(texte pour une campagne de Guildes par Sébastien Savard)



La Guilde des Passeurs

" Voilà! J'ai trouvé, mon bon ami, comment nous nous appellerons désormais : les Passeurs. Le Passage n'est-il pas l'essence même des bouleversements qui frappent les Rivages? En quelques années, les Maisons sont passées de la Stagnation à l'effervescence et à l'enthousiasme pour l'exploration du Continent... Je te le dis, nous vivons l'aube de transformations sans précédent pour Cosme : chacun de nous ou de nos compagnons qui nous suivront, quand nous traverserons la mer Océane pour le Continent, nous apporterons un peu de nos Maisons sur la terre australe ou à l'inverse rapporterons un peu du Continent sur les Rivages. Le changement nous suivra partout où s'effectuera notre passage, et à chaque instant de notre voyage nous en apprendrons un peu plus sur Cosme et sur nous-même... N'est-ce pas une ère trépidante qui est à nos portes?
-Ouais, comme tu dis. Pour l'instant, j'ai plutôt hâte que ce satané caravillion accoste à Port Concorde. Parlant de passage, je suis de moins en moins sûr que de s'embarquer comme passagers clandestins c'tait une bonne idée. Commence à en avoir marre, moi, d'ces biscuits de marins humides... "

Xotepaq, apprenti-docte Ulmeq et Sheïzan Li, éclaireur Felsin
Cachés dans la cale du " Seigneur de l'Océane ", ardence de l'an 9 AA.



Les origines de la Guilde des Passeurs


Le Sénat de la Constellation, qui regroupe les maîtres de toutes les guildes ayant une quelconque importance, est le lieu de toutes les alliances, de tous les débats, de toutes les tractations entre ces organisations qui partent à l'exploration du Continent. Parmi celles qui ont le plus d'influence, on retrouve la Guilde des Passeurs, l'une des première à avoir été fondées après la découverte du Continent.

Ses deux fondateurs, Xotepaq, un tout jeune Ulmeq apprenti-docte, et Sheïzan Li, un éclaireur Felsin qui avait bourlingué sur tous ce que les Rivages comptait comme terres, s'étaient rencontrés par hasard au fond d'une cale d'un caravillion Venn'dys. En effet, à cette époque où les structures des guildes n'en étaient encore qu'à leurs premiers balbutiements, il n'était pas aisé de pouvoir s'embarquer pour le continent : il fallait soit avoir assez d'argent pour pouvoir s'acheter un vaisseau afin de traverser l'Océane, soit avoir assez d'influence, de competence ou de relations pour pouvoir s'embarquer sur l'un des rares bateaux à s'aventurer au-delà de l'horizon. Ce n'était pas le cas de Xotepaq ni de Sheïzan...

L'Ulmeq était un jeune fonctionnaire dans l'administration du système routier de la Maison des Feux-du-ciel. Lui, qui avait toujours mis tout son enthousiasme dans son travail, à apprendre les moindres ficelles de le comptabilité, du génie routier, de la géographie et de tout ce qu'il faut savoir pour faire un excellent administrateur, avait eu la piqûre de l'aventure en écoutant les récits de voyage des premiers explorateurs de retour du Continent. Et si, à la place de construire les routes, il les parcouraient? Cela devint bientôt une obsession, et il s'empara de la première chance qui s'offrit à lui : pour la première fois de l'histoire, un immense caravillion venn'dys s'apprêtait à entreprendre la traversée vers le Continent et la guilde venn'dyse qui l'affrêtait n'en étant pas peu fière, lui fit faire une tournée d'adieu des capitales des Maisons. Lorsqu'elle passa à Fayrik, capitale ulmeq, Xotepaq réussit à tromper la vigilance des marins et à s'introduire dans la cale pour traverser clandestinement sur la Continent. Quelle ne fut pas sa surprise de voir que la cachette qu'il avait trouvé était déjà occupée par un Felsin visiblement plus dans la fleur de l'âge et pas très content de s'être fait découvert... Mais c'était probablement une bonne nouvelle : un peu de compagnie pour passer près de deux mois cachés dans un espace exigu avec pour seule nourriture des biscuits volés aux marins quand ceux-ci ne sont pas trop attentifs, ce n'était pas de trop... Ils convinrent de s'associer pour explorer le terres fantastiques qui les attendaient, l'enthousiasme de l'un s'alliant bien à l'expérience de l'autre, chacun cherchant à en apprendre plus sur Cosme, à parfaire leur connaissance des choses et des lieux. C'est ainsi qu'ils abordèrent ce qui est maintenant connu sous le nom de Contrée de la Couronne Stellaire et qu'ils purent réaliser leurs rêves d'aventures.



