de Kulthéa et ce langage est appelé le Sindarin. Ce peuple, selon toute vraisemblance, serait originaire d'un autre plan. Les Méwyn sont dirigés par une étrange reine. Les Méwyn respectent leur reine même si, pour une raison qui n'est pas connue, ils la nomment la Reine Noire. Entourée plus par des chats que par des elfes, elle serait une puissante utilisatrice de la magie, mais rare sont ceux qui ont eut le privilège de rencontrer la reine Beruthiel.

Les Elfes Noirs de Melkor: Ces elfes, arrivés depuis un peu plus de 2000 ans sur Kulthéa, n'ont qu'un seul but: le retour de leur dieu, Melkor. Celui-ci aurait été enchaîné et banni d'un autre plan ayant pour nom Arda, il y a des millénaires. Les elfes de Melkor croient que leur dieu, avec leur aide, réussira à revenir du Néant. Il semble que cela ne fait pas l'affaire des autres dieux de Kulthéa car ceux-ci font tout pour arrêter les elfes de Melkor dans leur entreprise, sans trop de succès. Ces elfes mesurent de 6' à 7' et pèsent de 155 à 225 lbs. Ils ont les cheveux noirs ou noirs avec des stries argentées, et leurs yeux sont noirs, gris et quelques fois violets. Leurs vêtements sont en général fait de précieux tissus noirs, rouges et argent, très richement ornés. Avant ces dernières années, ils vivaient surtout dans le sud du Jaiman, mais maintenant, ils ont établis leur place principale dans le Govon, dans le royaume dévasté de Fey. Les elfes de Melkor ont aussi construit des forteresses et des temples secrets un peu partout sur Kulthéa. La structure hiérarchique de ce peuple est complexe, mais le pouvoir suprême est détenu par les grands clercs et en particulier par le Grand Clerc Roi Olmirian (mais avec l'arrivée du Roi-Sorcier, l'un des Nazgul, il est devenu beaucoup plus difficile de savoir qui a le vrai pouvoir suprême). Le langage de ce peuple est comme lui, maléfique, et est appelé le Umalahir. Les elfes de Melkor sont avides de pouvoir et les assassinats pour monter dans la hiérarchie sont fréquents. Les autres races sont pour les elfes de Melkor, au mieux des esclaves potentiels, au pire des êtres nuisibles à éliminer. Ils n'ont pas d'alliés dans ce monde.




La Campagne des Ducs
Plusieurs membres ont fait des personnages de haut niveau ayant un rapport direct avec une grande campagne à laquelle j'ai donné le titre de Campagne des Ducs. Les membres interessés à y participer doivent m'en parler rapidement car elle va débuter bientôt (et, en fait, elle est déjà débutée). Le jeu se fera en dehors des heures normales de la guilde (sur l'heure du souper, aux pauses et en dehors de la guilde) et ce sera plus un jeu de diplomatie et de stratégie où le "jeu de rôle" comme tel sera rare ou inexistant. Les joueurs interpréteront des ducs, des seigneurs, des chefs de guerre, des membres de la cour impériale ou autre ( je suis ouvert aux suggestions). Cette campagne se déroule dans l'Empire de Stroane dans le centre de l'Émer et débute au début de l'an 6050 de la troisième ère. Voici l'idée de départ:

Il y a plusieurs années, un chef de guerre puissant assembla une immense armée et marcha sur les petits royaumes du centre de l'Émer et en quelques années, créa le puissant empire de Stroane. Il distribua les terres aux membres de sa famille et aux meilleurs de ses officiers, créant les duchés de Stroane. Il mit en place des lois pour garantir que l'empire resterait fort. Il interdit entre autres les combats entre les duchés (guerres privées). Depuis, l'empire a grandi, grandi, jusqu'à la mort de l'empereur, assassiné par sa nouvelle femme. Son enfant n'est pas en âge de régner et la régence est fragile. L'empire est dans un certain chaos et les ducs et chefs de guerre commencent à transgresser les lois, sans que le pouvoir central, très faible, intervienne. Qu'adviendra-t-il de l'empire? Le temps le dira!

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #22

Dernière modification: 22 octobre de l'an de grâce 1998