(texte pour une campagne médiévale-fantastique par Yannick Jobin)


"Eh bien, mon cher Goran, disait Kharanarr, souverain de la forêt de Rhayka, si vous nous racontiea une de vos merveilleuses histoires?
-C'est avec grand plaisir que je vous raconterai l'histoire d'Urlod Novlehrem du Haut peuple, Haut-roi en des temps anciens du Royaume entier de Rhayka, Seigneur Kharanarr", répondit l'elfe en s'inclinant.

Après avoir adressé mentalement une prière à Rhanor, Dieu des Mystères et des Légendes, Goran le Barde prit son luth et commença une histoire qui resterait gravée dans l'histoire de Rhayka jusqu'à la fin des temps.

"Seigneur Urlod, dit le messager en s'inclinant, les nouvelles sont de moins en moins bonnes: les géants assiègent toujours la ville d'Aranthir et les elfes de l'île de Fanor sont dans l'impossibilité de nous aider, car les ports ont été détruits!
-Quoi!, rugit le Roi, ces maudits géants ont osé détruire les ports, si bien conçus par les elfes!
Oui, Seigneur, et il y a pire: vos ennemis ont débuté une campagne de subversion, et la populace s'y laisse prendre: une révolution est imminente, sire!"

Le Haut-Roi fit signe au messager, qui disposa. Tout à ses pensées moroses, il ne remarqua même pas l'arrivée de Caranthur l'alchimiste, un elfe entièrement dédié à son service, d'ailleurs son principal conseiller. "Urlod, on dirait que le pire est arrivé; la guerre est inévitable, il me semble!
-Oui, bien sûr." soupira le Roi, que la familiarité de l'Alchimiste n'offensait pas outre-mesure, "Mais notre armée n'est pas de taille à lutter contre les géants, combien-même mon fils Aplev nous aiderait de sa corne magique.
-Ne sous-estimez pas votre peuple, Urlod. Avec l'aide des dieux, il pourra faire tout ce que vous ordonnerez."

Le Haut-Roi s'en fut se coucher, ressassant des pensées sinistres dans sa tête, mais comme le sommeil ne venait pas, il adressa une prière fervente à Kharg le fier, père du Haut Peuple. Quand il se réveilla, le lendemain matin, Urlod Noviehrem était un autre homme. Dynamique et éxubérant, il fit seller son cheval et partit vers l'est, quittant son château de Laelameng.

Note sur les droits d'auteur


Un tunnel...
Tunnel vers la page du Fumble! #7

Dernière modification: 19 février de l'an de grâce 1998