La Guilde des Passeurs aujourd'hui


Par sa puissance et la taille de son organisation, la Guilde des Passeurs est maintenant l'une desplus importantes guildes représentée au Sénat de la Constellation. Elle regroupe plusieurs milliers de membres, qui se retrouvent en pus grande partie soit dans la Contrée de la Couronne Stellaire, la région où elle est le plus solidement implantée sur le Continent, soit à leur comptoir de Port-Franc, dans les Rivages, qui est leur principal port d'attache (comme pour une majorité de guildes, d'ailleurs) ou encore dans la caravane de Yolan Darmès, le kheyza Grand Maître de la Guilde. En effet, celui-ci dirige la guilde des Passeurs depuis sa caravane de clan, qui sont pour la plupart des employés ou des membres des Passeurs , qui déroule sa longue chaîne dans les plaines des Rivages. On dit d'ailleurs que la maison Kheyza et les Passeurs sont passablement plus proches l'un de l'autre qu'il est habituellement accepté au Sénat de la Constellation... le Grand Maître Darmès poursuit la quête de ses prédécesseurs avec obsession : l'accumulation et la consignation du plus grand nombre d'informations possibles sur le Continent, sans pour autant négliger les Arts Étranges et les connaissances loomiques. Les bibliothèques de la caravane de la Guilde sont d'ailleurs fort bien garnies et ne sont ouvertes aux doctes des autres Guildes et Maisons qu'après de simples formalitées. Évidemment, de telles expéditions coûtent cher, et le commerce est une part non-négligeable des activités de la Guilde des Passeurs, qui exploite les ressources du Continent afin de permettre à ses explorateurs, doctes et éclaireurs de poursuivre leur travail de consignation des mystères continentaux (d'ailleurs, il est fortement suggéré à toute caravane de la Guilde des Passeurs de tenir un journal de bord où seront consignées les nouvelles découvertes...). Les forces armées des Passeurs de sont pas en reste : le Maître du Chapitre de la Guerre, un membre de la famille gehemdale des Gaerssen depuis trois générations, a une bonne latitude en ce qui a trait à l'organisation des soldats. L'actuel maître de chapitre, Magnus Gaerssen, est d'ailleurs à monter une impressionnante cavalerie dont la réputation commence déjà à faire le tour des guildes et des Maisons.

Mais le fait d'être ainsi résolument tournée vers le Continent fait de la Guilde des Passeurs une entité influente sur les Rivages, mais qui semble ne pas savoir parfaitement tirer les ficelles politiques au Sénat. En effet, certains se sont de tout temps interrogés sur certaines décisions politiques des Passeurs, qui semblait n'être pas tout à fait à leur avantage... C'est probablement l'une des conséquences de sa charte dite en " Lune " : on a préféré une structure plutôt lâche, où les membres des guildes ont beaucoup de liberté, au détriment de l'organisation et d'une stricte efficacité. C'est pourquoi d'ailleurs est passe avec la plupart de ses apprentis sortis des académies guildiennes des contrats de type " partenariat ", pas très contraignant, qui fournit les moyens d'agir tout en demandant des reversements sur les gains et des rapports d'activité réguliers, que l'on peut quitter à l'amiable après un an, en rendant bien sûr à la guilde tout ce qui lui appartient.

Avec la fondation d'un hâvre, de grandes connaissances à la fois loomiques et plus prosaïques sur la terre australe et une route fort bien implantée dans la Contrée de la Couronne Stellaire, la Guilde des Passeurs est solidement implantée sur le Continent. Néanmoins, elle commence à se sentir quelque peu à l'étroit dans cette seule contrée, et elle a décidé de poursuivre son implantation progressive sur ces terres, à commencer par la Contrée de Gillian, déjà relativement civilisée, et ses routes vers Jonril, au seuil des terres vastes et beaucoup moins explorée. C'est d'ailleurs pourquoi elle a établie un premier comptoir à Port Mackaer, hâvre principal de la région, et qu'elle compte bien y exercer de plus en plus d'influcence et d'activités. Mais, pour des raisons obscures, il semble que l'arrivée de guildes majeures dans la Contrée de Gillian ne soit pas bien vue, et des tractations et manipulations sont déjà en cours pour leur mettre des bâtons dans les roues. Le travail ne sera peut-être pas toujours de tout repos pour les nouvelles recrues affectées à cette tâche...


En souvenir de la première traversée, les Couleurs de la Guilde des Passeurs :
" Caravillion de sable et d'argent voguant en dextre sur champ d'azur. "


Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page de la campagne de Guildes

Dernière modification: 2 juillet de l'an de grâce 1998